Mieux gérer ses données grâce à un logiciel RGPD

À partir du 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des données s’appliquera pleinement (RGPD). Ce nouveau règlement forcera les entreprises à revoir la manière dont elles géraient leurs données. Pratiquement, elles devront entre autres mettre en place des mesures de protection de données efficaces. Les entreprises sont libres de choisir les outils qu’elles considèrent nécessaires pour atteindre ce but. Et un logiciel RGPD se place en tête de liste des outils dont il faudra se doter pour se conformer au RGPD.

Améliorer l’inventaire et la cartographie des traitements

La première étape à franchir pour se conformer au RGPD sera de faire l’inventaire et la cartographie détaillée des traitements. Pratiquement cela consiste à identifier, classer et catégoriser les traitements. Cette opération va par la suite permettre de mieux identifier les traitements qui nécessiteront des attentions particulières : étude d’impact, évaluation des risques… Avec un logiciel de traitement de données classique, ces différentes seront particulièrement difficiles à réaliser. D’où, tout l’intérêt d’utiliser un logiciel RGPD.

Optimiser la gestion du registre des traitements

L’article 30 du RGPD oblige certains établissements de tenir un registre des traitements. Bien que cette obligation existe déjà sous l’empire de la loi informatique et liberté, elle a été cette fois-ci renforcée. Renforcement parce que dans la nouvelle règlementation, le registre constitue l’un des éléments les plus importants qui prouvent la conformité d’un établissement. De plus, cette obligation de tenir un registre ne s’applique plus seulement aux responsables des traitements, les sous-traitants y sont également soumis. Dans tous les cas, pour éviter les sanctions administratives, il faudra dorénavant faire une mise à jour régulière du registre des traitements. Et cette tâche peut être facilitée par l’utilisation d’un logiciel RGPD.

Conduire des analyses de performance pertinentes

Après l’application du RGPD, les entreprises seront amenées à conduire elles-mêmes des études de conformité et de performance en se basant sur le référentiel RGPD. C’est l’une des applications les plus concrètes de la responsabilisation des entreprises qu’entend mettre en place le nouveau de règlement sur la protection des données. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la conduite de telles opérations n’est pas si difficile. L’utilisation d’un logiciel RGPD suffit. Les études de conformité menées pourront permettre de détecter rapidement les failles des mesures de protection déjà mise en place. Et bien évidemment, elles permettront également de concevoir des solutions plus adaptées aux réalités en cause.

Améliorer les rapports avec les tiers

Dans une certaine mesure, l’utilisation d’un logiciel RGPD permet d’améliorer les rapports de l’entreprise avec les tiers. Et pour cause, avec les fonctionnalités de notifications et d’édition de ce type de logiciel, il sera possible d’envoyer des rapports aux dirigeants, aux autorités de contrôle ou encore aux victimes. L’utilisation d’un bon logiciel RGPD constitue aussi une garantie pour les clients. La garantie de savoir que leurs données personnelles seront mieux protégées et mieux gérées. La garantie qu’en cas de problème, ils pourront exercer effectivement leurs droits en toute liberté sans rencontrer un quelconque obstacle.