Toutes les informations sur le microcrédit

Aujourd’hui, pour pallier aux différents besoins en financement des ménages en France, plusieurs solutions de crédit leur sont proposées. Entre les prêts bancaires, les prêts entre particuliers, les emprunts auprès de la famille, … vous avez le choix. Mais l’un des solutions de financement de plus en plus appréciés par les particuliers en ce moment est le microcrédit. Comme son nom l’indique, c’est un petit crédit facile à obtenir, et qui peut tout de même vous aider à réaliser vos projets, personnels que professionnels.

Le microcrédit : une offre bancaire à part entière

Outre les prestations bancaires, vous pouvez désormais prétendre à un microcrédit auprès des organismes spécifiques pour le financement de votre projet. Comme son nom l’indique, dans le cadre de ce genre de prestation, le capital accordé est minime. Il est plafonné à 5 000 euros pour un remboursement de 5 ans maximum.

Le microcrédit se décline en plusieurs sortes. Le plus plébiscité actuellement est entre autres le microcrédit personnel ou sans justificatif. À l’instar des prêts personnels classiques, ce dernier peut être affecté à n’importe quelle dépense. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels pour palier à différentes dépenses. Il y a également le microcrédit professionnel qui lui sera affecté à la création et le développement d’une activité. Pour prétendre à ce genre d’offre, vous devez non seulement avoir un bon profil, mais aussi projet viable et rentable. Vous allez d’ailleurs devoir le présenter à votre conseiller lors d’un rendez-vous que vous pouvez prendre en ligne.

A qui s’adresse le micro-crédit ?

En tous les cas, le microcrédit s’adresse surtout aux personnes qui sont exclues du système de caste pratiqué par les banques. Les organismes accueillent à la fois les sans-emplois que les personnes aux revenus modestes. Les conditions d’emprunts conviennent également aux professionnels en CDD ou les intérimaires. Ils visent une balance des chances entre les différents emprunteurs. Toutefois, les sociétés de micro finance n’accordent pas leur confiance à n’importe qui. Il y a tout de même des vérifications obligatoires à passer lorsque vous êtes à la recherche micro credit pour se voir accorder une somme de 5 000 euros. Notamment, vous devez avoir une possibilité d’endettement de 30 % au moins. Vous devez également fournir quelques documents aux établissements prêteurs. Ce peut être un CIN, un RIB, un certificat de résidence, etc. À bien des points, les prestations des établissements de microcrédit se ressemblent à celles des banques classiques.

Les caractéristiques d’un micro-crédit

Un micro-crédit vous met à disposition un capital qui varie entre 300 et 5 000 euros. Le remboursement dure 5 ans maximum. Les mensualités varient en fonction du capital demandé et des possibilités de l’emprunteur. À l’instar des prestations bancaires, les taux se calculent en fonction des conditions d’emprunt. Mais il s’agit ici d’un crédit minime, donc à la portée de tout le monde. En moyenne, le taux d’intérêt d’un microcrédit se négocie entre 1 à 4.5 %, sauf pour le cas d’un microcrédit solidaire dont les taux sont nuls. Ces intérêts se remboursent en même temps que le capital lors des mensualités.

Pour faire votre demande de microcrédit, vous devez vous adresser au réseau de l’entreprise de micro finance de votre choix. Vous devez entre autres remplir un formulaire et monter votre dossier. Mais vous pourriez profiter des conseils d’un expert pour ce faire. Vous devez ensuite prendre rendez-vous pour déposer votre demande. Celle-ci sera prise en charge dans les plus brefs délais par les responsables. Si votre dossier est accepté, vous allez devoir patienter 14 jours, le temps de passer le délai de rétractation, pour que les fonds soient libérés. Le respect de cette procédure est également obligatoire pour les organismes de microcrédit.