Focus sur l’économie circulaire

Les entreprises industrielles rejettent des milliers de tonnes de déchets dans les décharges. Ces déchets, dangereux et toxiques, finissent par émettre des gaz toxique (pollution de l’air) et étouffer des créatures dans l’océan (pollution de l’eau). L’économie circulaire (réduire-réutiliser-recycler) vient proposer des alternatives dans le but de restaurer l’équilibre dans l’environnement.

L’économie circulaire : c’est quoi ?

L’économie linéaire est le modèle économique par défaut. Plus connu par le principe du « berceau à la tombe », le processus commence par l’extraction des matières premières, qui servent pour la production et finissent comme déchets accumulés dans les décharges. Ce modèle économique a des conséquences fatales sur l’environnement, dans la mesure où il conduit à l’épuisement inéluctable de toutes les ressources de la planète, sans oublier de la pollution.

Il est nécessaire d’identifier de nouveaux modèles permettant de respecter les limites de la planète afin de préserver les différents écosystèmes dont bénéficient les êtres humains. Dans ce contexte, la formation en économie circulaire proposée par Wiithaa met l’accent sur la gestion des déchets et le design circulaire entre autres aspects. Les défis sont clairs, tels que la gestion des biodéchets, l’augmentation des taux de recyclage et la valorisation énergétique des rejets.

Les ressources destinées à la production sont recyclées pour de futures réutilisations, les déchets dangereux et producteurs de gaz à effet de serre ne finissent pas dans la nature. L’entreprise qui adopte un design circulaire peut être autonome et sa production dépendra des mêmes matières. En cas de besoin, l’emprunt des matières premières est possible afin d’en réduire la consommation. Il s’agit d’un modèle économique respectant le principe du « berceau au berceau ».

Les enjeux de l’économie circulaire

Si les matières premières utilisées dans la fabrication d’un produit sont de nature biodégradable, l’économie circulaire privilégie le recours aux ressources qui seront réutilisées plusieurs fois. Si les matières premières sont de natures techniques (les composants électroniques des systèmes informatiques), elles seront réutilisées et réintroduites dans la production de nouveaux éléments et pièces. À la fin de leur utilité, le recyclage est essentiel tout en respectant l’environnement.

Parmi les enjeux de l’économie circulaire, il est utile de citer :

  • Les enjeux économiques : le design circulaire permet de réduire les coûts, de sécuriser les approvisionnements (grâce à la réutilisation et au recyclage) et de toucher de nouveaux marchés.
  • Les enjeux environnementaux : la nature est une priorité, cela consiste à réduire la consommation des ressources et réduire les émissions de CO2.
  • Les enjeux sociaux : les entreprises qui adoptent un design circulaire instaurent de nouvelles démarches. Cela nécessite de nouvelles technologies et un personnel innovant et créatif. La formation en économie circulaire permet donc de promouvoir et créer des emplois locaux.

En allant sur entreprise & compagnie, on peut trouver des cas pratiques de ces enjeux dans les systèmes économiques et les processus industriels modernes.

Fonctionnement de l’économie circulaire : les 5 principes

Le modèle de l’économie circulaire fonctionne en boucle. Les matières et des ressources utilisées sont au cœur de la boucle. Dans le but de bien comprendre comment cela fonctionne, il est essentiel d’en exposer les principes :

1.      La réutilisation des ressources sur le long terme :

Les matières premières sont utilisées de manière à satisfaire la demande des consommateurs tout en préservant les ressources. Elles ont ainsi plus de valeurs et sont réutilisées sur une longue période. La longueur du cycle de vie d’une matière dépend de sa disponibilité dans la nature. Les ressources naturelles ne sont mélangées que dans le cas où ce mélange servirait à une production et une réutilisation infinie, il est donc préférable de ne pas mixer de grandes quantités de ressources pour en préserver la valeur.

2.      Convertir les déchets en énergies :

Dans l’économie circulaire, les déchets non recyclés peuvent servir comme source d’énergie renouvelable. La récupération de cette énergie est possible à travers des méthodes de valorisation des rejets comme la combustion et la gazéification entre autres.

3.      Soutenir et améliorer la biodiversité :

L’économie circulaire a pour objectif de ne pas altérer l’équilibre dans la nature en instaurant des mesures de production responsable. L’utilisation des ressources naturelles et des énergies renouvelables prend en compte cet aspect. La réutilisation et la réduction de la consommation permettent de préserver la biodiversité.

4.      Une bonne gestion de l’eau :

L’eau est un élément très important, car elle représente la vie. Dans cette optique, les entreprises responsables mettent en œuvre des procédés de recyclage des eaux pour une nouvelle utilisation, ils instaurent des systèmes qui permettent de diminuer l’utilisation de l’eau, et qui respectent toute émission ou déchet qui menace la vie aquatique.

5.      La société au cœur de l’économie circulaire :

Les entreprises qui passent par une formation en économie circulaire deviennent socialement plus responsables. Elles opèrent dans une mesure d’éthique, de transparence et de gouvernance. Les matières toxiques et dangereuses sont réduites, voire éliminées. Ainsi, l’activité économique ne menacera pas la vie ou la santé des êtres humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *