Finance et immobilier à Paris : quelles tendances en 2017 ?

L’année 2016 aura vu les taux d’intérêt du crédit immobilier atteindre des seuils planchers record. Il en va de même concernant la rentabilité des placements traditionnels, tels que le livret A, descendu sous la barre symbolique d’1%. Que faut-il espérer du marché de l’immobilier parisien en 2017 ?

2016, année historique

Au cours de 2016, les surprises politiques d’envergure internationale se sont succédées. Le Brexit a donné le coup d’envoi de transformations radicales sur le marché du logement à Paris.

D’abord parce qu’en raison de la dépréciation de la livre sterling (cliquez ici pour en savoir plus), des multinationales et des géants de la finance mondiale risquent de se détourner de Londres et de la City. C’est la Ville Lumière qui va assumer la fonction de plaque tournante des marchés de capitaux européens.

Le retour des expatriés, pour certains jeunes actifs du monde de la finance, va devoir se résoudre avec l’acquisition et la location de logements de prestiges dans la capitale. De leur côté, les investisseurs immobiliers britanniques risquent de délaisser le marché anglais pour tourner les yeux vers celui de la capitale française.

Les appartements de luxe parisiens risquent donc fortement de faire l’objet d’une attention particulière, favorisant dans le même temps une bonne santé du marché et l’augmentation du prix des habitations.

 Crowd immobilier

D’autre part, l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis ne s’est pas uniquement contentée de surprendre les observateurs du monde politique et de l’univers de la finance. A terme, ce sont les taux d’intérêt américains qui risquent d’augmenter, et par effet boule de neige, les taux d’intérêt du Vieux Monde. Cette hausse sera toutefois progressive, limitée (voir ce lien) et démarre sur des pourcentages historiquement bas.

Les acquéreurs potentiels des biens immobiliers parisiens se trouvent dans une période charnière, avant les élections présidentielle 2017. Il s’agit d’investir maintenant pour profiter des taux d’intérêt encore attractifs, tout en espérant pouvoir revendre à long terme, lorsque l’augmentation des prix aura atteint des seuils intéressants.

Les nouvelles formes de placement et d’investissement immobilier

Les grands comptes et les grosses fortunes ne sont toutefois pas les seuls à pouvoir espérer profiter de cette dynamique du marché de l’immobilier parisien. Grâce à l’essor du crowdfunding immobilier, il est possible d’investir à partir de 1 000 euros dans des projets de construction immobilière. Les plateformes en lignes, de leur côté, peuvent lever des fonds à hauteur de 2,5 millions d’euros (visitez ce site pour plus d’informations).

Ce procédé permet aux promoteurs d’augmenter leur apport personnel à l’aide d’une finance privée. Grâce à ces financements participatifs, il leur est possible d’obtenir des crédits bancaires au coût attractif, et de pourvoir mener ces projets à leur terme.

De leur côté, les placements traditionnels tels que le livret A et l’assurance vie n’assurent plus un rendement aussi intéressant que par le passé. Des opportunités telles que les super livrets bancaires et les plans d’épargne en actions ne sont soit pas suffisamment attractif, soit trop risqués.

Et les risques sont nombreux : insolvabilité, volatilité, change, taux, capital, liquidité… Même les professionnels de la finance peuvent avoir du mal à bien cibler toutes les incertitudes liées aux investissements.

En comparaison, le crowdfunding immobilier peut atteindre une rentabilité de 10%, tout en garantissant une certaine forme de sécurité. Les sommes récoltées par les participants à des projets de financement participatif dans le logement sont passées de 152 millions d’euros en 2014 à 297 millions d’euros en 2015.

Logement paris

Les épargnants sont à la recherche de nouvelles façon de placer leurs économies. L’intérêt croissant porté sur le marché du logement parisien vont donc probablement favoriser l’essor du financement participatif dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *