Sportif : pour quelles raisons consommer du CBD ?

Le CBD, proposé sur le marché sous forme de fleurs, d’huile, de résine, d’e-liquide ou autre, est mal connu du grand public. Souvent associé au cannabis classique qui contient une haute teneur en THC, le CBD est injustement considéré comme une mauvaise herbe. De ce fait, beaucoup de personnes qui pourraient bénéficier de ses bienfaits passent malheureusement à côté. C’est le cas de nombreux sportifs qui ignorent que le CBD pourrait les aider à améliorer leurs performances et ce, en toute légalité parce que ce n’est ni une drogue ni un produit dopant.

Le CBD n’est pas un produit dopant

N’étant pas considéré comme une mauvaise herbe, le CBD ne fait pas partie de la liste des produits dopants interdits par l’Agence Mondiale Antidopage. Pour rappeler les règlements de l’AMA, tous les cannabinoïdes sont interdits, qu’ils soient naturels ou synthétiques, à l’exception évidemment du CBD.

D’ailleurs, l’agence met les sportifs en garde sur les produits (huiles, teintures, etc.) qui en contiennent parce que beaucoup contiennent aussi du THC et d’autres cannabinoïdes interdits. Une attention très particulière est vivement recommandée aux sportifs qui utilisent le CBD en étant sportif afin d’éviter un résultat positif à un test antidopage.

Le CBD est recommandé avant l’effort

Comme le dit cet article de LeFrenchGuy, les actions du CBD sur le stress et l’anxiété sont très recherchées avant l’effort parce que les performances du sportif repose beaucoup sur son mental dont l’optimisation est essentielle avant les épreuves importantes. C’est l’une des raisons pour lesquelles certains sportifs achètent des fleurs de CBD en France.

Pour réduire les symptômes du stress, le cannabidiol se fixe sur les récepteurs endocannabinoïdes situés au niveau du système endocannabinoïde central. Ce processus annihile les réactions et comportements négatifs caractéristiques du stress, notamment la raideur musculaire et la transpiration abondante. Le stress provoque même chez certaines personnes une accélération du rythme cardiaque et une respiration saccadée. Ces phénomènes n’étant pas habituels, le système nerveux les traduit en situations de danger. Le mode de défense est alors enclenché et le cerveau produit du cortisol qui est pourtant nocif pour de nombreux organes.

En utilisant du CBD avant les compétitions importantes, les sportifs régulent la production d’adrénaline par les glandes surrénales. Rappelons en effet qu’une surproduction répétée ou continue d’adrénaline met le corps en état d’alerte permanent, ce qui peut mener à l’épuisement. Si cet état perdure, les défenses immunitaires peuvent baisser, rendant le corps plus vulnérables aux infections.

Les actions identiques à celles du CBD sont tellement utiles à l’organisme que le cerveau produit naturellement des endocannabinoïdes similaires. C’est en tout cas le résultat d’une étude menée par les équipes scientifiques de l’Université de Vanderbilt, à Nashville, dans le Tennessee, aux États-Unis.

Le CBD est bénéfique après l’effort

Le CBD est encore plus intéressant pour les sportifs après l’effort. Il aide principalement à la récupération grâce à ses vertus anti-inflammatoires qui agissent donc au niveau des muscles. La récupération est plus rapide.

Ensuite, la molécule agit favorablement sur le sommeil. Il faut savoir que les entraînements, surtout ceux qui ont lieu en après-midi ou en soirée, ont tendance à troubler le sommeil. En activant ces neurotransmetteurs, le CBD a un effet calmant et favorise une sensation de bien-être qui n’est évidemment pas comparable au fait de planer quand on consomme du THC. En effet, le CBD n’est pas psychoactif. En tout cas, un meilleur sommeil après l’effort favorise une meilleure récupération mentale. En réalité, le CBD est comparable aux somnifères, mais sans l’accoutumance physique de ces derniers.

Concernant les bienfaits du CBD chez le sportif après l’effort, on peut également mentionnée les effets antioxydants, antispasmodiques et vasorelaxants de la molécule. Le CBD interagit avec l’adénosine, un nucléoside libéré par les neurones et les cellules gliales. Cette interaction ralentit les risques cardio-vasculaires. Rappelons aussi qu’à cause du stress oxydatif provoqué par une pratique sportive intense, les cellules des sportifs vieillissent plus rapidement. Bien entendu, une alimentation adaptée et un mode de vie sain réuisent ce stress oxydatif, mais le CBD y contribue également grâce à son interaction avec l’adénosine citée plus haut.

Et en tant qu’antispasmodique, la molécule réduit les nausées dont certains sportifs de haut niveau peuvent être sujets après des efforts intenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *