La nécessité de l’ultra propre dans l’industrie pharmaceutique

Évoluer dans un environnement aménagé de manière à garantir un haut niveau de propreté est un impératif dans de nombreux secteurs. L’ultra-propre n’est plus strictement réservé à la fabrication des composants électroniques. Il s’étend désormais à divers domaines au rang desquels figure l’industrie pharmaceutique. Les objectifs ici sont à la fois sanitaire et sécuritaire, la contamination présentant un risque majeur aussi bien pour les utilisateurs des produits que pour ceux qui travaillent à leur fabrication.

Garantir les vertus curatives des produits issus de l’industrie pharmaceutique

Les médicaments et autres produits pharmaceutiques sont particulièrement délicats. Une bactérie, un microbe ou un virus non maîtrisé peut impacter sur leurs vertus curatives et plus graves encore les rendre dangereux. C’est la raison pour laquelle leur processus de fabrication obéit à un ensemble de règles d’hygiène strictes. C’est là qu’interviennent les sociétés spécialisées dans la création d’environnement ultra-propre plus connu sous le nom de salle blanche.

Espace clos aménagé de manière à limiter l’impact des contaminations chimiques, biologiques ou encore particulaires, ce type de salle offre un excellent niveau de propreté. Il en existe de plusieurs classes selon les besoins. En effet, les exigences en termes d’ultra-propreté ne sont pas forcément les mêmes selon qu’il s’agisse de fabriquer un médicament ou de mettre au point un vaccin.

L’objectif reste toutefois le même dans l’industrie pharmaceutique, éviter que les produits ne soient contaminés lors de la synthétisation des molécules et lors de l’empaquetage. De ce fait rien n’est laissé au hasard dans l’équipement de la salle propre. Mobilier, outils de décontamination, équipements de manutention, toutes les précautions sont prises pour préserver la qualité des produits ainsi que la santé des personnes travaillant au sein de ces espaces stérilisés.

Préserver la santé des techniciens de l’industrie pharmaceutique

L’industrie pharmaceutique regroupe plusieurs métiers. Figure parmi ceux-ci les chargés de recherche pharmaceutique et les techniciens de fabrication des médicaments. Manipulant des éléments potentiellement dangereux, il est impératif qu’un ensemble de mesures soient prises pour éviter d’exposer leur santé à eux-mêmes. Les règles relatives à l’ultra-propre permettent ainsi de les protéger et d’éviter toute prolifération de maladie causée par un virus, une bactérie ou un microbe avec lequel ils seraient entrés en contact.

Les techniciens de ce secteur sont en conséquence soumis au respect d’un certain nombre de règles d’hygiène. Tout comme c’est le cas dans le secteur de l’industrie des hautes technologies (rendez-vous sur Gataka pour plus d’informations sur le sujet), les entrées dans la salle blanche ainsi que les sorties sont strictement encadrées afin d’éviter tout risque sanitaire tant en ce qui concerne les produits que les individus. Les procédures élaborées en ce sens doivent être scrupuleusement respectées.

Toujours dans l’optique de protéger les techniciens de l’industrie pharmaceutique, ces derniers sont appelés à se vêtir d’un ensemble d’équipements de protection qu’on retrouve chez les entreprises spécialistes de l’ultra-propreté. C’est le cas notamment des vêtements à usage unique, des gants, des masques et des lunettes. Cliquez ici pour en savoir davantage. Ils font partie des consommables propres au travail en salle blanche et participent à la non propagation de tout agent dangereux pour l’Homme.

On entend beaucoup parler de l’ultra-propre dans le secteur de la production des composants microélectroniques, mais l’industrie pharmaceutique est également concernée. Les enjeux dans ce domaine sont énormes et ne concernent pas uniquement la qualité des médicaments, d’où l’importance de se conformer aux normes qui sont édictées en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *