Quelle liseuse choisir pour sa bibliothèque numérique ?

Même les plus réfractaires des lecteurs, qui préféreraient mourir plutôt que de se séparer de leurs collections d’ouvrages papier, doivent reconnaître une chose : l’idée de pouvoir transporter sa bibliothèque idéale un peu partout sur la planète est séduisante. De fait, une liseuse électronique peut tout à fait venir prolonger le bon vieux bouquin sans pour autant l’enterrer. Reste à savoir quelle liseuse choisir et pour quels usages.

Tourner la page, ou ne pas la tourner ?

Ce n’est pas parce que nous sommes entourés par les objets électroniques – smartphones, ordinateurs et autres imprimantes 3D – qu’il faut pour autant se débarrasser de ses bons vieux bouquins. Même si les bibliothèques se numérisent, rien ne remplacera le goût du papier, la sensation de la page entre ses doigts, l’odeur de la reliure… ni le fait de pouvoir tourner les pages à son gré !

Malgré tout, même les rats de bibliothèque peuvent se laisser convaincre par certains arguments, au nombre desquels :

  • Pouvoir télécharger et stocker plusieurs milliers d’ouvrages ;
  • Transporter sa liseuse absolument partout : elle n’est pas encombrante et se glisse dans une poche ;
  • Lire des heures et des heures à la faveur d’une autonomie à faire pâlir d’envie n’importe quelle tablette tactile ;
  • Avoir la possibilité de prendre des notes, de souligner des passages de ses livres préférés, de pouvoir travailler directement sur son appareil (idéal pour les universitaires, par exemple).

Quelle liseuse choisir pour sa bibliothèque numérique 2

Quelle liseuse choisir sur le marché ?

La question n’est pas si complexe qu’elle n’y paraît. Savoir quelle liseuse choisir peut se résumer à se demander quel type de fabricant privilégier : les grosses berlines de la lecture sur écran numérique, type Amazon ou Fnac, ou les petits Poucets du secteur qui tentent de rattraper une concurrence déjà bien établie ?

Soit les autres fabricants n’osent pas se lancer dans l’aventure, soit ils ont fini par abandonner comme Sony l’a fait récemment en fermant sa division concernée. Il faut dire que les possibilités offerte par les liseuses sont peu nombreuses – ça reste un objet dont le but principal est de lire, point à la ligne – et que la concurrence peine à innover réellement.

En somme, la plupart des liseuses présentent à peu près les mêmes caractéristiques : un écran tactile avec encre électronique (6 ou 8 pouces, avec rétroéclairage ou pas), un stylet ou pas, quelques boutons de base, une connexion Wi-Fi pour télécharger des bouquins. Voici les modèles les plus communs que l’on trouve sur le marché :

  • Le Kindle, produit par Amazon. Comptez environ 70€ pour le modèle de base, sans publicités. La version Paperwhite, avec écran éclairé, monte à 130€.
  • Le Kobo, produit estampillé Fnac. Le Touch 2.0 vaut 90€, et le modèle Glo HD, éclairé, propose le meilleur écran à encre électronique sur le marché, pour quelques 130€.
  • Le Cybook Muse Essential ou Frontlight. Une production Bookeen, avec écran éclairé ou non, entre 80 et 110€.
  • Le PocketBook Tea Touch Lux 3 (une marque française), avec écran éclairé pour environ 100€. Le modèle étanche (pour lire au bord de la piscine) monte à 120€.

Quelle liseuse choisir pour sa bibliothèque numérique 3

Quelques différences plus ou moins notables

On note peu de différences entre les modèles. Celles-ci se réduisent à quelques caractéristiques que nous avons classées de la plus importante à la plus futile :

  • Les formats de fichier : c’est là que la question de savoir quelle liseuse choisir prend tout son sens. Les formats de lecture ne sont pas les mêmes suivant les modèles : le Kindle ne peut lire que des fichiers natifs produits par Amazon (le format AZW), tandis que les autres acceptent tous les formats… sauf celui d’Amazon ! En sus, veillez à ce que votre liseuse puisse lire les formats CBZ ou CBR si vous voulez lire les albums de Lucky Luke (ou toute autre BD) dessus.
  • Le stockage : la majorité des liseuses propose une mémoire de base de 4 Go. Si vous enlevez la place dédiée au système, il vous reste suffisamment d’étagères virtuelles pour caser quelques 3 000 ouvrages ! Certains modèles permettent de glisser une carte micro SD supplémentaire, mais en aurez-vous vraiment l’utilité ?
  • L’écran : tous utilisent la technologie de l’encre électronique. Tous ou presque sont proposés en version tactile. Ce qui varie, c’est la taille (6 ou 8 pouces en général), la résolution (de 600×800 pixels jusqu’à 1440×1080 pixels) et la possibilité de choisir une liseuse avec écran rétroéclairé, de manière à pouvoir lire sans autre source de lumière.
  • Les fonctions diverses :
    • L’appareil photo (par exemple sur le PocketBook Tea Ultra). Anecdotique ? Pas tant que ça : cet appareil permet de numériser des documents, avec son système de reconnaissance de caractères OCR. De quoi tourner le dos aux photocopieuses !
    • La connexion 3G. Dans la mesure où le Wi-Fi se développe un peu partout, il semble difficile de croire que vous puissiez avoir besoin de télécharger des livres urgemment avec une connexion 3G. Mais elle existe, néanmoins ; et en 4G aussi.
    • L’étanchéité. Pour lire sous la douche. Ou, plus pragmatiquement, pour ne pas craindre les jets d’eau impromptus près de la piscine.
    • Tourner les pages sans toucher l’écran. Sauf manchots, voilà qui nous semble bien inutile au lecteur.

 Quelle liseuse choisir pour sa bibliothèque numérique 4

Savoir quelle liseuse choisir dépend surtout de vous !

Tout le monde n’a pas le même usage de cet objet numérique. Savoir ce qu’on souhaite en faire est un préalable indispensable pour avoir une idée de quelle liseuse choisir : où et quand préférez-vous lire ? Avez-vous besoin d’une connexion 3G ? C’est seulement ensuite qu’il faudra mettre le doigt sur le modèle qui vous correspond.

Toutefois, pour les lecteurs passionnés de livres qui voudraient simplement se donner toutes les chances de pouvoir emporter leurs ouvrages adorés partout avec eux, la liseuse de base suffira très bien : ils l’utiliseront en pleine lumière, n’iront pas sur Internet et éviteront les projections liquides… Comme pour un livre papier, en somme !

Pour vous aider, vous trouverez sur cette page un comparatif des modèles les plus récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *