Comment bien préparer votre voiture au contrôle technique ?

Étape souvent redoutée par les conducteurs de tout type d’automobile, le contrôle technique est à réaliser obligatoirement tous les deux ans (4 dans le cas d’un véhicule neuf). Au prix de base souvent élevé s’ajoutent aussi fréquemment celui de la contre-visite et des réparations associées. Du coup, outre le fait d’opter pour un contrôle technique pas cher, il peut être judicieux de préparer en amont la visite chez le garagiste. Voici tout de suite quelques astuces sur le sujet.

Les pneumatiques

Le saviez-vous ? Parmi les 10 familles de défauts de votre véhicule, les pneumatiques défectueux constituent à eux seuls 9.5% des raisons évoquées lors du passage d’une contre-visite. Il serait dommage de faire vous aussi partie de ce pourcentage, vous ne trouvez pas ? Surtout qu’il est relativement simple de vous occuper vous-même de ce critère avant la contre-visite, en dépensant un minimum de temps et d’argent.

Pour vérifier vos pneus, la marche à suivre est simple. Il suffit de surveiller les témoins d’usure. Les pneus ne doivent pas être lisses, trop abîmés ou déformés. De même, une différence de 5 mm maximum est autorisée entre les roues d’un même essieu.

Enfin côté pneumatiques, pensez à vérifier la pression. Des pneus sous-gonflés entraînent jusqu’à 8% de consommation de carburant supplémentaire et représentent un danger pour votre conduite. Ce sera donc une raison valable de contre-visite.

Le système de freinage

Élément majeur assurant votre sécurité au volant ainsi que celles des autres usagers, le système de freinage défectueux sera bien évidemment soumis à contre-visite. Pour éviter ça, vérifiez régulièrement la bonne marche de vos freins ainsi que de votre frein à main, simplement en appuyant sur la pédale (prudemment).

Le système de freinage doit être suffisamment puissant. De même, votre voiture ne doit pas se déporter à gauche ou à droite lors du freinage. Ce serait synonyme de freins en mauvais état.

mecanicienne-auto

Les feux

Quand on parle de feux, on entend tous les feux, sans exception. Autrement dit, vérifiez méticuleusement et à la suite vos feux :

  • De route,
  • De croisement,
  • De position,
  • De brouillard,
  • De détresse,
  • Stop,
  • Clignotants

Pensez à vérifier que vos ampoules sont suffisamment puissantes et que vos vitres ne sont pas obscurcies. Cela jouerait en effet sur votre visibilité et donc votre sécurité au volant.

Les niveaux

Les niveaux de l’huile moteur, liquide de freins, de refroidissement ou encore lave-glace sont à vérifier et à ajuster avant votre contrôle technique. Cette opération est relativement rapide et vous évitera bien des tracas. Attention, le contrôle des niveaux doit impérativement se faire à froid pour éviter tout risque de projection. Prenez vos précautions !

Pour ce qui est de l’huile moteur, pensez aussi à vérifier la date prévue de votre prochaine vidange. Autant faire d’une pierre deux coups.

L’état des accessoires

Enfin, il existe une ribambelle de vérifications d’usage à effectuer un peu partout sur votre véhicule avant le contrôle technique. Voici quelques exemples :

  • Etat de la ceinture de sécurité (pas de trou ou de déchirure),
  • Etat des rétroviseurs intérieurs et extérieurs (ils doivent notamment être bien fixés) : s’ils sont abimés, optez pour un rétroviseur d’occasion,
  • Etat des sièges,
  • Fonctionnement du klaxon,
  • Etat des plaques d’immatriculation (aucun décollement, fissure ou casse à constater),
  • Etc

Toutes ces vérifications sont essentielles : elles vous permettront de partir l’esprit serein à votre contrôle technique et surtout de ne pas avoir à payer un maximum de réparations en garage auto. Un doute, une question ? Retrouvez ici la liste de tous les points à vérifier un à un.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *