Profiter de la baisse des prix immobilier en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Après une année 2014 peu propice à l’immobilier, ce secteur reprend des couleurs en 2015. Par endroits, en région PACA, la baisse des prix immobilier et des taux d’emprunts sont désormais favorables à l’achat, sauf à Saint-Tropez.

En Provence

De Marseille à Cassis, la Provence c’est la douceur de vivre avec près de 3000 heures de soleil par an et des températures souvent très agréables. De quoi logiquement attirer de nombreux acheteurs.

Aix-en-Provence

Que l’on désire une grande ou petite maison, les prix sont avantageux. Les ventes sont reparties au printemps. Pour citer un exemple, une vente de maison, dans le quartier chic de la Torce, a été conclue pour 1,24 million d’euros. Ses ex propriétaires en voulaient 1.38 million en 2014. plusieurs acteurs de l’immobilier propose des biens de luxe ou des bien plus abordables comme vous pouvez le voir ici.

Quelques points à savoir sur Aix :

  • Les budgets sont généralement compris, entre 250 000 et 550 000 euros, les acheteurs ont quelques difficultés à obtenir des prix moins élevés
  • Vous pourrez trouver des biens plus accessibles en vous reportant sur des maisons mitoyennes et excentrées
  • Une maison à rénover peut être vendue entre 700 000 et 800 000 euros.

Aix en Provence 2

Quelques difficultés à Avignon

Plus on s’éloigne du centre-ville, moins les appartements se vendent. Néanmoins, le marché de l’immobilier a retrouvé un certain dynamisme intra-muros, même si les tarifs sont principalement négociés sur les biens à rénover. Les chutes de prix les plus flagrantes sont pratiquées à l’extérieur de la cité des Papes. Les logements des années 1960-1970 sont aussi sujets aux négociations importantes.

Avignon

Marseille « souffre »

Même si les visites sont nombreuses, les achats ne le sont pas. Les Marseillais hésitent à investir, même si une petite amélioration a été constatée par les professionnels de l’immobilier. De bonnes affaires, notamment dans 3e arrondissement, sont encore possibles.

Entre les prix qui baissent et les taux négociables, les acquéreurs reviennent doucement. Dans le quartier de la Joliette et d’Euroméditerranée, la tendance est plutôt bonne avec de légère baisse de prix, sachant que le centre-ville n’est pas très loin non plus. A contrario, le Prado ou La Pointe Rouge ne connaissent pas la crise et les prix sont plutôt stables.

Marseille

Cassis, pas de véritable baisse de prix

Les affaires reprennent doucement, mais sûrement, grâce à la baisse des prix et des taux d’emprunt. Les vendeurs espèrent pouvoir se « débarrasser » de leurs biens rapidement, mais le prix du mètre carré reste néanmoins assez haut, de l’ordre de 4000 euros, sans oublier les frais éventuels de rénovation. Tout simplement, car habiter dans cette ville permet de profiter des magnifiques Calanques.

Cassis

La Côte-d’Azur

Connue pour la douceur de son climat, pour ses palmiers, pour son soleil et pour sa mer couleur Azur, cette région attire de nombreux acheteurs français, mais surtout étranger.

Draguignan, une ville à choisir

Ville entre la Provence et la Côte-d’Azur, Draguignan se situe à seulement quelques kilomètres de la mer. Ces douze derniers mois, les ventes immobilières ont battu son plein. Des baisses de plusieurs pourcents ont été accordées sur l’achat de maisons ou d’appartements neufs ou anciens. Les meilleures acquisitions sont faites sur les biens à rénover. Acheter à bas prix, les nouveaux propriétaires effectuent les travaux au fil du temps. L’argent à décaisser est donc moins important sur le moment.

Draguignan

À Juan-Les-Pins, le marché est plutôt dynamique

La différence entre les prix demandés et ceux conclus à la vente n’est pas très grande. Une baisse de 10 à 15% maximum est accordée. Si les ventes ne sont pas très importantes, les locations, elles, le sont. Heureusement, le le marché immobilier de Juan-Les-Pins est boosté par les investisseurs étrangers qui sont littéralement séduits par la ville et ses alentours.

Juan les Pins

À Nice, la clientèle ne se bouscule pas

Les vendeurs se sont remis en question et revoient leurs tarifs. L’ajustement à la demande leur est donc profitable. Dans certains quartiers de Nice, les appartements se vendent de mieux en mieux. Tout le monde y trouve donc son bonheur, que l’on soit acquéreurs ou vendeurs. Certains appartements du Carré d’Or ne sont encore pas très prisés, tout comme le marché des résidences secondaires.

Nice

Au Lavandou, rien de nouveau

Alors que ce village de pêcheurs ne manquent pas d’acheteurs potentiels, la décrue des prix n’est pas encore prévue. La proximité des abords de plages est hors de prix, les appartements « tout simples » sans balcon ou terrasse subissent le même sort que les années précédentes.

Le Lavandou

Saint-Tropez attire la clientèle française

Ce village est le rêve de nombreux Français et étrangers. Or, comme il s’agit d’une commune « de stars », les vendeurs ne daignent pas baisser les prix. Ils espèrent même pratiquer une plus-value. Les acheteurs peuvent espérer une baisse de quelques pour cents, comme le prouve la vente d’une maison mise à 4.9 millions et cédée à 4.2 millions.

Dans le vieux village, les tarifs sont plus justes. Le mètre carré rénové se situe autour de 8000 euros. Néanmoins, en fonction du cadre alentour, les frais peuvent nettement augmenter.

Saint Tropez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *