Riz complet : une céréale qui vous veut du bien

Vous en avez certainement déjà entendu parler : le riz complet s’impose de plus en plus dans le cadre d’un idéal d’alimentation équilibrée. Dans une ère où l’on fait de plus en plus attention à ce que l’on mange, ce riz trouve un écho qui lui est, il faut le dire, particulièrement favorable.

Paradoxalement, on assiste à une forte hausse du riz à « cuisson rapide », pourtant bien moins intéressant en matière de qualité et d’apports nutritifs… Mais en quoi le ce riz serait-il meilleur pour notre santé ? En route pour un rapide tour d’horizon de ses caractéristiques et de ses bienfaits pour vous aider à faire votre choix !

Le riz complet : kézako ?

Pour faire simple, contrairement au riz blanc ou au riz étuvé, le riz dit « complet » a gardé son enveloppe et les nutriments qu’elle contient (ainsi que le germe et le son). Lorsque l’on en parle, on parle « simplement » d’un stade de décortication du grain, et non d’une variété de riz.

Saviez-vous qu’il porte également d’autres noms bien moins connus ? Et effet, pour désigner cette étape de décortication du riz, on peut également parler de « riz cargo » ou de « riz brun ». En consommant du riz blanc, on consomme principalement de l’amidon, tandis qu’en consommant du riz « complet », d’autres nutriments entrent en compte.

Le riz passé au crible

De manière générale, le riz lorsqu’il est complet (et cuit) est constitué d’un quart d’amidon, de 2.5% de protéines, et de fibres. Mais ce n’est pas tout, car ce type de riz représente une véritable mine d’éléments minéraux et de vitamines complexes B (B1, B3, B6 notamment, en savoir plus). Sachez que ces trésors nutritifs se trouvent principalement dans l’enveloppe du grain (que l’on ne retrouve donc pas dans le riz blanc).

En bref : le riz brun, ou riz complet, est un excellent « carburant ». Grâce à son enveloppe conservée, il présente une meilleure valeur nutritive et contient plus de fibres, ce qui favorise le transit intestinal. Composé d’éléments antioxydants, on prête également à ce riz des vertus en matière de régulation de la tension artérielle.

Pour finir, ce riz est le partenaire idéal en vue d’une alimentation saine : il contribue au maintien du poids par limitation du grignotage intempestif. En effet, la richesse nutritive du riz complet accentue la sensation de satiété. Sa teneur faible en lipides contribue également à en faire un élément phare d’une alimentation saine. A noter que le riz brun (donc, complet, si vous avez bien suivi !) est particulièrement indiqué pour les personnes diabétiques (le son permettrait d’atténuer l’augmentation du glucose sanguin) ainsi que pour les personnes intolérantes au gluten (il en est dépourvu).

Faiblesses : cuisson et conservation

Plus dur à mastiquer et plus long à cuire, la consommation de riz complet reste assez faible dans le monde en comparaison avec le riz blanc. Par ailleurs, dans cet état, cette céréale comment à se rancir au bout de quelques mois après sa récoltes (6 mois environs). Mais bon, quelques mois sont bien suffisants pour s’en régaler sans modération !

En règle générale, il faut compter pas moins d’une quarantaine de minutes dans de l’eau bouillante salée pour que le riz brun soit cuit. En matière de dosage, il convient de mettre un volume de riz pour deux volumes d’eau. Une fois cuit, le riz se conserve une semaine au réfrigérateur.

Alors ? Riz blanc ou riz brun ? Seul ou en accompagnement, il vous appartient de choisir ce qui vous convient le mieux en terme de temps, de goût et de prix ! Retrouvez sur bienmanger.com une large variété de riz pour tous les usages.