management de projet 
Accueil » Business et Entreprise » Marketing et Communication » Les bonnes clés pour réussir son management de projet

Les bonnes clés pour réussir son management de projet

La réussite d’un programme dépend essentiellement de la qualité du management de projet mis en place par les dirigeants. Il s’agit en effet de savoir bien orchestrer les talents et les outils techniques pour honorer ses engagements. Ceux-ci se déclinent en termes de coût, de qualité et du respect du délai de livraison.

Toutefois, l’atteinte d’un tel niveau de maîtrise suppose un plan d’action basé sur une vision prospective et des moyens adéquats. Ainsi, les équipes doivent évoluer, boussole en main afin de tenir face aux impondérables.

Heureusement, avec les bonnes clés, la tâche devient moins compliquée à réaliser. Au-delà de toutes ces exigences, voici donc quelques recommandations utiles pour mener à bien son management de projet.

Management de projet : Un concept de visionnaire

Traditionnellement, toutes les bonnes méthodes de conduite d’une entreprise sont construites autour des principes de gestion de projet. Une solution qui s’appuie, en réalité, sur l’exécution rigoureuse du programme, à travers des outils techniques élaborés à l’avance.

Avec le temps, cette bonne vieille formule a montré ses limites. Il fallait donc la réajuster au détour d’une alternative plus moderne.

Une gestion humanisée

Le management de projet s’entend de tout mode de gestion à court ou moyen terme, visant à conduire efficacement un programme jusqu’à l’atteinte des objectifs fixés. Il englobe en effet les principes de gestion de projet et intègre, en plus, le facteur humain comme critère déterminant pour la réussite de l’entreprise.

Tout conseil en management de projet le dira ; intégrer le facteur humain est un exercice délicat, nécessitant un peu plus de tact de la part du leader. En outre, une telle gestion se fonde sur des principes bien précis.

LIRE  Greenwashing : véritable dérive du marketing moderne ?

Les leviers à actionner

Avant d’envisager ce type de management, le directeur du projet doit connaitre au bout des doigts, certains principes fondamentaux.

Ils concernent aussi bien le maître d’ouvrage que les collaborateurs actifs sur le projet. En voici les plus pertinents :

  • Excellente compréhension du projet ;
  • Prise en compte des besoins du commanditaire ;
  • Gestion transparente axée sur la reddition de compte ;
  • Recrutement des ressources qualifiées ;
  • Bonne répartition des tâches ;
  • Cohésion au sein des équipes.

Tous ces critères doivent idéalement servir de leviers autour desquels tout le processus doit s’articuler.

Parlant justement de processus, il est temps de comprendre les différentes phases ponctuant le management de projet.

Les étapes d’un management efficace

Plusieurs théories sont effectivement émises à propos de la procédure adéquate à adopter pour conduire un projet. Une synthèse de tout ceci a permis d’identifier les étapes cruciales pour un management efficient.

Contextualisation du projet

Un projet a les meilleures chances de réussite si les acteurs savent pourquoi il a été mis en place. C’est la raison pour laquelle le manager doit prendre le temps de briefer ses collaborateurs à ce sujet.

Cette entrevue, encore dénommée « Kick-off meeting » ou séance de lancement de projet, vise essentiellement 4 points :

  • Définition des objectifs et moyens du projet ;
  • Précision sur les règles de fonctionnement ;
  • Communication du calendrier d’exécution ;
  • Attribution des tâches aux équipes.

Après cette phase initiale vient une autre, sans doute aussi capitale.

Le lancement du programme

C’est en réalité la phase la plus importante où chaque acteur doit se mettre résolument au travail. Pour s’assurer qu’il en est ainsi, le directeur du projet veille au respect scrupuleux des termes de références (TDR).

LIRE  Les 7 erreurs à éviter lors d'un live shopping

D’ailleurs pour s’en convaincre, ce dernier doit convoquer régulièrement des réunions de suivi de projet. L’objectif est de :

  • S’informer du niveau d’exécution des tâches ;
  • S’imprégner des goulots d’étranglement ;
  • Formuler les suggestions pour progresser ;
  • Motiver les collaborateurs.

Suite à l’exécution du projet, le manager doit aussi initier une réunion de clôture.

Débriefing des activités

Plusieurs directeurs de projet négligent cette phase ultime de coordination des équipes. Elle est pourtant indispensable pour apprécier le chemin parcouru, que le projet soit concluant ou non.

Tout comme la réunion de suivi, le débriefing permet de donner la parole aux collaborateurs. Après avoir pris le temps de les écouter attentivement, le responsable doit savoir valoriser ses équipes.

Il lui revient surtout de s’appuyer sur les expériences passées pour mieux envisager l’avenir. C’est d’ailleurs pour cela que le management de projet relève essentiellement d’une démarche prospective.

Publications similaires