fille dort
Accueil » Santé » Bien-être » Les raisons que votre enfant dorme mal

Les raisons que votre enfant dorme mal

À l’instar des adultes, les enfants peuvent aussi avoir du mal à dormir certaines nuits. Cela se traduit souvent par de multiples micro-éveils nocturnes ou encore des réveils matinaux précoces. Si ces troubles du sommeil se répètent chez votre enfant, cela peut induire d’autres ennuis de santé. Il est même possible, dans certains cas, que son développement physique et/ou mental soit affecté. Si vous vous interrogez sur les raisons pouvant expliquer que votre petit dorme mal, voici quelques éléments de réponses.

Une literie de mauvaise qualité

Il est bien connu que la qualité du sommeil peut être fortement altérée par une literie en mauvais état. Lorsqu’un enfant dort sur un couchage usé, même s’il s’agit d’un matelas 90×190, cela ne peut nullement favoriser son repos durant la nuit.

Pour savoir si par exemple un bon matelas adulte 90×190 est adapté ou non à ses besoins, observez votre enfant quand il s’y installe pour dormir.

S’il y a une déformation importante au niveau de la structure du matelas, c’est que vous devez remplacer ce dernier. Autrement, votre enfant sera maintenu dans des positions incommodantes pour son dos et sa colonne vertébrale. Ainsi, l’absence d’une parfaite fermeté du couchage l’amènera à se tourner régulièrement. Dans ces conditions, son sommeil ne pourra être stable à aucun moment.

L’enfant peut par ailleurs avoir du mal à respirer, ce qui multipliera ses réveils nocturnes. La conséquence finale de tous les éléments cités précédemment est qu’au lever, votre garçon ou petite fille paraîtra plus fatigué (e) qu’au coucher. Cette situation aura naturellement une incidence sur le déroulement de sa journée.

LIRE  Quels sont les bienfaits de la sève de bouleau fraîche ?

Une chambre inconfortable

Un enfant peut disposer d’un matelas parfaitement adapté à ses besoins et mal à dormir. Si c’est le cas du vôtre, il se pourrait que cela soit dû à l’inconfort de sa chambre. En effet, la qualité de l’air circulant dans la pièce peut être mauvaise. Cela peut affecter sa respiration et c’est une situation qui pourrait, à la longue, induire un syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil.

D’un autre côté, si la chambre dans laquelle dort votre enfant est dotée d’un système d’isolation phonique inefficient, certains bruits externes peuvent le perturber. Cela le conduira alors à se réveiller en permanence, l’empêchant de jouir d’une nuit vraiment réparatrice. C’est sans compter que la couleur des murs de la pièce peut également impacter son sommeil. Si celles-ci sont trop vives ou chaudes, elles ne favoriseront pas son assoupissement.

Des problèmes de santé

Certains ennuis de santé, plus ou moins importants, peuvent justifier que votre enfant dorme mal. C’est notamment le cas des affections comme l’otite, le rhume ou d’autres maladies infantiles. Si l’enfant a de la fièvre ou s’il tousse régulièrement, il aura tendance à se réveiller sans cesse. Les douleurs dentaires s’inscrivent également dans cette lignée.

Chez les plus petits, le fait d’être allongé accentue parfois les symptômes de la poussée dentaire. Bien évidemment, cela ne rime pas avec une bonne nuit de sommeil. Si votre enfant a du mal à dormir, cela peut aussi être lié à des problèmes digestifs. En effet, certains aliments, lorsqu’ils sont consommés au dîner, peuvent perturber le cycle de sommeil. Comme exemple de repas, il y a ceux qui sont trop gras, contenant trop de protéines ou des fruits trop acides.

LIRE  Prendre du temps pour soi au quotidien : quelle routine adopter ?

Une mauvaise routine avant le coucher

Un enfant qui a de mauvaises habitudes avant le coucher peut aussi avoir du mal à dormir. C’est le cas par exemple s’il a pour coutume de regarder un dessin animé ou de jouer à la console avant d’aller au lit. Dans de telles conditions, l’arrivée du sommeil sera compliquée pour lui. Il peut aussi être confronté à des cauchemars ou avoir tendance à parler en dormant.

Une mauvaise hygiène peut aussi contribuer à rendre le sommeil de votre enfant difficile. Peut-être que son linge de lit n’est pas régulièrement changé ou ne se brosse-t-il pas les dents avant le coucher. Par ailleurs, si votre petit est particulièrement sensible, un manque d’affection (câlin, paroles rassurantes, etc.) avant le coucher peut aussi l’empêcher de s’endormir facilement.

Des troubles familiaux ou scolaires

Certains troubles liés à la famille peuvent également impacter négativement la qualité de sommeil d’un enfant. Il se pourrait que ce dernier vive dans un environnement familial assez hostile où disputes, violences ou encore manques de communication sont courants.

Plus ces problèmes entre les parents perdurent, plus l’enfant a tendance à éprouver de l’angoisse. Cela se traduit par des nuits où il a du mal à trouver le sommeil. Il faut également ajouter des problèmes à l’école comme la surcharge de son emploi du temps, le manque de soutien scolaire, les troubles de l’apprentissage, entre autres.

Publications similaires