Comment vendre rapidement son entreprise ?

 

Prendre la décision de vendre son entreprise enclenche une retombée de questions qu’il ne faut pas prendre à la légère. Un chef d’entreprise sur deux ne connaît pas l’envergure de la préparation à la vente ni la valeur de son entreprise. Evitez le dépôt de bilan grâce à nos conseils pour réussir à vendre votre entreprise correctement et rapidement.

L’anticipation, la clé de la vente

Vendre son entreprise, quelle que soit la taille de cette dernière, nécessite de la réflexion et de l’efficacité. Plus vous vous y prenez à l’avance, plus la vente se déroulera dans de bonnes conditions.

Avant de prendre une décision, sachez pourquoi vous souhaitez vendre votre entreprise ; est-ce que vous partez en retraite ? Un coup de tête ? Une réorientation ? Prévoir au préalable les raisons de cet acte peut aider à la rapidité du processus et vous enlève une angoisse quant à la suite des événements.

Vendre en entreprise rentable

Il faut savoir qu’un processus de vente d’entreprise prend minimum un an, il vous faut donc prendre le temps de poser une expertise sur la valeur de l’entreprise, de ses points forts et faible et surtout de sa rentabilité annuelle avec la cession de fond de commerce.

Pour augmenter vos chances de vente, mettez votre entreprise sur le marché lorsqu’elle dans une période rentable, c’est-à-dire quand les résultats sont en positifs et affichent une belle courbe en perspective grâce à de nouveaux investissements ou à des partenariats lucratifs.

Trouver plusieurs concurrents

Votre entreprise est dans sa courbe la plus productive, il ne vous reste plus qu‘à la vendre au plus offrant ! Sachez saisir les meilleures opportunités sans être trop gourmand ; ça ne sert à rien de faire durer les opérations si une offre vous intéresse plus qu’une autre.

Néanmoins, plus il y aura de concurrents prêts à négocier les droits de votre entreprise, plus vous aurez de chance de faire grimper les chiffres jusqu’à deux fois la valeur de votre entreprise. Si vous ne vous sentez pas expert en négociations, faites appel à un cabinet de conseils en cession-acquisition pour prendre en main les tractations.

Comment éviter les complications ?

Présentez votre entreprise sous son meilleur jour tout en ne négligeant pas les aspects plus problématiques, en proposant des solutions à ces derniers. L’acheteur doit avoir confiance en ce que vous lui proposez, il se peut que l’entreprise ne se vende pas au prix que vous espériez ou pire, qu’elle ne se vende pas du tout. N’hésitez pas à présenter un Business Plan pour renforcer l’image de sérieuse de votre organisation sur le marché. Toutes les actions sont bonnes pour prouver que votre entreprise vaut la peine d’être rachetée.

Evitez les erreurs comme attendre que l’entreprise se vende, tant que vous n’avez pas quitté l’entreprise, vous continuez à travailler dedans, c’est votre devoir de maintenir un bon équilibre au sein de l’organisation.

Cession en héritage et optimisation

Un cédant prévoyant peut aussi choisir de vendre ou céder son entreprise à un membre de sa famille. Renseignez-vous quant aux taxes concernant le plan patrimonial et aux impôts sur la plus-value car l’Etat impose des frais sur les donations en héritage. Faites attention à votre âge et entourez-vous de bons conseillers ; à un certain âge, les dirigeants ne savent plus forcément ou n’ont plus l’énergie de se renseigner sur les secteurs à viser pour optimiser au maximum les capacités de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *