Un chat assuré, un chat en bonne santé !

En France, un animal domestique est présent dans plus d’un foyer sur deux. Ainsi, un chat est considéré comme un membre de la famille à part entière. Et comme tout membre de la famille, un chat peut tomber malade ou subir un accident pendant ses escapades ou ses jeux.

Une assurance pour chat permettra de prioriser son bien-être, et ce, en toutes circonstances. Elle est généralement conseillée par les vétérinaires, afin d’assurer la couverture des frais liés aux soins du chat. Aussi, son identification, ses vaccins et ses vermifuges ne sont point négligeables. Il faut savoir qu’en moyenne, les frais de santé d’un animal de compagnie pourraient atteindre plusieurs centaines d’euros par an.

Se protéger des frais de vétérinaire élevés

En clair, souscrire à une assurance pour un chat, c’est s’assurer d’avoir une protection efficace des dépenses vétérinaires réputées être très élevées. En effet, une telle assurance santé animale permettrait le remboursement des frais occasionnés suite à un accident ou une maladie dudit chat. Il faut savoir que ce type de couverture n’est point obligatoire, mais est fortement recommandé. Cette assurance est surtout pertinente pour les interventions vétérinaires coûteuses et les traitements à vie. En termes de statistiques, il existe pas moins de 250 000 animaux euthanasiés par an, pour cause de souci financier. La souscription à une telle assurance santé animale devient alors une évidence.

Trancher entre souscrire ou épargner

Dans la pratique, on pourrait être tenté de croire qu’un chat peut tout à fait vivre toute sa vie, sans faire face à des problèmes majeurs de santé, ni subir d’accident. Plusieurs sont les maîtres qui optent pour le fait de mettre régulièrement de l’argent de côté pour veiller au grain. Cependant, il existe des races de chats qui sont plus fragiles que d’autres, largement prédisposées à plus de pathologies.

Pour ce faire, les assurances proposent de nombreux types de formules santé chat. Le propriétaire est libre de choisir celle qui lui correspond le plus, pour le faire soigner chez le vétérinaire de son choix. Il faut noter que, au contraire des autres types d’assurance, l’assurance pour chat n’est pas tout de suite effective. Elle propose un délai de carence, qui est assez court en cas d’accident et plus long en cas de maladie.

C’est un moyen pour l’assurance de valider le fait que le chat couvert est encore en bonne santé lors de la souscription. Cependant, un chat déjà malade ou accidenté ne constitue pas un motif de refus de la part de l’assureur si les maladies déjà existantes et tout ce qui va avec, ne seront pas prises en charge. Il serait pertinent de protéger son chat le plus tôt possible.

Les exclusions d’un contrat d’assurance pour chat

L’assurance santé animale pour chat peut être incomprise, à cause de ses clauses d’exclusion. Font partie desdites exclusions, les maladies de type héréditaire. Ainsi, le propriétaire doit bien enquêter et prendre certaines précautions, dès même l’acquisition de l’animal. Aussi, il ne faut point se précipiter d’acheter lors des visites dans les lieux d’élevage. Cela permettra de savoir les conditions de vie des animaux et de connaître l’état de santé de la mère du chat. Les tests ADN peuvent également aider à s’informer sur le statut indemne des géniteurs de son futur chat. Plus d’informations sur le sujet sur le site www.tassurtonchat.com.