Les produits pour bébé dont on doit lire les étiquettes

Il n’est pas toujours facile de devenir parents, surtout avec ses premiers bébés. Face à nos responsabilités, nous négligeons toujours la lecture des étiquettes de certains produits pour bébé en nous contentant uniquement des marques et des informations principales. Récemment, nous avons tous constatés quelques contaminations de certains produits comme les laits, et afin d’éviter ces désagréments, quelques lectures peuvent éviter le pire. Ci-après une liste de produits dont nous devons à tout prix lire les étiquettes et surtout d’éviter les composants suspicieux, voire interdits.

Une attention particulière sur les laits

Nous devons en premier lieu comprendre qu’en matière d’alimentation infantile, nous devons choisir les laits infantiles au lieu du lait de vache. Pourquoi ? Ces laits peuvent contenir des polluants organiques persistants et qu’à long terme, la quantité ingérée par nos bébés peut causer des problèmes. Certes ces polluants sont à des niveaux très bas, mais ils sont tout de même cancérigènes en grande quantité. Ainsi, il faut éviter les laits d’origine animale pour l’alimentation de nos bébés. La meilleure alternative reste le lait maternel avec tous les éléments nécessaires à la croissance, mais aussi les préparations comme des produits bio pour bébés qui couvrent les besoins des nourrissons.

Petits pots et métaux lourds

Selon une récente étude de l’Anses, quelques composants des petits pots sont préoccupants et peuvent contenir des composants comme les métaux lourds. Les légumes et poissons peuvent contenir des composants cancérigènes, PCDD/F et PCB qui des perturbateurs endocriniens, mais aussi des composants toxiques comme l’acrylamide et des mycotoxines, même sans viande. De même pour certains petits pots qui peuvent contenir des furanes, sans oublier les autres additifs comme l’E334, E338 et E304. Pour y remédier, il est fortement conseiller de varier les alimentations en limitant la consommation de ces petits pots.

Les couches : glyphosate et dioxine

Tant que nous pouvons éviter, il faut bannir certaines couches avec des composants suspects comme le styrène, toluène, naphtalène. De même pour les résidus de pesticide qu’est le fameux glyphosate, d’autres HAP, ainsi que plusieurs composants qui sont plus ou moins inquiétants. Les plus dangereux sont les résidus volatils très toxiques. La meilleure solution reste l’utilisation des couches lavables, mais pour éviter cette peine, les parents doivent savoir sélectionner les produits qu’ils jugent meilleurs.

Les lingettes et leurs conservateurs

Selon UFC-Que Choisir, 15 marques de lingettes pour bébés contiennent un conservateur toxique qu’est le phénoxyethanol, un produit dangereux pour le foie et le sang. Certaines marques comme Poupina contiennent du propylparaben et de BHT. Pour mieux choisir, il suffit de lire les étiquettes ou les emballages car la composition des lingettes s’y inscrivent, permettant aux parents de choisir les produits indésirables.

Les autres produits à considérer

Les étiquettes sur certains produits doivent être vérifiées avant de les utiliser. C’est le cas des gels douche, de certains dentifrices, des tétines et des biberons. Pour éviter ces produits dangereux, la meilleure solution reste la vigilance en lisant les étiquettes et surtout de choisir les produits les plus adaptés, même si dans la plupart des cas, ils sont assez chers.