Le buzz autour de dogecoin

Les cryptomonnaies ont le vent en poupe et ce n’est pas le dogecoin qui vous convaincra du contraire ! Depuis le mois de janvier, il a vu son cours s’envoler pour atteindre le niveau record de 40 milliards de dollars. Comment expliquer l’incroyable buzz autour de cette monnaie adoubée par Elon Musk ?

Une blague devenue la 7e cryptomonnaie du monde

C’est en 2013 que Billy Markus et Jackson Palmer ont eu l’idée de créer le dogecoin en brandissant comme mascotte, le Shiba Inu, une race de chien japonais devenu célèbre depuis. À la base, la manœuvre se voulait une blague, les concepteurs du dogecoin mettant en avant son côté amusant et son inutilité.

À son apparition, le dogecoin n’avait ainsi pour seule visée que de ridiculiser les autres cryptomonnaies assez mal vues, mais il a suscité très tôt un engouement général. À peine un mois après, sa capitalisation a été portée par une communauté d’enthousiastes à 60 millions de dollars. C’est une capitalisation qui n’a cessé de bondir pour s’élever actuellement à 40 milliards de dollars.

Le dogecoin n’est désormais plus une blague. De plus en plus de gens effectue un achat Dogecoin. Mieux, dans la hiérarchie des cryptomonnaies, il se classe au 7e rang. Pourtant, du strict point de vue économique, il ne présente toujours que peu d’intérêt.

Une cryptomonnaie qui en rappelle une autre

Le dogecoin et le bitcoin ont des similitudes. En effet, les origines du premier sont à chercher du côté du Luckycoin. Or celui-ci est lui-même né du Litecoin, précurseur du Bitcoin. On retrouve en conséquence de nombreuses caractéristiques du bitcoin chez le dogecoin. Par exemple, c’est au moyen d’un système dit « d’exploitation fusionnée » que son dispositif de minage se met en marche. En clair, un mineur est en mesure, grâce au modèle de consensus dénommé « preuve de travail auxiliaire », d’extraire des blocs de deux blockchains distinctes.

Cependant, contrairement au bitcoin, le dogecoin a été clairement élaboré à des fins inflationnistes. Cela veut tout simplement dire qu’aucune limite n’est imposée quant à la quantité de jetons DOGE pouvant être échangés sur le marché. Comme l’offre est infinie, les frais associés à une transaction sont infimes. C’est la raison pour laquelle le dogecoin est de plus en plus employé pour les micros paiements.

Le dogecoin, un cryptoactif à fort potentiel

L’objectif des créateurs du dogecoin est de toucher le public le plus large possible. Sur les réseaux sociaux, sa popularité ne cesse de s’accroître et on s’en sert à présent pour distribuer des pourboires à des créateurs de contenu digital. Cette tendance s’observe notamment sur Reddit. Par ailleurs, une multitude de projets caritatifs sont financés au moyen du dogecoin.

La cryptomonnaie a pu bénéficier d’un formidable coup de publicité lorsque Elon Musk s’y intéresse. Il était alors impossible de savoir s’il était sérieux ou s’il lançait juste une boutade. Toujours est-il que chaque nouvelle intervention du CEO de Tesla pour vanter les mérites du dogecoin entraîne inexorablement la hausse de son cours.

Il est à noter toutefois que les controverses ne font pas défaut. Jackson Palmer, le cofondateur de cette monnaie qui ne cesse de surprendre, a décidé de quitter le navire en 2015, s’interrogeant sur l’ampleur prise par ce qui n’entendait, au départ, être qu’une plaisanterie. C’est donc le lieu de rappeler que le dogecoin est une gigantesque blague, en dépit de sa capitalisation qui atteint des sommets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *