Tir à la carabine

J’ai testé pour vous : le tir à la carabine

Stressé par la vie de tous les jours, vous êtes en quête d’une activité ludique, revigorante, capable d’évacuer toutes les mauvaises vibrations de vos quotidiens ? Je vous suggère vivement de pratiquer le tir sportif ou de loisir.

Si vous venez de découvrir cette activité ou que vous avez déjà pris connaissance, mais que vous ne vous êtes pas encore décidé, j’ai testé pour vous le tir à la carabine avec un modèle qui utilise un système à propulsion par piston à ressort : Swiss arms tac-1.

Que dit la loi sur les carabines à plomb ?

Bien évidemment, comme dans toute utilisation d’arme, le tir à la carabine est soumis à des réglementations (son acquisition, sa détention, son port et son transport, ainsi que les munitions utilisées).

Sachez que les carabines à plomb figurent parmi les armes de catégorie D ou C, selon sa puissance et son calibre. Toutefois, si vous débutez, une arme de catégorie D suffit amplement. En plus, son achat nécessite juste la présentation d’une carte d’identité en cours de validité.

Le modèle choisi et son fonctionnement

Tout d’abord, le modèle que j’ai testé est une carabine à plomb Swiss arms Tac-1 4.5mm avec une propulsion par piston à ressort. Sa puissance est de 19.9 joules, ce qui lui vaut sa place dans la catégorie D2. Elle est facile à acquérir, légère, très maniable et qui plus est, son prix est abordable : 100 euros la pièce, d’où son choix pour ce test.

Puis, pour l’armer, il suffit de faire plier le canon vers le bas, de mettre un plomb type diabolo, et le remettre en place pour tirer (coup par coup). C’est une mécanique classique, mais fiable et robuste.

Ensuite, question design, Il ne faut pas s’attendre à voir un Gamo ou Diana. Toutefois, avec une crosse synthétique noire au design sophistiqué, un look tactique correct de 1.10m de longueur, équipée de lunette 4×32 avec colliers, mais sans zoom. C’est une arme idéale pour le tir à la carabine de loisir.

Enfin, Il ne faut pas oublier qu’avec ce modèle, vous devez enlever manuellement la sécurité avant chaque tir.

Tir à la carabine

La mise en pratique

Pour atteindre votre cible, vous devez vous y prendre correctement. Avec sa lunette de visée, les novices pourront apprécier une précision de tir nettement supérieure qu’avec le système classique de guidon et hausse.

Pour ma part, j’ai mis la cible à environ 10m. Puis, la base du tir à la carabine est la même : Armement, maintien de l’arme dans la bonne position, détermination de l’œil directeur, la visée et le tir.

Pour être dans les bonnes conditions, vous pouvez effectuer le tir à la carabine dans un stand, sous la supervision d’un moniteur.

Conclusion

Lors du test, j’ai remarqué qu’il y avait un petit recul à chaque tir, mais ce n’est pas gênant. Après, mes tirs semblent se décaler par rapport à ma visée. Il s’agit peut-être juste un problème de réglage de lunette. D’ailleurs, si c’est le cas, la régler n’est pas sorcier. Ensuite, pour la puissance, avec ses 19.9 joules, on peut dire qu’elle a fait pas mal de dégât, peu importe la surface (papier, bois, métal). Enfin, comme toute propulsion de type piston à ressort, l’armement est assez dur, mais il suffit de s’y habituer, surtout pour les néophytes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *