Un séjour rempli de découvertes insolites en Bolivie

Bienvenue en Bolivie ! Une destination originale qui plaira à tous. Partageant sa frontière avec le Brésil, le Pérou, le Chili, l’Argentine et le Paraguay, la contrée bolivienne est connue comme étant le paradis des randonneurs. En couple, en solo, en famille ou entre amis, les globe-trotters pourront, par exemple, visiter les parcs nationaux du pays le temps d’une randonnée pédestre. Parmi les réserves naturelles à ne pas manquer, on compte le parc national Sajama.

Ce dernier est localisé au sud-ouest du département d’Oruro, dans la cordillère des Andes. Outre les touristes qui y viennent auront, aussi, l’occasion d’explorer par exemple la majestueuse Cordillère Royale. Il s’agit d’une chaîne montagneuse située à 6 000 m d’altitude, à l’est de La Paz. Cette région est peuplée par les communautés indiennes d’Uma Palca et de Challana.

Son intérêt réside surtout dans l’existence du projet « Qala Uta », un refuge particulier et très accueillant construit tout en pierre. Les habitants y mettent au service des visiteurs leurs connaissances de la montagne. Ils leur font découvrir leur culture aymara et leur mode de vie communautaire. Il y existe, entre autres, des voies d’escalades équipées pour amuser les adeptes de sports extrêmes.

Descente à vélo sur la Route de la Mort

Hormis la visite de la Cordillère Royale, un séjour en Bolivie emmène également les globe-trotters en direction de La Cumbre. Ce col situé à 4 700 m d’altitude est prisé des aventuriers pour des heures de folle descente à vélo dans un cadre aussi ravissant que spectaculaire sur la « Ruta de la Muerte » à environ une heure de La Paz, la Ruta de la Muerte a la triste réputation d’être la route la plus dangereuse du monde. De nos jours, on peut cependant la dévaler à vélo en toute sécurité ; du moins, en demeurant très prudent.

Cette activité est peut-être audacieuse, mais elle permet de vivre une expérience hors du commun qui allie frisson et plaisir afin de satisfaire les adeptes de sensation forte. La vue sur la vallée, qui s’emplit de nuages, associée au paysage subtropical des Yungas ajoute une note de féerie à ces lieux. La plupart des excursionnistes qui essayent ce parcours s’arrêtent à Yolosa, à 1 200 m, pour visiter le musée du textile andin. Ce site a été bâti dans une petite impasse de la rue Linares habillée elle-même de nombreuses boutiques d’artisanat. Ces dernières vendent des souvenirs en alpaga tricoté à la main.

Un tour aux marchés de Tunapa et de Cliza à Cochamba

Un voyage sur mesure en Bolivie peut paraître incomplet sans faire le tour des marchés de Tunapa et de Cliza à Cochamba. Cette région, moins connue, mérite pourtant le détour car Cochabamba est très agréable. Il est presque impossible de résister à l’authenticité de ces deux lieux publics. On y trouve toute une palette de produits locaux, de la nourriture, des vêtements et différentes œuvres artisanales. Parmi ces articles, les aguayos font ravage et sont très visibles avec leur couleur rose éclatante. Ce tissu tissé à la main est utilisé par les femmes de l’Altiplano du Pérou et de la Bolivie.

Son originalité attire les étrangers pour en faire de souvenir qui ne risque pas d’être oublié. À quelques heures de route vous pouvez découvrir un vrai coup de cœur : le parc national de Torotoro. Au menu : paysages splendides qui rappellent la Toscane, montagnes aux grottes méconnues et vestiges paléontologiques inestimables. En outre, les commerçants sur place proposent des pulls en laine d’alpaga, une matière textile douce, résistante et légère. Et puis, les flûtes des Andes serviront de beaux cadeaux pour les enfants ! N’est-ce pas là enfin la perspective d’un séjour original, complet, idéal et plein de promesses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *