Quels sont les clés d’un bronzage prolongé ?

Jusqu’en 1936, date des premiers congés payés, la blancheur était le critère ultime de beauté et de noblesse. En effet, avoir le teint halé voire bronzé signifiait que l’on travaillait dehors, dans les champs. Ainsi, hommes et femmes issus de la noblesse se poudraient le visage en blanc plusieurs fois par jour, pratique de leur classe sociale.

Dans les années 1970, la mode était au « très bronzé », et il fallait être bronzé à tout prix, même si notre peau n’était pas adaptée à l’exposition au soleil. Aujourd’hui, la mode du « très bronzé » quitte à faire des UV, perdure, mais parallèlement, une autre mode pointe le bout de son nez depuis quelques années déjà, celle du teint halé et du bronzage sans risque pour la peau. Comment prolonger son bronzage après l’été ? Comment ne pas avoir un comportement à risque.

Comment bien bronzer ?

Tout le monde n’adopte pas les mêmes techniques de bronzage, et tout le monde n’a pas le même type de peau. En effet, il faut adopter des techniques de bronzage sans risques pour votre santé, et qui correspondent à votre type de.

Ainsi, une personne qui a la peau mate peut se permettre une exposition de plusieurs heures au soleil, d’utiliser moins de crème solaire ou de choisir une crème solaire avec un indice de protection moins élevé. Quelles sont les erreurs capitales qu’il convient d’éviter ?

  • La graisse à traire : S’enduire de graisse à traire alors qu’on a la peau blanche ou dès les premiers jours d’exposition est dangereux pour votre santé. Vous attraperez, au mieux, des coups de soleil, mais vous pouvez aussi faire une insolation, et développer, à long terme des cancers de la peau. Puis donner l’impression que l’on s’est tartiné le corps d’huile n’est pas très esthétique.
  • Le monoï : Le monoï peut être utilisé mais seulement après que votre peau ait déjà bien bronzé, et pas avant.
  • S’exposer au soleil pendant les heures chaudes de la journée : Il est déconseillé de s’exposer entre midi et 14 heures, car à ces heures, les rayons du soleil sont dangereux pour votre peau. De plus, vous risquer l’insolation et la déshydratation.
  • Ne pas mettre de crème solaire durant les premiers jours d’exposition : le risque est d’attraper des coups de soleil, ce qui est mauvais pour la peau. De plus, vous devrez, pour le restant de vos vacances, vous abritez derrière le parasol. Fini l’exposition au soleil et bonjour la Biafine.

Comment prolonger le bronzage acquis durant l’été ?

Voici quelques techniques pour bronzer sainement et prolonger votre bronzage effet doré à la rentrée, voire jusqu’au mois de décembre.

  • Le gommage : L’idée reçue selon laquelle il faut arrêter les gommages l’été parce que cela enlèverait votre bronzage, est totalement fausse. Cela dit, il est vrai que les gommages trop puissants sont à bannir de vos habitudes estivales. Opter pour un gommage doux pour exfolier la peau et ainsi faire disparaître les cellules mortes. Après vos vacances, continuez vos gommages quotidiens.
  • L’hydratation : il est très important d’appliquer quotidiennement des crèmes hydratantes sur votre peau pour ne pas qu’elle se dessèche et que vous peliez.
  • Le régime alimentaire : certains aliments favorisent la prolongation du bronzage, notamment les aliments contenant du bêta-carotène comme les carottes.
  • Une exposition au soleil raisonnée. Et l’idéal est de s’exposer dans des lieux où il y a de l’eau comme la mer ou la piscine.
  • Utilisez un autobronzant au retour des vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *