Nostalgie et charme rétro de la voiture de collection

L’époque est à l’écologie. Les constructeurs automobiles travaillent à produire des modèles qui polluent moins (ce qui est très bien) mais également de plus en plus uniformes et dénués de style. La voiture de collection permet de retrouver une partie des valeurs essentielles du plaisir automobile : les sensations et le charme de la conduite.

Définition d’une voiture de collection

Avec une voiture de collection, pas question de rechercher la vitesse ou des performances techniques. Tout l’intérêt de ce type de véhicules réside dans le plaisir nostalgique de la conduite, dans les sensations éprouvées au volant et dans le charme rétro des modèles anciens.

Mais qu’est-ce qu’une voiture de collection ? On parle de « collection » pour un véhicule qui a généralement plus de 30 ans. La Fédération internationale des véhicules anciens (FIVA) apporte des précisions quant aux véhicules dits « historiques » :

  • Le véhicule doit être âgé d’au moins 30 ans
  • Il doit être préservé et maintenu dans un état historiquement correct
  • Il ne doit pas être utilisé comme moyen de transport quotidien
  • Il doit faire partie de notre héritage technique et culturel

La notion de voiture de collection est néanmoins sujette à changements. Les « youngtimers », véhicules des années 1980-2000, tendent à redéfinir les canons d’ancienneté des voitures de collection.

Nostalgie et charme rétro de la voiture de collection 2

L’entretien et la mécanique

Pour être classé dans la catégorie « voiture de collection », le véhicule doit être âgé d’au moins 30 ans. Une telle ancienneté implique la fragilité du moteur et de la carrosserie, et un coût important dès qu’il s’agit de faire des réparations ou de trouver des pièces de rechange.

Même si vous achetez une voiture de collection appartenant à une marque toujours active, les pièces détachées sont extrêmement difficiles à trouver. Il ne suffit pas de parcourir les casses et les revendeurs d’occasion : les pièces de véhicules de collection sont particulières. Et chères.

Certains constructeurs, comme Audi, BMW, Mercedes-Benz ou Porsche continuent de fabriquer des pièces détachées pour leurs modèles de collection. Ils conservent également une main-d’œuvre spécialisée dans l’entretien de ces véhicules rares.

Une fois le véhicule en votre possession, voici quelques règles à respecter pour vous assurer d’un bon entretien :

  • Un garage est indispensable : il faut protéger votre nouvelle amie des intempéries, avec tous les égards qui lui sont dus
  • La pose d’un coupe-circuit évite de changer la batterie tous les 6 mois
  • Pendant les mois d’hiver, vous pouvez monter votre voiture sur cales ou sur-gonfler ses pneus afin d’éviter qu’ils ne se déforment
  • Il faut rouler régulièrement avec !

Respectez ces conseils et votre voiture de collection vivra plus longtemps !

Une carte grise spécifique « collection »

La carte grise de collection est un statut bien particulier réservé aux voitures de plus de 30 ans. Ce statut n’existe qu’en France. Dans sa version ancienne, il permettait à ce type d’auto d’être immatriculé sans carte grise et en se dispensant du contrôle technique, mais seulement pour se déplacer dans votre département et dans les départements limitrophes. Changer de département nécessitait une autorisation préfectorale spécifique.

Les conditions d’attribution de la carte grise collection ont été réformées en 2009 :

  • Il n’y a plus de limites géographiques de circulation à l’intérieur du territoire français
  • Un contrôle technique est désormais obligatoire tous les 5 ans
  • En outre, l’âge minimum de la voiture était de 25 ans avant 2009 ; il est donc de 30 ans aujourd’hui

Pour obtenir cette carte grise, il faut d’abord vous procurer une attestation de la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) qui coûte 50€. Ce document atteste du caractère de collection de votre véhicule.

Sachez qu’une fois obtenue, la carte grise collection est définitivement accolée au véhicule. Impossible de revenir en arrière et de lui attribuer une carte grise classique.

Nostalgie et charme rétro de la voiture de collection 3

Assurer sa voiture de collection

Une voiture de collection ne s’assure pas de la même façon qu’un véhicule neuf. Toutes les compagnies d’assurance n’appliquent pas les mêmes critères mais, généralement, les coûts sont moins élevés que pour un véhicule récent. La raison en est que les propriétaires de voitures de collection ne roulent pas fréquemment avec… et qu’ils sont plus prudents.

Une assurance spécifique, appelée « collection », peut être proposée par certains assureurs. Elle offre des tarifs intéressants avec des garanties équivalentes aux assurances traditionnelles, puisque les assureurs savent que roulerez peu avec votre véhicule (voir ici pour une réelle expertise). Mais certaines contraintes peuvent être exigées :

  • Que vous ayez un autre véhicule standard assuré
  • Que vous rouliez un certain nombre de kilomètres dans l’année
  • Que vous ayez au minimum 3 ans de permis, et que vous soyez âgé de plus de 21 ans
  • Que vous n’ayez pas déclaré de sinistres en responsabilité au cours des deux dernières années
  • Que vous soyez le seul conducteur du véhicule

Un bon investissement ?

La voiture de collection peut aussi s’avérer un bon placement financier, après l’immobilier et l’or. L’achat d’un véhicule de collection est donc aussi un investissement possiblement fructueux.

Certains modèles ont gagné, avec le temps, en prestige et donc en valeur. Leur originalité esthétique, leur exclusivité et la façon dont elles sont traitées par leurs fabricants, dont certains s’occupent tout particulièrement de la cote de leurs modèles anciens, sont autant de critères qui expliquent la montée parfois fulgurante des prix.

Prenez l’exemple de Porsche : un modèle 356A de 1958 en bon état valait entre 15 000 et 20 000€ en 2000. Aujourd’hui, le même véhicule vaut entre trois et quatre fois plus. Le rendement ? 15% annuels. Ce n’est pas votre banque qui vous proposera ça.

Si vous êtes prêts à investir dans une voiture de collection, il ne vous reste plus qu’à aller fouiner chez les revendeurs, dans les ventes aux enchères et sur les sites spécialisés. Vous pouvez également jeter un œil au Guide du collectionneur auto 2015 ou à l’ouvrage La cote de l’automobile de collection 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *