Les sanctuaires animaliers à voir lors d’un safari en Namibie

La Namibie est un des pays d’Afrique australe qui fascine les voyageurs par la diversité de ses paysages et ses sites historiques. Elle regorge de réserves hors du commun où les amateurs de safari-photo auront l’occasion de se dépayser et vivre des aventures mémorables.

Parmi les aires protégées qui méritent un détour dans cette contrée, il y a le parc national de Bwabwata. Ce havre de paix de 6 100 km² se trouve dans le nord du territoire namibien, non loin de la ville de Divundu. Il joue un rôle capital dans la migration des animaux sauvages entre la Namibie, le Botswana, la Zambie et l’Angola.

En s’aventurant dans cet endroit, les amoureux de la nature pourront admirer de nombreuses variétés de plantes comme le Schinziophyton rautanenii, le Diospyros mespiliformis, l’Hyphaene petersiana et le Guibourtia coleosperma. Les routards auront également l’opportunité de voir de plusieurs espèces de mammifères tels que le gnou bleu, le sassabi, le léopard, la panthère ou encore le cobe de Lechwe.

Le parc national d’Etosha, une immense réserve de la Namibie

Le parc national d’Etosha est un immanquable pour les amateurs de safari en tout genre lors de leur Namibie séjour. D’une superficie de 22 275 km², cette réserve est l’une des plus vastes du continent africain. Elle est localisée dans la région du Kunene, au nord de la ville de Windhoek.

Ce havre de paix abrite de nombreuses variétés de plantes, à l’exemple du Combretum imberbe, du Catophractes alexandri, du Lonchocarpus nelsii, de l’Acacia nilotica, du Petalidium engleranum et de l’Aloe littoralis. En s’adonnant à un safari-photo dans cette aire protégée, les adeptes d’ornithologie pourront observer près de 340 espèces d’oiseaux comme le vautour charognard, l’aigle martial, l’irrisor moqueur, l’achétopse à flancs roux et le tisserin à tête rousse.

Les routards auront également la chance d’admirer 114 espèces de mammifères, à l’instar du lièvre des buissons, du rhinocéros, du grand koudou, du lion et de l’oryx gazelle. En outre, une escapade dans ce parc est une opportunité pour les passionnés d’herpétologie d’étudier plusieurs spécimens de reptiles et d’amphibiens tels que le Breviceps adspersus odspersus, le Dendroaspis polylepis et le Cordylosaurus subtessellatus.

Le parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld, un joyau écologique d’Afrique

Le parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld est un site qui vaut le détour lors d’un voyage de découverte en Namibie. Cette zone protégée couvrant une surface de 6 045 km² est située entre l’Afrique du Sud et le territoire namibien.

Elle abrite environ 5 000 variétés de plantes telles que le Romulea rosea, le Titanopsis hugo-schlechteri, le Hoodia gordonii et le Pachypodium namaquanum. En s’aventurant dans ce havre de paix, les amateurs de safari auront l’occasion d’apercevoir plusieurs espèces d’oiseaux comme le coliou rayé, le bruant à poitrine dorée, la veuve dominicaine, l’aigle de Wahlberg ou encore le grand-duc africain.

Les amoureux de la nature pourront également y observer de nombreuses espèces de mammifères, à l’exemple du lynx du désert, du chacal à dos noir, du zèbre de montagne de Hatmann, du ratel et du daman du Cap. Par ailleurs, une visite de ce parc est incomplète sans admirer le canyon de la Fish River. Cette formation géologie est l’une des plus impressionnantes gorges du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *