Accueil » Maison » Les critères essentiels pour décider quelle pompe à chaleur choisir
|

Les critères essentiels pour décider quelle pompe à chaleur choisir

Faisant partie des systèmes de chauffage les plus plébiscités, la pompe à chaleur se montre économe en électricité. Présentant de nombreux avantages écologiques, elle utilise les calories dans l’environnement pour refroidir ou chauffer un logement. Cet appareil se décline en plusieurs modèles. Afin de réaliser le bon choix, vous pouvez vous pencher sur les trois critères suivants.

Choisir sa pompe à chaleur en trois critères

Le niveau sonore

Une pompe à chaleur est composée d’éléments bruyants, notamment le ventilateur et le compresseur. Le niveau sonore de cet appareil varie d’un modèle à l’autre. Par exemple, l’unité intérieure émet un bruit d’environ 22 DB et l’unité extérieure peut produire des nuisances sonores de 65 DB.

Générant des inconforts acoustiques, les bruits émis par une PAC peuvent perturber les occupants de la maison et les voisins. Si vous souhaitez chauffer votre logement avec ce type d’appareil, il est recommandé d’investir dans une pompe à chaleur silencieuse. Les PAC géothermiques et hygrothermiques sont considérées comme les moins bruyantes. La première capte dans le sol les calories alors que la seconde utilise l’énergie contenue dans une nappe phréatique. Par conséquent, l’unité intérieure comprenant le compresseur est parfaitement isolée. En ce qui concerne les pompes à chaleur aérothermiques, elles génèrent des bruits importants. Afin de les rendre silencieuses, les constructeurs ont isolé les éléments susceptibles d’émettre des nuisances sonores.

Pour que vous puissiez profiter pleinement du confort thermique procuré par votre PAC, optez pour un modèle conforme à la norme NF 414. Cette dernière garantit que l’appareil est à la fois silencieux et performant. Il est aussi conseillé de faire installer votre équipement de chauffage par un professionnel qualifié. En effet, une installation bâclée peut générer des bruits gênants.

LIRE  Comment entretenir et nettoyer votre système de ventilation

La puissance et la dimension

Pour garantir l’efficacité de votre pompe à chaleur, il importe de bien vérifier sa dimension. Celle-ci détermine la puissance de l’appareil. Proposant un confort thermique optimal, un modèle surdimensionné et puissant s’avère plus coûteux à l’achat. De plus, son utilisation entraîne un alourdissement des dépenses énergétiques.

À l’opposé, une PAC moins puissante et sous-dimensionnée peut paraître économique. Toutefois, elle ne couvre pas efficacement les besoins énergétiques d’un foyer. Les occupants risquent de perdre en confort. Ainsi, le recours à un chauffage d’appoint électrique devient nécessaire. Cela peut davantage gonfler vos factures d’électricité. Il est donc important de s’assurer de choisir le modèle de PAC qui présente la puissance correspondant à vos besoins.

Pour sélectionner la dimension idéale, vous pouvez solliciter l’accompagnement d’un professionnel. Réalisant en amont un bilan thermique de votre maison, il saura vous proposer une pompe à chaleur discrète.

Les indicateurs de performance

Le coefficient de performance (COP) est l’indicateur le plus fiable pour évaluer l’efficacité d’une pompe à chaleur (PAC). Il représente le rapport entre l’énergie utilisée et l’énergie produite par l’appareil. Il est recommandé de choisir une PAC avec un COP d’au moins 3 afin d’assurer une restitution maximale de chaleur dans votre maison.

De plus, le coefficient de performance dépend de la température extérieure. Pour obtenir une évaluation précise, il est conseillé de se référer au SCOP (Coefficient de Performance Saisonnier). Ce dernier offre une meilleure indication du rendement de votre PAC en tenant compte des variations saisonnières. Il prend en compte trois types de climats : froid, chaud et tempéré.

LIRE  10 façons innovantes d'économiser de l'énergie à la maison"

Enfin, afin de maintenir les performances de votre PAC, un entretien régulier est essentiel. Une maintenance annuelle permet non seulement de préserver l’efficacité de l’appareil, mais également de prolonger sa durée de vie.

A lire également