Tout comprendre sur cette folie du SM soft

La longue liste de romans classés dans le nouveau genre littéraire « Mommy Porn » a mis en lumière ce phénomène : le SM Soft est un dérivé plus « sage » du sadomasochisme traditionnel. Le SM Soft a vu sa popularité monter en flèche après le succès du film « 50 nuances de Grey » tiré du roman du même nom. Focus sur cette tendance et ses codes.

Le SM Soft : les bases

Les pratiques du SM Soft sont basées sur des jeux de rôle : il y a un dominant et un dominé. L’un des partenaires doit être complètement soumis tandis que l’autre prend totalement le contrôle. Ainsi le dominant est à la place du sadique, c’est-à-dire qu’il a du plaisir à infliger des souffrances à son partenaire. Le but pour le dominé est de se livrer entièrement à son « maître » alors que ce dernier lui dicte les règles du jeu. Il faut bien sûr qu’il y ait un certain degré de confiance dans le couple.

Évidemment la douleur causée par le dominant sera modérée, idem pour la « torture » psychologique. Dans le cas du SM Soft, il s’agit d’un jeu presque innocent puisqu’il n’est utilisé que pour mettre du piment dans une sexualité un peu morose. Les scénarios sont divers et ne sont limités que par l’imagination des partenaires. Les pratiques les plus courantes sont :

  • Le sexe attaché
  • Les yeux bandés
  • Les griffures
  • Les morsures
  • Les fessées

Bien sûr de nombreux accessoires peuvent être utilisés comme les menottes, les cravaches ou autres tenues sexy.

Tout comprendre sur cette folie du SM soft3

Que signifie cette pratique ?

Pour les dominés le plaisir vient du fait d’être soumis aux désirs de l’autre, on parle alors de masochisme. En effet, les sexologues sont unanimes : se mettre à la merci de son partenaire provoquent des sensations jouissives. Donner le contrôle à l’autre est une symbolique très forte. Ainsi, on laisse tomber toutes ses résistances psychologiques conscientes et inconscientes qui brident la relation sexuelle. Le dominé devient l’objet de l’autre ce qui entraine une désinhibition libératrice.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les dominés sont considérés comme actifs dans leur sexualité. Les dominants, quant à eux, sont en position de force sur leur partenaire. Ils expriment un instinct propre à l’homme : prendre l’ascendant sur l’autre. Le plaisir pour le dominant vient du fait de réaliser ses envies et de jouer en maîtrisant son partenaire. Il est la source de chacune de ses sensations et oscille entre douleur et plaisir.

Tout comprendre sur cette folie du SM soft2

Pourquoi un tel succès ?

Avec le « Mommy Porn » c’est tout un groupe d’écrivaines qui nous ont livré leurs scénarios coquins, libérant ainsi la parole sur le sujet. Et ce n’est pas moins de 60 % des femmes qui fantasment sur le SM Soft, à savoir se faire bander les yeux ou attacher au lit par son partenaire. En banalisant le SM avec des pratiques plus « abordables » par le grand public, le Mommy Porn a permis de rendre cette pratique plus glamour.

En effet, la liberté sexuelle semble à portée de main puisqu’elle s’affiche sur grand écran. Après le succès du premier volet de « 50 nuances de Grey », le second film est en préparation. C’est donc un phénomène qui n’est pas près de s’essouffler.

Si vous ne l’avez pas encore vu, voici la bande annonce du film « 50 nuances de Grey » :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *