Le miel dans l’alimentation

On entend beaucoup parler des multiples vertus du miel, mais qu’en est-il sur le plan nutritionnel ? Est-il réellement un produit sain pouvant remplacer le sucre traditionnel ?

Nous vous proposons à l’occasion de ce petit article un petit tour d’horizon de ses caractéristiques sur le plan nutritionnel, calorique et énergétique !

Le miel : origine et processus de fabrication

Au risque d’enfoncer une porte ouverte, il convient toutefois de rétablir le cadre autour duquel nous étaierons le propos. C’est une substance très sucrée produite par les abeilles à partir de nectar ou de miellat. Cette substance est utilisée par les abeilles comme une réserve de nourriture et comme aliment de base pour les larves.

Aussi peu attrayant que cela puisse paraître, la magie s’opère également dans l’organisme même de l’abeille.

En effet, le processus d’élaboration du miel par les abeilles est le suivant :

  • L’abeille récolte le nectar (ou le miellat) et le stocke dans son jabot.
  • Sur le chemin du retour vers la ruche, une enzyme sécrétée par l’abeille est ajoutée au nectar ou au miellat présent dans le jabot. C’est à l’occasion d’une réaction chimique qui produit le glucose et le fructose.
  • Dans la ruche, l’abeille transfère le contenu de son jabot à une autre abeille qui y mêle salive et sucs digestifs. Cette étape et répétée à plusieurs reprises.
  • Il est entreposé dans des alvéoles de cire puis débarrassé de son surplus d’eau grâce au courant d’air généré par le battement des ailes des abeilles ventileuses. C’est lorsque l’alvéole et entièrement remplie que les abeilles créent un opercule pour assurer sa conservation.

Pour ce qui est de la différence entre nectar et miellat. Le nectar est issu des fleurs tandis que le miellat provient des déjections des pucerons se nourrissant de la sève des plantes. Ces déjections sucrées sont également récoltées par les abeilles, et donnent ce que l’on appelle « miel de sapin ».

Valeurs nutritionnelles et énergétiques

Maintenant que vous en savez davantage sur la nature du produit, intéressons-nous à ses caractéristiques nutritives.  C’ est un produit naturel et pur, plutôt riche en énergie : il comporte deux types de sucres : le glucose et le fructose. (En savoir plus sur la composition)

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas plus pauvre en calories et en sucre que le sucre blanc classique, tant pointé du doigt.

En revanche, il a été reconnu que le miel a un pouvoir sucrant plus important qui contribue à limiter la dose incorporée dans les aliments. Ce n’est qu’à cette condition que l’on pourrait considérer qu’il est meilleur pour la ligne que le sucre.

Aussi, tout comme le sucre classique, il est l’ennemi des dents. Comme tous les produits à base de glucose, il peut favoriser la formation de caries. Une attention supplémentaire est toutefois à observer, de par son acidité, est également susceptible de favoriser l’érosion de l’émail dentaire. Il ne faut donc pas en abuser si l’on veut avoir de belles dents.

En soi, c’est un produit nimbé de mystère qui a toujours suscité l’admiration chez les hommes. Considéré comme un nectar divin, on l’a auréolé de nombreuses vertus, dont certaines peuvent être discutables. Toujours est-il que, sur le plan nutritionnel  il n’a rien d’un « aliment miracle » pour la ligne ou la santé.

Sans présenter de particularités nutritionnelles particulièrement remarquables, il apparaît cependant moins néfaste que beaucoup d’autres produits (ex : sucre blanc)  sur bien des points. On peut au moins lui reconnaître cela !

Au-delà de ses aspects nutritionnels, il présente également d’intéressantes propriétés sur le plan médical. C’est une source naturelle d’antioxydant et une substance aux propriétés antibactériennes reconnues. Un élément de taille pour le comparer à d’autres produits sucrants qui ne peuvent pas en dire autant !

Il existe différents types de miel, vous pouvez les apprécier dans toute leur diversité en vous rendant sur des épiceries en ligne (ex – Bien Manger).

Adepte de nature et militant pour l’environnement ? Vous pourriez également bénéficier de la saveur et des bienfaits d’un produit local tout en œuvre pour la sauvegarde de l’abeille ! Pour ce faire, regarder du côté du parrainage de ruches.