travaux de jardinage

Focus sur les tarifs et crédits d’impôt en travaux de jardinage

Avoir les mains vertes ne suffit pas pour avoir un beau jardin si vous n’êtes pas un professionnel dans le secteur. Il est toujours plus avantageux de confier ses extérieurs à quelqu’un d’expert qui dispose des qualités requises pour intervenir convenablement. Vous êtes intéressé mais les questions sur les prix vous tracassent ? On vous apporte les réponses aux questions fréquemment posées en prestation de jardinage.

Quel est le cout d’un travail de jardinage ?

Le tarif en jardinage varie généralement selon la prestation réalisée. Aussi, ce prix peut également évoluer selon le type de prestataire à qui vous avez fait appel : un jardinier indépendant ou une entreprise de jardinage.

Toutefois, pour vous faire une idée de la somme à prévoir, voici quelques références en tarifs.

  • Pour élaguer un arbre, prévoyez entre 100 à 500 € par arbre, selon sa hauteur.
  • L’abattage peut couter jusqu’à 600 €.
  • La tonte de pelouse varie est environ à 100 € par 200 m².
  • La création d’une pelouse : entre 1.5€ à 5 € par m².
  • L’entretien général d’un jardin, incluant par exemple l’arrosage des plantes, le nettoyage etc. vous coutera entre 80 € à 160 €.

Certains prestataires facturent leurs prestations à l’heure. Dans cette condition, le prix oscille entre 25 € à 50 €par heure.

Au cas où vous avez besoin d’une intervention plus technique,  comme la création d’un jardin sur-mesure en harmonie avec votre maison, vous devrez faire appel à un architecte paysagiste. Celui-ci propose un tarif un peu plus couteux qu’un jardinier.

Certes, le tarif en jardinage est un peu élevé, mais n’oubliez pas que vous pouvez obtenir un crédit d’impôt jardin.

travaux de jardinage

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un crédit d’impôt ?

Pour pouvoir bénéficier d’un crédit d’impôt, il y a d’abord quelques conditions à remplir.

D’abord, il faut passer par une société de service agréé pour engager un jardinier à domicile. Si vous le souhaitez, il est aussi possible d’engager directement un prestataire qui sera rémunéré en chèques CESU (Chèque Emploi Service Universel).

Ensuite, il est à noter que ce ne sont pas tous les services de jardinage qui vous feront bénéficier de ce crédit d’impôt. Seuls, les petits travaux de jardinage sont pris en compte. En voici quelques exemples :

  • La tonte de pelouse
  • La taille des arbres et des arbustes
  • La cueillette de fruits ou de légumes qui sont destinés pour la consommation personnelle
  • L’arrosage manuel des plantes
  • Le nettoyage du jardin
  • Le désherbage

À part ces conditions citées, il faut aussi que votre habitation c’est-à-dire le lieu à travailler se situe en France. Cela convient toutefois que la maison s’agit d’une résidence principale d’une résidence secondaire.

L’avantage fiscal dans cette réduction d’impôt est-il réellement intéressant ?

Pour les travaux de jardinage, sachez que le taux du crédit d’impôt s’élève jusqu’à 50 %. Sachant que le plafond de dépenses est de 5000 € par an, vous pourrez donc bénéficier d’une réduction jusqu’à 2500 € par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *