Aide mobilité vélo

3 aides pour aller au travail en vélo

Pour encourager les Français à utiliser un mode de transport plus économique, plus écologique et permettant de pratiquer une activité sportive, le gouvernement a mis différentes aides en place pour se rendre au travail en vélo. En effet, nombreux sont celles et ceux à avoir choisi le vélo comme moyen de transport pour se rendre sur leur lieu de travail et cette initiative peut tout à fait être accompagnée par différentes aides. Aide mobilité vélo, prime vélo, plan « coup de pouce vélo », découvrez 3 aides pour aller au travail en vélo !

L’aide mobilité vélo

L’aide mobilité vélo se présente sous la forme d’un forfait mobilité durable proposé par les employeurs à leurs salariés. En effet, les employeurs ont la possibilité de mettre en place une aide mobilité vélo sous la forme d’un forfait permettant aux employés de percevoir une aide pouvant aller jusqu’à 400 euros par ans. Cette aide mobilité vélo permet d’encourager l’utilisation du vélo pour se rendre sur son lieu de travail, mais aussi l’utilisation de moyens de transport plus écologiques tels que le covoiturage, les moyens de déplacement en location et en libre-service ou encore l’autopartage à motorisation non thermique. L’aide mobilité vélo peut par exemple être proposée sous la forme d’une carte comme celle proposée par www.gobetterway.fr afin que chacun puisse facilement gérer son forfait mobilité durable. L’aide mobilité vélo est donc une aide qui peut être proposée par un employeur afin de permettre à ses salariés de réduire les dépenses liées à l’utilisation du vélo comme mode de transport pour se rendre sur son lieu de travail.

La prime vélo

La prime vélo est une prime qui s’adresse aux personnes souhaitant réaliser l’achat d’un vélo à assistance électrique. L’aide proposée par le gouvernement se cumule avec une aide proposée par les collectivités territoriales et permet ainsi d’accompagner l’achat d’un vélo à assistance électrique. Il est nécessaire de répondre à certaines conditions pour pouvoir bénéficier de la prime vélo telles qu’être majeur et domicilié en France, avoir un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 13 489 euros, le vélo à assistance électrique choisi doit être neuf et ne pas utiliser de batterie au plomb, le vélo à assistance électrique obtenu grâce à la prime vélo ne doit pas être cédé durant l’année suivant son acquisition. La prime vélo est attribuée une seule fois et son montant est plafonné.

Le coup de pouce vélo

Le coup de pouce vélo est une aide proposée par l’État ayant pour objectif de donner accès à une aide permettant notamment de réparer son vélo. En effet, l’aide proposée par le coup de pouce vélo permet de profiter d’une aide de 50 euros afin d’effectuer les réparations de son vélo chez un réparateur référencé. Cette aide permet également de bénéficier d’une séance de formation pour le vélo dans des établissements-écoles référencés. Le plan « coup de pouce vélo » s’élève à 80 millions d’euros au total. Il est donc tout à fait possible de solliciter le coup de pouce vélo lorsque l’on souhaite bénéficier d’une aide permettant d’effectuer des réparations sur son vélo (plus d’informations sur le sujet ici).

Il existe donc différentes aides qui permettent d’encourager l’utilisation du vélo afin de se rendre sur son lieu de travail. Les personnes souhaitant investir dans un vélo à assistance électrique, réparer leur vélo, ou encore utiliser un vélo en libre-service pourront ainsi bénéficier de différentes aides telles que le forfait mobilité durable, la prime vélo ou encore le coup de pouce vélo afin de réaliser des économies et donc d’utiliser un vélo pour se rendre sur leur lieu de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *