Que change la loi transition énergétique ?

On entend de plus en plus parler des conséquences du réchauffement climatique ce qui a pour effet une montée des préoccupations environnementales. À l’approche de la 21ème Conférence mondiale sur le climat (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre 2015, il est temps de passer aux choses sérieuses en matière de législation. Voilà pourquoi, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal a proposé la loi sur la transition énergétique.

Loi transition énergétique : les bases

Cette loi en faveur de la croissance verte a été adoptée le mercredi 22 juillet 2015 par l’Assemblée nationale. Ce texte définit les objectifs énergétiques français pour les années à venir. Ce projet de loi a été porté par Ségolène Royal afin de donner les moyens à la France de participer à la lutte contre le dérèglement climatique en renforçant l’indépendance énergétique du pays. Ce cadre juridique est d’autant plus crucial que Paris accueille la COP21 en décembre 2015.

La France doit donc montrer sa volonté de s’engager dans une consommation responsable et innovante de l’énergie. Ce ne sont pas moins de 5 034 amendements qui ont été déposés, donnant lieu à quelques 150 heures de débat et plusieurs centaines d’heures de travaux en commissions. Un travail gargantuesque pour arriver à la publication de 970 amendements qui délimitent le nouveau modèle énergétique français. Certaines mesures auront des retombées immédiates sur le quotidien des consommateurs. Pour les autres, il faudra compter sur le long terme. Pour en savoir plus, consultez le site developpement-durable.gouv.fr.

Que change la loi transition énergétique ?2

Les applications

Après une année de travail, Ségolène Royal peut savourer les fruits de ses efforts. C’est elle qui a porté la loi la jugeant « ambitieuse » et « mobilisatrice ». Son but est de faire de la France un leader de la transition énergétique. Pour ce faire, il faudra trouver des solutions grâce à l’innovation technologique mais aussi rentabiliser notre consommation actuelle d’énergie. Les bons gestes devront être enseignés aux français afin d’améliorer nos modes de consommation.

Les grands axes de la loi sont les suivants :

  • La réduction du poids du nucléaire dans la consommation d’énergie
  • La diminution des émissions de gaz à effet de serre
  • Le développement des énergies renouvelables
  • La mise en pratique d’un chèque énergie pour les ménages modestes
  • La suppression des sacs plastiques non écologiques
  • L’essor des véhicules moins polluants
  • La rénovation énergétique obligatoire pour les bâtiments privés résidentiels d’ici à 2025
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire des grandes surfaces

Afin d’obtenir des résultats le plus rapidement possible, les premiers décrets d’application seront instaurés dès la rentrée 2015. Pour en savoir plus, lisez l’article « Transition énergétique : le Parlement adopte définitivement la loi ».

Que change la loi transition énergétique ?3

Les points importants

La loi a défini un certain nombre de mesures pour lesquels des chiffres précis ont été annoncés. La baisse du nucléaire sera engagée en favorisant l’essor des énergies renouvelables. L’objectif fixé par la loi sera de passer de 13,7 % d’énergies renouvelables en 2012 à 32 % en 2030. En ce qui concerne les réductions des émissions de gaz à effet de serre, on prévoit une diminution de 40 % en 2030 par rapport au niveau de 1990.

En effet, il y aura une hausse du prix du carbone, c’est-à-dire que les entreprises se verront facturer leurs émissions de CO2 afin de les inciter à lever le pied. Aujourd’hui, le tarif est de 14,50 euros par tonne de dioxyde de carbone émise, d’ici à 2030 il devrait monter jusqu’à 100 euros. Pour plus d’informations sur ces points, retrouvez la page suivante. Et pour mieux comprendre la nature des énergies fossiles et renouvelables, consultez cette vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *