À quoi ressemblera l’usine de demain?

Si les voitures volantes n’existent pas encore, contrairement à certaines prédictions faites dans les années 1990, les évolutions technologiques de ces trente dernières années ont fait naître des outils puissants et performants, qui font désormais partie de notre quotidien. L’arrivée de l’intelligence artificielle et de la robotisation, distribuent de nouveau les cartes et promettent encore de belles innovations pour les entreprises de tous les secteurs. Des changements profonds qui font naître de nouveaux outils et plateformes basées sur l’IA, comme Bruce du côté RH, par exemple.

5 évolutions à venir dans l’usine de demain

Mais alors, à quoi ressemblera l’usine de demain ? Quelle sera la place de l’Homme dans cet environnement qui se veut de plus en plus technologique ? Voici quelques évolutions à prévoir, dans un futur plus ou moins proche.

La robotisation au service de la productivité

Depuis de nombreuses années, les robots investissent les usines et remodèlent le secteur de l’industrie, faisant parfois craindre le remplacement de l’humain par les machines. Dans le futur, la robotisation continuera son avancée, pour servir des objectifs de productivité. Le but ? Permettre de maximiser le travail des humains et d’augmenter la qualité de conception, sans pour autant éliminer la place de l’Homme, qui restera pertinente et primordiale.

Le déploiement des cobots

Véritables assistants personnels, les cobots vont venir prêter main forte aux équipes présentes dans l’usine de demain. Ces collaborateurs virtuels et/ou robotisés, seront des atouts majeurs pour simplifier le travail des employés et leur permettre d’augmenter leurs performances. Les cobots viendront enrichir les connaissances du travailleur, apporter leur aide sur des aspects techniques et pratiques et pourront, grâce au machine learning, évoluer aux côtés des humains.

La place de la réalité augmentée ou virtuelle

La réalité augmentée ou virtuelle occupera une place de choix dans les usines de demain. Déjà en plein essor aujourd’hui, elle permettra à de nombreux travailleurs des services de production et de maintenance d’augmenter le spectre de leurs actions. Aide à la conception, maintenance en distanciel, simulations de flux, formation… Les applications seront nombreuses.

 

L’intelligence artificielle au service du développement

Si elle est déjà présente dans certains ateliers industriels, l’intelligence artificielle n’a pas fini de faire parler d’elle. Dans l’usine de demain, elle permettra aux machines d’être plus performantes et évolutives mais aussi plus autonomes. Son grand challenge sera également de se positionner comme prédictive, pouvant analyser les différents risques et proposer des solutions pour les éviter.

Big Data et smart data : l’exploitation des données dans l’usine de demain

Depuis le développement des machines, des robots et de l’IA, de nombreuses données sont collectées et utilisées par les entreprises à un instant T mais pas du tout exploitées par la suite. Pourtant, certaines d’entre elles sont de véritables mines d’informations. Dans l’usine de demain, le Big Data et la Smart Data viendront transformer les données collectées et les rendre exploitables par les parties prenantes de l’entreprise.

L’usine de demain et la gestion RH

Si l’usine de demain connaîtra des évolutions en termes de machinerie et de production pure, qu’en est-il de la gestion des ressources humaines ? Si certains craignent le remplacement de l’humain par les machines, les usines autonomes restent encore à l’heure actuelle une utopie. Les services RH des entreprises devront donc toujours gérer des flux de personnes et adapter leurs stratégies de recrutement.

Des profils plus qualifiés ?

Depuis quelques années, le domaine RH se tourne – dans de nombreux secteurs d’activité – vers des profils multi-compétences plutôt que vers des profils spécialisés. Et pourtant, l’essor de l’IA et le développement de la robotisation pourraient faire basculer la tendance. Avec des machines puissantes et des technologies de pointe mises en place dans l’usine de demain, le personnel devra disposer de connaissances bien spécifiques pour pouvoir co-travailler avec ces nouveaux outils. Les entreprises rechercheront donc davantage des candidats qualifiés dans cette typologie de machines.

L’agence de recrutement digitale vouée à un bel avenir

Cela fait déjà quelques années que le secteur des ressources humaines connaît une digitalisation importante. Désormais, les agences de recrutement sont digitales et utilisent elles-mêmes des technologies dotée d’IA pour répondre aux besoins des entreprises. C’est notamment le cas de la plateforme de recrutement en ligne Bruce, qui utilise des outils comme les algorithmes de matching dans ses processus.

Pour travailler au sein des usines de demain, les candidats se tourneront automatiquement vers ce type de plateforme, de même que les entreprises qui souhaiteront recruter des profils qualifiés, en limitant les coûts de recrutement.

 

L’usine de demain sera connectée, robotisée et intelligente. Si certains craignent qu’elles ne deviennent autonomes et n’aient plus besoin de l’humain pour fonctionner, d’autres sont plus confiantes sur la nécessité constante de la présence de l’humain dans l’Industrie. Les robots et l’IA apparaissent ainsi comme des soutiens et des outils au service des entreprises, pour augmenter leur productivité, leur précision et leurs performances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *