Aromachologie : les odeurs et leurs influences sur notre comportement

De la lavande pour se détendre, de la menthe poivrée pour faire le plein d’énergie. Et si nous parlions « d’aromachologie » ? Derrière ce mot quelque peu exotique se cache en réalité une médecine douce qui se base essentiellement sur l’effet des parfums sur notre comportement.

Pour faire simple, l’aromachologie est la science des phénomènes liés aux odeurs. Par extension, cette science comprend également l’étude des influences d’un parfum sur notre psychisme. Discipline relativement récente, c’est le psychiatre et neurologue américain Alan Hirsch qui, dès 1980, s’intéresse aux phénomènes psychologiques liés aux odeurs (http://www.alanhirsch.org/).

L’odorat, le sens de l’inconscient

De façon presque imperceptible, notre instinct humain nous pousse à réagir inconsciemment au contact de fragrances. Aussi insignifiant que cela puisse paraître, notre environnement olfactif a beaucoup évolué avec le changement de nos modes de vie. Nous sommes aujourd’hui plus que jamais exposés à la pollution, aux odeurs urbaines, au stress, etc.

Le saviez-vous ? Contrairement aux 4 autres sens, l’odorat envoie des messages à la partie inconsciente de notre cerveau (cerveau limbique et reptilien), et non à la partie consciente. Pour faire simple, nous ne sommes pas toujours conscients des messages olfactifs qui nous parviennent : ces messages s’adressent, entre autres, à la partie de notre cerveau qui gère les souvenirs du subconscient. En effet, le cerveau dit « limbique » est le siège de nos sentiments et de nos émotions.

Lorsque nous respirons un parfum, notre cerveau essaie d’associer cette odeur à un souvenir, une situation vécue. C’est pourquoi nous avons chacun notre propre perception des odeurs et des souvenirs qui y sont associés (exemple de la madeleine de Proust). Cependant, un certain nombre de messages olfactifs ont tendance à être interprétés de façon assez homogène.

Aromachologie : Odeurs et organisme

Comme cela a été décrit plus haut, les aromes font l’objet d’associations dans notre cerveau. Elles peuvent provoquer des réactions psychologiques positives (exemple : odeur de boulangerie) ou négatives (exemple : odeur d’une bouche d’égout). Par ailleurs, il est intéressant de noter que certaines fragrances seraient reconnues pour leurs bienfaits sur l’organisme. Des études sont encore en cours sur la question, il n’y a pas encore de science exacte au sujet de l’influence des parfums sur l’organisme.

  • Le citron et la menthe poivrée auraient un effet stimulant. Ces fragrances nous rendraient plus vifs et contribueraient à éliminer la fatigue.
  • La noix de muscade, la camomille, la sauge et la lavande auraient des propriétés plus apaisantes. Face à des situations de stress, elles peuvent aider à retrouver une forme de sérénité.
  • Le romarin, l’orange douce, le gingembre, le jasmin et la cannelle seraient des fragrances bénéfiques pour la concentration qui participeraient à réduire la distraction.

Envie de mettre quelques notes de parfums agréables dans votre vie ? De nombreux professionnels s’évertuent à créer de nombreuses fragrances d’intérieur. Ces parfums d’intérieur peuvent prendre de nombreuses formes. Des huiles essentielles aux bougies parfumées en passant par les encens et les diffuseurs.

Pour conclure sur l’aromachologie : les détracteurs de cette science soulèvent l’idée qu’un arome n’aurait en réalité qu’un pouvoir évocateur. En d’autres termes, selon ces détracteurs, les réactions de notre organisme face aux messages olfactifs dépendraient du vécu de chacun. Les fragrances en tant que telles n’auraient ainsi aucune influence sur nous.

Exemple : une personne qui, étant enfant, a associé l’odeur du jasmin au jardin de ses parents n’aura pas la même perception de cette odeur qu’un enfant qui l’associe au jour de l’enterrement d’un oncle. Ainsi, il est possible qu’un parfum de lavande éveille du stress chez certaines personnes, s’il est associé à une situation désagréable ou traumatisante.

Aujourd’hui, des études sont en cours sur la légitimité de l’aromachologie, et les avis sont encore divergents. Quel est le vôtre ? Partagez-le en commentaire. Dans la série des méthodes encore peu répandue, les adeptes de la musicothérapie affirment que la pratique possède une multitude de vertus pour notre corps et notre esprit. Consultez cet article pour en savoir plus.