La cuisine chinoise : un métissage agréable pour les papilles

Les Chinois n’en finissent pas de nous étonner. Voyons leur cuisine qui est une des gastronomies comportant beaucoup de variations. Les mets asiatiques sont riches en saveurs, en épices et en parfums. Et même si les plats sont plus ou moins identiques, ils restent quand même authentiques pour chaque région, chaque plat et bien évidemment chacun des chefs qui les personnalisent. Découvrez un peu plus sur la cuisine chinoise afin de mieux connaître leur plat et toute leur gastronomie.

Cuisine chinoise : les spécialités régionales

La gastronomie chinoise allie à la fois la société, la médecine, la passion et la philosophie. C’est son véritable atout de savoir marier ces différents domaines et de les faire paraître dans leur nourriture.  Elle peut donc apporter à la fois la guérison, la paix, le plaisir, et aussi un message culturel.

Selon les circonstances, les Chinois choisissent leur plat et les ingrédients pour redresser la santé. Ainsi donc, pour un sportif, un travailleur intellectuel, une vieille personne, etc. un même plat peut être différent. Il faut un plat permettant à chaque métabolisme de récupérer naturellement et correctement.

En général dans la cuisine chinoise, les légumes et les fruits sont cuisinés autrement. De même pour les aliments épicés, les fritures et les viandes. Un repas purement asiatique doit équilibrer et harmoniser ces deux saveurs, sans oublier la consistance et les couleurs. Les plats de Shangong sont assaisonnés avec des arômes forts : ail, sauce soja, vinaigre. Par contre, la cuisine du Zhejiang ou de Jiangsu est à base de légumes, de poissons et de crustacés d’eau douce.

La cuisson à la vapeur domine les mets issus du Fujian ou du Guandong, tandis que le piment rouge et le poivre du Sichuan prédominent la cuisine du Hinan. Ainsi, il suffit de trouver un bon resto chinois pour mieux en profiter, et cela ne devrait pas être une chose difficile, car à chaque recoin vous trouverez ce dont vous avez envie.

Cuisine chinoise : les plats authentiques

Les mets asiatiques balancent entre le « yin » et le « yang ». Les aliments mous et humides sont mélangés avec les aliments qui ont un effet plutôt réchauffant ou revigorant. Ces plats sont toujours composés de cinq saveurs : l’aigre, le sucré, le piquant, l’amer et le salé. En ce qui concerne les recettes proprement dites, le canard laqué de Pékin est très apprécié et originaire de la ville que porte le nom : un emblème de la cuisine chinoise.

De même pour la tête de canard épicée du Henan. Le jiaozi ou le ravioli chinois du nord-est du pays se retrouve dans les restaurants du Dongbei. Il n’est pas difficile à trouver, car c’est très apprécié. Les Chinois ont aussi une préférence non négligeable : boire du thé ou de la tisane à base de plantes mélangées. Les mélanges sont déjà calculés selon les besoins sanitaires et énergétiques du corps. L’infusion permet de bien nettoyer les vaisseaux sanguins et assurer la fluidité de la circulation sanguine. C’est le secret de la longévité.

Découvrez dans cet article une nouvelle tendance gastronomique en vogue dans la culture de ce grand pays.