Le meuble pour ordinateur : mobilier qui n’est plus aussi à la mode ?

Au début des années 2000, toutes les grandes enseignes rivalisaient d’ingéniosité pour intégrer nos très lourdes machines à l’intérieur de nos maisons. Mais à l’heure de la miniaturisation des laptops, le meuble pour ordinateur ne serait-il pas devenu complètement ringard ?

Le meuble pour ordinateur, de la machine infernale…

A l’aube du XXIe siècle, le problème qui se posait aux grandes enseignes de l’immobilier comme Ikea, Habitat, Conforama ou Leroy Merlin était relativement simple. L’usage de l’ordinateur se démocratisait et il fallait faire entrer l’outil qui allait révolutionner nos vies à l’intérieur de nos maisons.

Si la machine était massive, chauffante et ultra bruyante, le problème était à peu près le même pour tout le monde : ranger la bête dans son appartement, quelque part au sein de son bureau, sans que celle-ci n’occupe une place trop importante.

C’est-à-dire caser un écran gigantesque, une tour infernale, un clavier des plus encombrants et toute une panoplie de fils électriques sans pour autant renoncer à son espace de travail et à son petit coin d’écriture.

Rajoutez à cela une imprimante, un scanner et je ne sais quel autre appareil amovible, et la mission devenait très vite impossible.

meuble pour ordinateur

Et qui dit impossible, dit un véritable filon à exploiter pour les magnats du mobilier !

Meubles de bureau imbriqués pour écrans et tours d’ordinateur, planches coulissantes pour claviers, tapis de souris intégrés, nos bureaux, tout en maintenant un certain design, pouvaient devenir encore plus ingénieux et gadgétisés que les tables à tronchin et secrets du XVIIIe siècle !

… à l’outil dématérialisé

Mais aujourd’hui, la manne semble s’être tarie pour les fabricants de meubles pour ordinateurs. Tout au long du XXe siècle, la course des grands fabricants de processeurs était à la puissance et au stockage de données.

Aujourd’hui, l’heure est à la miniaturisation ! Nos ordinateurs sont devenus largement assez puissants pour un usage domestique sans prendre une place démentielle, et on peut désormais stocker nos données sur le cloud : out donc les disques durs externes !

Les laptops, c’est-à-dire les ordinateurs portables, ont ainsi pris le pas à l’intérieur de nos maisons sur nos anciennes tours, c’est-à-dire nos ordinateurs fixes, qui eux-mêmes ressemblent de plus en plus à des ordinateurs portables. Il n’y a plus vraiment de frontière entre fixe et portable.

meuble pour ordinateur-

L’ordinateur ne recouvre plus un objet bien défini mais une multitude d’outils qui nous accompagnent dans notre quotidien ! Il est à la fois notre téléphone portable et notre tablette, nos télévisions et nos voitures, notre montre et nos lunettes. Outil de travail indispensable au début des années 2000, l’ordinateur tel qu’on le concevait à l’époque commence déjà à disparaître de nos foyers ! Il recouvre désormais un ensemble d’objets connectés les uns aux autres par le biais d’internet et la liaison sans fil.

En définitive, le marché ne se prête plus au meuble pour ordinateur ! Moins le second prend de place, plus le premier perd en utilité ! L’ordinateur se dématérialise, son mobilier aussi. L’accessoire a pris la place du meuble pour ordinateur dans nos magasins. Et les dernières tendances bureaux sont à une forme de design épuré où les rangements pour ordinateurs ne sont plus une finalité mais une possibilité.

Les spécialistes marketing du secteur le savent, le filon est à sec. En attendant, ils écoulent leurs derniers stocks dans le secteur privé, auprès des grandes entreprises. Le secteur public ne se limite plus qu’à des informaticiens rarement adeptes de décoration d’intérieur et surtout quelques gamers, derniers utilisateurs de tours aux proportions ubuesques. Finalement, l’ordinateur n’est plus un meuble, mais une multitude d’objets interconnectés des plus designs : Apple et Sony en ont fait leur marque de fabrique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *