Quand et pourquoi faire appel à un vitrier ?

Qu’est-ce qu’un vitrier ? Quel est son rôle ? Sa formation ? Et est-il intéressant de recourir à ses services ? Dans cet article, nous tenterons de répondre à ces questions en vous présentant cet acteur incontournable du secteur du monde de la construction.

En quoi consiste vraiment le métier de vitrier ?

Le vitrier est un artisan qui s’est spécialisé dans le travail du verre. Ses tâches et compétences le conduiront à mesurer, couper et poser le verre. Ils ont été formés à la manipulation et à la taille du verre aussi, beaucoup de vitriers sont capables de fabriquer des produits verriers dans leur atelier.

Ceux qui pratiquent cette activité sont aussi appelés vitrier-miroitier car leurs compétences les amènent à s’impliquer dans le travail autour du verre isolant et / ou décoratif.

En effet, si on les appelle souvent pour réparer une fenêtre cassée ou la remplacer, leurs attributions vont un peu plus loin. Ils sont à mêmes de proposer des solutions pour l’isolation grâce au survitrage ou en remplaçant votre simple vitrage par du double ou triple vitrage. En plus, d’être effectué par quelqu’un qui connaît son métier, ce service vous coûtera moins cher que le remplacement complet de votre fenêtre (le cadre et la vitre) effectué par le menuisier.

La vitrerie assure donc la fourniture et la pose du verre, la fixation des fenêtres via les cales à vitrage ainsi que la vérification de la bonne étanchéité de la pose (qui passe par la pose de mastics et de joints).

Quels types de verre sont-ils amenés à manipuler ?

Le verre est un matériau modifiable à volonté, il n’y a qu’à voir le travail réalisé par les souffleurs qui créent des vases ou des sculpteurs. Différents procédés de fabrication permettent de modifier leur taille, leur couleur et leur dureté.

Dans la vitrerie, les verres utilisés sont :

  • Les verres colorés (verre auquel on a ajouté des colorants chimiques).
  • Les verres doubles (verre à trois parois).
  • Les verres triples (verre à deux parois).
  • Le verre cannelé (verre qui a des rainures, ce procédé décoratif enlève une partie de la transparence du verre).
  • Le verre sans tain (permet de voir sans être vue).
  • Le verre mousseline (motif ancien qui décore le verre). Vous pouvez trouvez des exemples de ce type de procédé sur des sites de décoration comme nidouillet.com.
  • Le verre dépoli (un verre présentant des aspérités ce qui l’empêche d’être transparent)
  • Le verre à glaces (c’est une feuille de verre qui a été étamé pour la rendre réfléchissante. L’un des meilleurs exemples de ce type de verre est sans doute la Galerie des Glaces du Château de Versailles).
  • Le verre blindé (c’est l’assemblage de plusieurs feuilles de verre qui lui permet de gagner en solidité).
  • Le verre trempé (il fait partie des verres de sécurité).

Comment sont-ils formés ?

Pour être déclaré apte à manipuler le verre, les vitriers ont suivi des formations professionnelles qui durent environ deux ou  trois ans.

  • Il y a des CAP miroiterie.
  • Il y a le bac pro ouvrages du bâtiment.
  • Ils peuvent aussi faire un BT miroiterie.

Quelle est la plus-value apportée par un vitrier dans un projet ?

Leur formation et leur hyper spécialisation dans la vitrerie les amènent à effectuer un travail de précision et de qualité. Ils seront à même de vous proposer des solutions innovantes pour votre projet.

Sur le site fichemétier.fr quand ils interview Victor, un vitrier pour savoir quelles qualités sont requises pour exercer ce métier il déclare : « Etre créatif, précis, organisé et rigoureux sont des qualités indispensables pour exercer ce métier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *