Arrêter de fumer : Voici d’autres alternatives aux produits médicamenteux

Responsable de 78 000 décès chaque année, d’après l’Institut National du Cancer, le tabac est un fléau addictif dont il est difficile de se séparer. Parmi les décès recensés, 47 000 sont causés par un cancer. Figurant parmi les plus mortels pour l’homme, le cancer du poumon est en troisième position de la mortalité par cancer chez les femmes.

Une prise de conscience généralisée

Conscients des risques qu’ils encourent, les fumeurs réagissent chacun à leur façon. Certains réduisent leur consommation pendant que d’autres cherchent des alternatives comme les produits médicamenteux. Parmi les réactions constatées, l’indifférence est également fréquente.

Des comportements variés qui démontrent bel et bien la réalité d’un phénomène. Il n’existe pas un fumeur, mais des fumeurs. Et chaque profil est constitué différemment et ne présente pas le même rapport à l’addiction et aux risques qu’elle engendre. De ce fait, les solutions pour tenter d’arrêter de fumer sont aussi nombreuses que les profils de fumeurs qui existent. À vous d’opter pour celle qui vous convient le plus.

Les méthodes pour arrêter de fumer

À chacun sa méthode ! Toutefois il existe une série de bonnes pratiques testées par certains qui conviendront forcément à d’autres pour les aider à arrêter de fumer ou du moins qui serviront d’inspiration pour trouver une méthode plus personnelle. À noter que chaque alternative dépend du niveau d’accoutumance, mais également de la personnalité du fumeur. Retrouvez ici plus de conseils sur le sujet.

La volonté

C’est de loin le premier facteur essentiel pour effectuer un sevrage au tabac. Pour parvenir à arrêter de fumer, il faut que l’idée soit le fruit de la volonté du fumeur. Sans quoi, aucune méthode ne s’avérera efficace. Commencez donc par lister vos motivations et vos freins, mais si cette liste est nécessaire, c’est peut-être que vous n’êtes pas totalement décidé à stopper. Pour vous motiver, il suffit de penser à toutes les activités que vous pourrez mener avec simplicité, et au bien-être corporel que vous connaîtrez au quotidien.

Phytothérapie

Une fois décidé à arrêter de fumer, vous réaliserez que votre décision va entraîner des chamboulements physiologiques et psychologiques, parfois extrêmes pour les plus gros fumeurs : angoisse, nervosité, insomnie, irritabilité, cauchemars, etc. Pour apaiser les tensions dans votre corps et votre esprit, recourir à la phytothérapie (« médecine par les plantes ») est une bonne alternative.

Sous différentes formes (gélules, inhalations, comprimés, etc.), les plantes permettent d’estomper les effets secondaires du sevrage et donc vous aider à ne pas rechuter. Un traitement qui a fait ses preuves auprès de nombreux fumeurs, surtout pendant les premiers jours du sevrage, souvent les plus difficiles.

Trouver un substitut

Nombreux sont les fumeurs à profiter de leur sevrage pour s’adonner à toute une série d’activités. Arrêter de fumer représente une opportunité de reprendre le sport pour celles et ceux qui avaient laissé cette activité au placard depuis belle lurette. Que vous soyez plutôt branché sport ou activité manuelle, l’essentiel est de trouver une occupation pour combler votre nouveau manque. Ouvrez un livre, sortez vos pinceaux, faites de la déco, etc. Vous aurez désormais plus de temps et d’énergie pour vous allouer à toute sorte d’occupations, alors profitez-en !

La cigarette électronique

Très en vogue depuis son apparition il y a quelques années, la cigarette électronique représente une bonne alternative pour arrêter de fumer. Vous pourrez, au fil du temps, réduire votre dose de nicotine jusqu’à parvenir à l’annuler totalement. Elle est efficace, car elle donne la sensation au fumeur de toujours satisfaire son addiction, par le geste et la vapeur dégagée tout en réduisant sa dose de nicotine. Reste à savoir si le fait de « vapoter » n’est pas sans risque pour la santé. Consultez cet article pour découvrir le modèle le plus élaboré au monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *