pièces auto détachées d’occasion

Économiser grâce aux pièces auto détachées d’occasion

Les dépenses qui sont liées à la réparation ou l’entretien d’un véhicule constituent un poste de dépense important. La mise en place d’une économie circulaire par rapport aux pièces auto d’occasion vient solutionner ce souci. Les propriétaires de voiture ne sont plus obligés d’acheter une pièce neuve. Le garagiste doit leur proposer 2 devis au moment de la réparation de leur véhicule. L’un porte sur le coût de la réparation avec une pièce neuve et l’autre concerne l’usage de pièce d’occasion.

Le principe de la démarche

L’économie circulaire consiste à changer les habitudes de consommation par rapport à l’économie linéaire. C’est une décision qui a été décidée par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Des pièces détachées d’occasion chez pièces eco et chez d’autres casse auto sont donc proposées à travers un devis lors d’une réparation ou un entretien de véhicule.

Cette mesure a pour objectif de limiter le gaspillage des ressources de la planète. Un geste qui a un impact environnemental important et qui est nécessaire également. Les membres du secteur automobile sont obligés de valoriser les 95 % de tous les véhicules qui sont traités en casse.

La pièce issue de l’économie circulaire

Les pièces issues d’une économie circulaire sont des pièces qui proviennent de véhicule hors d’usage (VHU). Leur commercialisation est agréée et se fait par les installations de dépollution, de stockage, de broyage ou de découpage des VHU. Elles sont remisées en en état suivant une procédure conforme aux spécifications indiquées par le fabricant. Une fois commercialisées, elles doivent porter l’indication « échange standard ».

Il y a une différence entre une pièce d’occasion et une pièce avec la mention « échange standard ». La première est vendue en l’état, l’autre est remise à neuf. Les pièces obtenues par échange standard concernent la culasse, la boîte de vitesse, les injecteurs, l’alternateur, le démarreur…

pièces auto détachées d’occasion

Les pièces concernées par l’économie circulaire

Toutes les pièces de voiture ne sont pas soumises au décret sur l’économie circulaire dans le secteur de l’automobile. Seules les pièces suivantes sont concernées par cette mesure : les pièces de carrosserie amovibles, les vitrages non collés, les pièces de garnissage intérieur, les pièces optiques. D’autres pièces sont aussi comprises dans la démarche, c’est le cas des trains roulants et des éléments de la direction.

Ce sont des pièces qui peuvent s’obtenir suite à une réparation ou un entretien de véhicule chez un professionnel. Il est également possible de mettre la main dessus en passant par les casses auto et les sites de vente de pièces auto détachées. Ces dernières sont 4 à 6 fois moins chères que les pièces neuves.

Bien que ces pièces ne bénéficient pas de la garantie de 2 ans par le fabricant, elles sont fiables. Elles ont été traitées suivant des procédures strictes et selon les normes. En plus de cela, le garagiste ou le professionnel qui proposent ces pièces se portent garants de la fiabilité de ces dernières. Les clients peuvent donc sans problème se tourner vers l’utilisation de ces pièces détachées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *