A chaque voyageur son guide touristique

Qui n’a pas en tête le cliché du touriste en short, lunettes de soleil, sac plus gros que lui et Guide du Routard dans la poche ? En effet, si ce cliché est parfois représentatif, il semblerait que l’on commette une erreur de langage. Pourquoi ? Un vrai touriste est un individu qui est totalement « étranger » à un environnement oui qui a une représentation limitée d’un pays et du voyage en général. Or, un individu qui a fait l’effort d’acheter un guide a pris connaissance d’informations relatives à l’identité du lieu. Faut-il investir dans un guide touristique ? Quel guide pour quel profil ?

Un guide touristique est-il juste un guide touristique ?

Des informations qui se ressemblent

Un guide touristique est un livre qui recense des informations objectives sur un pays ou parfois sur un continent. Les informations objectives sont généralement des informations pratiques comme des horaires d’ouverture, des adresses, des prix, des cartes ou encore des températures moyennes pour les saisons. Ces informations que l’on retrouve dans n’importe quel guide traitent aussi des monuments ou lieux phares du pays visité.

Un traitement différent de l’information

Le guide contient également une part de subjectivité. Autrement dit, cette subjectivité renvoie à la vision du voyage qu’adopte le guide en question. Ainsi, un guide peut conseiller un endroit qu’il trouve agréable, alors qu’un autre guide préconise d’éviter cet endroit jugé trop touristique. Tel guide peut aussi faire l’éloge d’un endroit qu’il trouve charmant alors qu’un autre guide n’en fait même pas mention.

Enfin, cette subjectivité dépend également de la culture du pays. En effet, si on prend un guide touristique anglais sur les Etats-Unis, et un guide touristique français sur les Etats-Unis, les deux visions du guide seront différentes, voire diamétralement opposées. Par exemple, les Français sont plus exigeants que les Anglais en matière de gastronomie, donc les deux guides auront probablement une vision très éloignées de la gastronomie des Etats-Unis.

Les blogs de voyage donnent parfois des bonnes informations et surtout partagent leur vision du voyage. Par exemple, si vous êtes plutôt baroudeur, vous pouvez vous trouverez de nombreux blogs qui ont la même conception du voyage, comme blog-du-voyage.fr.

Quels sont les grands guides touristiques ?

A chaque voyageur son guide.

  • Le Guide du Routard : ce guide est plutôt celui du baroudeur. Il fait l’éloge de lieux authentiques et typiques. Il consacre également une partie à l’histoire du pays et à ses spécificités, ce qui est utile pour cerner l’identité du pays. Cependant, il faut déjà avoir un petit bagage culturel pour comprendre les choix du Routard et y adhérer. Le prix du Guide du Routard est moyen, la fourchette de prix est entre 10 et 20 euros.
  • Lonely Planet : Ce guide est très complet, probablement plus complet que le Routard. Il est aussi possible qu’il soit moins exigeant et que sa ligne éditoriale soit moins marquée. Seul inconvénient ; c’est un pavé, donc il faut avoir du temps pour le lire, et son prix est plus élevé que celui du Routard.
  • Pas de guide : L’avantage de ne pas acheter de guide touristique est que le dépaysement et la découverte sont assurés. Pour profiter pleinement d’un lieu, mieux vaut peut-être n’en rien connaître !
  • Le guide des bonnes pratiques touristiques : idéal pour le respect de l’environnement et de l’homme.

Ainsi, même s’il est concurrencé par Internet, le guide touristique est un achat raisonnable car il permet de ne rien louper d’un pays ou d’une capitale. Mais n’est-ce pas tout aussi raisonnable de ne pas s’en procurer pour le dépaysement, et pour ne rien rater en quelque sorte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *