Jardin fleuri sans effort

Si arbres et arbustes demandent en général beaucoup moins d’entretien que les fleurs, certaines parmi elles s’avèrent aussi très autonomes et savent resplendir sans se montrer gourmandes en soins et attention.

Les grimpantes

Les rosiers grimpants et les rosiers lianes, pour peu qu’ils soient bien tenus le long d’une palissade ou portés par une tonnelle, ne demandent que très peu d’entretien une fois installés et font courir leur généreuses et magnifiques floraisons en toute tranquillité.

Les clématites à floraison estivale, placées le long d’un grillage ou guidées par un simple fil le long d’un mur, dans un sol frais et bien drainé investiront sans aucune autre exigence l’espace proposé de façon ravissante.

Le jasmin étoilé, ou faux jasmin, est l’une des seules grimpantes, persistantes à fleurs qui soient suffisamment rustiques pour vivre dans la plupart de nos régions. Pouvant atteindre cinq mètres de hauteur, elle épanouit ses fleurs blanches délicatement parfumées de juin à septembre. Son feuillage vert sombre se teinte de rouge en hiver. Un sol bien drainé et un palissage au sud ou à l’ouest sont ses seules exigences pour délicieusement agrémenter le jardin, été comme hiver.

Les vivaces

Les géraniums

Tout-terrain et adaptés aux expositions et aux environnements les plus divers, les géraniums sont, par excellence, les plantes faciles du jardin. D’une très grande diversité, ces végétaux peuvent à eux seuls fleurir tout un jardin sans donner la moindre impression de monotonie. Variétés de coloris, de formes de fleurs et de feuillages et variétés de tailles et de ports sont au rendez-vous dans cette famille de fleurs qui pérennisent, en plus, leur avenir par drageonnage ou semis naturel.

Les marguerites

Champêtres, les marguerites, aux allures sympathiques un peu désuètes, résistent à la pollution, aux variations de températures et aux phénomènes de mode et ne demandent, une fois semées, aucun entretien.

La valériane des jardins

Rustique, très résistante à la sécheresse et très peu gourmande en terre, la valériane orne rocailles, pieds de murs, bordures ou massifs de ses inflorescences roses, pourpres ou blanches du début du printemps à la fin de l’été.

Les bulbes

Vivaces, aux floraisons s’échelonnant presque tout au long des quatre saisons, les bulbes rustiques, capables de rester en place d’une année sur l’autre, n’exigent aucun entretien et permettent de bénéficier, dans les mêmes massifs, de têtes fleuries se succédant tout au long de l’année.

Les narcisses

Faciles à cultiver, les narcisses se renouvellent et se multiplient d’elles-mêmes colonisant en des ensembles à dominantes jaunes, gazons et massifs en sortie d’hiver.

Les tulipes

Printanières, les charmantes tulipes sauvages, ou tulipes botaniques, s’installent à vie au jardin. Elles sont idéales pour courir sur les pelouses et orner le pied des arbres.

Les tulipes horticoles, un peu plus fragiles, peuvent s’épuiser au fil du temps et réclamer d’être renouvelées toutes les quelques années sans pour autant représenter une énorme contrainte.

Les renoncules

A condition d’avoir les pieds bien paillés l’hiver, les délicieuses et délicates renoncules refleuriront pour le plus grand bonheur de qui les contemple, de début d’été en début d‘été.

Les dahlias

Les dahlias, plantés en mai, prendront le relais pour irradier de couleurs, parterres et massifs jusqu’à l’automne.

Les cyclamens

Les cyclamens botaniques, à l’ombre ou au soleil doux, constituent d’adorables couvre-sol qui fleurissent, selon les espèces, de l’automne au début du printemps et se naturalisent au fil des ans.

Les annuelles rustiques

Certaines annuelles, dites rustiques, portent des graines qui, supportant le gel, se ressèment d’une année sur l’autre. Semées une fois à l’automne, elles assureront d’elles-mêmes leurs descendances, garantissant ainsi de ravissantes floraisons sans effort. Se comptent parmi elles, le pavot de Californie, le coquelicot, la nigelle de Damas, le souci, le pied-d’alouette, le pois de senteur, le bleuet, la bourrache, le godétia, le chrysanthème des moissons, l’amaranthe, pour n’en citer que quelques-unes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *