Le corset sous toutes les coutures

Le corset, ça n’est rien d’autre qu’un sous-vêtement rigide porté par les femmes pour affiner la silhouette. Il existait au XVIe siècle ; il existe toujours aujourd’hui. Il traîne pourtant derrière lui une bien sombre réputation : celle d’infliger une véritable torture à la malheureuse ayant choisi de le porter ! Alors pourquoi un tel bourreau continue-t-il de séduire les sociétés contemporaines ? N’a-t-on pas inventé de meilleures techniques pour s’affiner sans souffrir de la sorte ? À vrai dire, son pendant moderne est destiné à des usages divers, qui ne sont pas toujours – loin s’en faut – de l’ordre de l’esthétique. Cet article vous explique pourquoi cette ceinture très spéciales est un succès hors du temps et vous donne quelques indications pour apprendre à l’enfiler… ce qui n’est pas une mince affaire !

Petite histoire du corset

Le corset enserrait déjà de bien antiques silhouettes. Très rares, certes, mais bien réelles. En crête, notamment. Puis les siècles ont passé. Enfin, c’est la Renaissance. Et avec elle, une flopée d’innovations. Léonard de Vinci a inventé beaucoup de choses. Mais pas ça. Car c’est en Espagne qu’il pointe d’abord le bout de son nez. Un symbole de droiture pour les femmes de la noblesse, semble-t-il.

Très apprécié, il devint rapidement un phénomène en France. Appelé corps piqué, il était alors maintenu à l’aide d’un busc apparent sur l’avant du corps, au niveau de la poitrine. En résultait non pas une réduction de la taille, mais plutôt une droiture complète du corps et un aplatissement conséquent des poitrines féminines. Mais tout le monde le portait : femmes, hommes, enfants.

dessin-le-corset

Le petit vêtement se resserre au fil des siècles. Jusqu’au XVIIIe, époque de l’apparition du corsage à baleines. Après une brève disparition au moment de la première révolution française et une courte transition vers la mode romaine, dont le style vestimentaire se résumait à un voile et une ceinture de maintien, il revient en force et se resserre encore, mais surtout sous la poitrine. Cette dernière en revanche, est mise à l’honneur. Et puis, au XXe siècle, les grands noms de la couture, Paul Poiret, Coco Chanel, pour ne citer qu’eux, libèrent pour de bon le corps féminin de ses entraves. Mais le corset est loin d’avoir dit son dernier mot…

Le corset de nos jours

Le monde moderne, c’est le sport, l’alimentation saine et variée, l’affinage de la silhouette par des moyens efficaces, durables, et surtout, bons pour le corps. C’est aussi la légèreté de l’habit, le tissu fin, la mini-jupe, le débardeur, les sous-vêtements toujours plus fins et moins encombrants. Enfin, le monde moderne, c’est également le rythme effréné de la vie quotidienne, la fatigue musculaire des postures adoptées devant un écran d’ordinateur ou dans une rame de métro bondée, c’est l’épuisement des vertèbres contraintes de supporter un sac à dos mal tenu.

Rien d’étonnant, alors, à ce que le corset revienne à la mode. Que ce soit en pharmacie, sous forme de ceinture thérapeutique pour les douleurs lombaires et autres réjouissances, ou en magasin, pour satisfaire aux besoins d’une tendance en plein renouveau, on le trouve partout ! Considérés comme sexy, les corsets ont aussi la vertu d’améliorer la posture, chose qu’aucune femme n’a l’intention de négliger, ne fut-ce que par souci de santé !

timeline-le-corset

Alors, comment l’enfiler ? C’est très simple, outre certains modèles faits à partir d’un textile souple qui vous permet de les enfiler comme un bandeau, le corset doit généralement être lacé, comme avant ! De nombreux tutoriels existent sur Internet et vous expliquent comment pratiquer le laçage, mais aussi comment enfiler l’objet comment le nouer de manière à ce qu’il tienne correctement. Il faut prendre le coup de main mais une fois qu’on a compris le truc, ça ne doit pas être bien sorcier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *