Quels sont les effets du THC sur la conduite ?

Parmi les principaux facteurs d’accidents sur route, nous retrouvons la vitesse, la conduite en état d’ivresse ou la somnolence, mais il est important de ne pas négliger les risques de la conduite sous l’emprise de stupéfiants. En effet, les effets négatifs de la consommation de cannabis sur la conduite sont souvent sous-estimés, voire même ignorés par les usagers de la route, alors que les conséquences peuvent s’avérer fatales : près de 700 personnes perdent la vie sur les routes chaque année à cause des stupéfiants au volant, soit 1 accident sur 5. Afin de diminuer ces chiffres, de nombreuses solutions de prévention à la drogue existent aujourd’hui.

Quels sont les risques de la conduite sous emprise de stupéfiants ainsi que les sanctions encourues ? Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans cet article !

 

Comment agit le THC sur l’organisme ?

Les effets du THC sur l’organisme ne tardent pas avant de se faire ressentir : ils atteignent leur pic seulement 15 à 30 minutes après avoir fumé et perdurent jusqu’à 8h pour un consommateur régulier voire même jusqu’à 13h pour un fumeur occasionnel. En cas d’ingestion, les effets perdurent pendant près de 7 à 8 heures.

Consommer du cannabis implique de nombreux effets sur l’organisme :

  • Une somnolence importante,
  • La modification des perceptions et donc des risques encourus,
  • Une évaluation des distances fortement altérée,
  • Une réduction des réflexes,
  • Un temps de réaction allongé,
  • Une diminution de la vigilance et de l’attention,
  • Une modification des perceptions auditives et visuelles, laissant croire que les objets sont plus proches.

 

Les risques de la conduite après avoir consommé du cannabis

Les effets du THC cités précédemment réduisent ainsi les capacités du conducteur à analyser toutes les informations nécessaires pour maîtriser son véhicule et impliquent des risques majeurs pour sa sécurité et celle des autres.

Dans une situation d’urgence, une consommation de cannabis au préalable implique un freinage tardif ou inapproprié à la situation, des difficultés à maîtriser son véhicule et sa trajectoire, et en cas de conduite prolongée, une perte de vigilance et d’attention.

Cela est dû à la principale molécule active du cannabis, le tétrahydrocannabinol, qui agit directement sur le système nerveux de son consommateur. Plus la dose est élevée, plus les risques encourus sur la route sont importants. Précisons également que la conduite sous l’emprise du THC multiplie par deux le risque d’être responsable d’un accident mortel et lorsqu’il est mélangé à l’alcool, les risques sont multipliés par 29.

 

Quelles sont les sanctions en cas de conduite sous l’emprise de stupéfiants ?

En France, la consommation de cannabis est réglementée et même tout simplement illégale. Ainsi, au volant, un test THC positif est sanctionné par le code de la route quelle que soit la dose détectée dans l’organisme :

  • Jusqu’à 2 ans de prison et 4 500 euros d’amende,
  • Jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende en cas d’accident corporel,
  • Jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende en cas d’accident mortel,
  • Jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende en cas d’accident mortel associé à une circonstance aggravante telle que le mélange de stupéfiants à l’alcool ou stupéfiant et la conduite sans permis.

En plus des sanctions financières et pénales, 6 points sont retirés du permis de conduire et celui-ci peut être suspendu pour une durée allant jusqu’à 3 ans, voire annulé avec interdiction de le repasser dans les 3 prochaines années.

De plus, la compagnie d’assurance peut également sanctionner un conducteur ayant pris le volant sous l’emprise de stupéfiants en augmentant les cotisations, en résiliant le contrat ou en réduisant voire même en annulant ses indemnisations.

 

Vous l’aurez compris, la consommation de cannabis et la conduite sont incompatibles quelle que soit la dose consommée sous peine de lourdes conséquences. Pour garantir sa sécurité et celles des autres, il est important de prendre le volant en respectant les lois présentes dans le code la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *