Réussir un entretien d’embauche mené par les générations X et Y

Les entretiens d’embauche actuels n’ont plus grand-chose à voir avec les entretiens d’embauche d’antan. En effet, depuis les années 2000, le management dans les entreprises a connu d’importantes mutations. Si les conseils d’administration des entreprises sont peuplés d’individus de la génération X, les managers quant à eux, sont souvent issus de la génération Y, ce sont des trentenaires qui ont pour caractéristiques de bien maîtriser les nouvelles technologies et d’être individualistes. Générations X et Z, vous qui connaissez la crise économique et financière, comment faire pour séduire la génération des managers-recruteurs Y lors d’un entretien d’embauche ?

Avant et Après l’entretien d’embauche

Il serait faux de penser que l’entretien d’embauche commence à la première question que le ou les recruteurs vous posent. En effet, les recruteurs vous ont contacté parce qu’ils ont apprécié votre curriculum vitae et votre lettre de motivation, autrement dit, ils ont un a priori sur vous, ils se sont fait une idée de votre profil grâce à ces deux documents. Et cet a priori est positif, sinon il ne vous aurait pas contacté ! Votre mission est donc de faire en sorte que l’a priori positif soit confirmé par la suite.

Avant l’entretien d’embauche

En réalité, l’entretien d’embauche commence dès lors que vous répondez au recruteur via un email ou un appel téléphonique.

  • Pour répondre, il est préférable d’utiliser le même moyen de communication que celui que le recruteur a privilégié. Si le recruteur souhaite vous rencontrer, et qu’il vous le fait savoir par email, répondez-lui par mail. S’il vous a contacté par téléphone et que vous avez manqué l’appel, rappelez-le.
  • Soignez votre expression : Si vous envoyez un mail au recruteur, n’oubliez pas les formules de politesse telles que « Madame, Monsieur », « je vous remercie par avance de votre réponse », ou encore « cordialement ». Remplissez également la ligne d’objet, car fait plus « pro ». Faites la chasse aux fautes d’orthographe, car un email sans fautes d’orthographe peut vous distinguer d’autres candidats qui ne maîtrisent pas l’orthographe.
  • Répondez assez rapidement : Cela montre votre intérêt pour la structure qui a retenu votre candidature.
  • Préparez votre entretien : imaginez les questions que le recruteur pourrait poser. Parmi les questions probables, il y a les questions typiques d’un entretien comme « présentez-vous », « quels sont vos défauts ? », et les questions qui sont liées au secteur d’activité.

Après l’entretien d’embauche

Certains professionnels apprécient qu’un candidat envoie un mail post entretien. Il est cependant déconseillé d’envoyer un mail le jour même, il faut attendre quelques jours. Il ne s’agit pas d’une relance mais d’une occasion de montrer une nouvelle fois sa motivation et de garder le contact avec les recruteurs.

Comment se comporter pendant l’entretien d’embauche ?

  • La tenue : surtout, ne débarquez pas en tenue décontractée ou en jean. Essayez d’arborer une tenue qui vous met en valeur, qui correspond aux codes de l’entretien d’embauche et à l’image de l’entreprise si possible, et surtout dans laquelle vous êtes à l’aise.
  • Munissez-vous de votre CV et de votre lettre de motivation : Les recruteurs pourront vous redemander ces documents parce qu’ils ne les ont pas imprimé, et aussi pour vous tester, c’est-à-dire pour s’assurer que vous respectez le protocole entretien.
  • Refusez cafés et autres petits gâteaux, ils altèrent la concentration et amènent à d’avantage de familiarité.
  • Essayez de ne pas trop mentir : D’une part, si vous mentez mal, les recruteurs s’apercevront de votre manigance. D’autre part, vos réponses à d’autres questions qui se recoupent peuvent être en contradiction et donc vous trahir.

Alors soyez-vous-même mais pas trop. Autrement dit, respectez le protocole que les générations X et Y affectionnent tant, soyez à l’aise dans votre rôle.