Des taux d’emprunt compétitifs à la rentrée prochaine ?

Surfant sur la tendance amorcée en 2015, les taux d’emprunt immobilier continuent de baisser au premier trimestre 2016 pour passer sous la barre des 2 % en moyenne. Cette bonne santé des taux offrent de bonnes opportunités et encourage les velléités d’achat, surtout en conjonction avec la baisse des prix des biens immobiliers constatée l’année passée et le prolongement des mesures d’aides gouvernementales. Pour autant, faut-il souscrire un crédit tout de suite, ou attendre d’éventuels taux plus compétitifs à la rentrée prochaine ?

Taux d'emprunt compétitifs

Les taux se resserrent

Les taux d’emprunt enquillent les records depuis un an. Après un plus bas historique l’été dernier et une légère remontée en fin d’année 2015, les voilà qui poursuivent leur courbe descendante en ce début 2016, sans que l’on puisse prédire où ils s’arrêteront. Et les experts donnent déjà du « jamais vu » et du « record battu » à peu près chaque mois.

En avril 2016, il est possible d’emprunter en moyenne (pour de bons dossiers) :

  • Autour de 1,6 sur 10 ans
  • Autour de 2,1 % sur 20 ans

(Source : Vousfinancer.com)

Des taux qui peuvent encore descendre de plusieurs points pour des dossiers excellents. En somme, emprunter n’a jamais coûté aussi peu cher, ce qui favorise les projets d’investissements immobiliers. Il est possible d’emprunter plus, pour plus longtemps, et pour moins cher.

L’autre conséquence, c’est le désir qu’ont les emprunteurs déjà engagés de renégocier leur crédit : pour ceux qui ont souscrit un prêt immobilier il y a encore deux ans, la différence entre les taux de l’époque et les taux actuels peut atteindre plus de 2 points !

Est-ce le moment d’acheter ?

Grâce à ces taux d’intérêt exceptionnellement attractifs, le marché immobilier s’est dégrippé. De nombreux acquéreurs ont profité de cette bonne conjoncture pour finaliser leur projet. Quand il s’agit d’acheter un bien immobilier, la question du pouvoir d’achat devient essentielle ; et avec des taux aussi bas, un particulier peut emprunter 25 % de plus qu’il y a six ans, à durée et mensualités égales. De quoi donner l’occasion d’investir dans un logement plus intéressant.

Toutefois, il vaut peut-être mieux attendre et ne pas se précipiter. Il serait dommage d’emprunter aujourd’hui à 2,1 % et de passer à côté d’une nouvelle baisse notable dans les mois à venir.

Or, pour de nombreux acteurs du secteur, le marché immobilier va réellement décoller en 2017 (voir ici), après une année 2016 de poursuite de la baisse des taux et de hausse progressive du volume de transactions. Les taux d’emprunt devraient en effet rester bas pendant les 6 prochains mois, avant une éventuelle stabilisation (ou remontée). Ce qui fait que la rentrée prochaine devrait être le moment idéal pour acquérir un bien immobilier.

Attention, toutefois, car une reprise trop rapide du marché aurait des conséquences sur les taux d’intérêt. Plus les gens achètent, plus les prix montent, c’est mathématique. Il ne faudrait donc pas trop tarder à vous lancer si vous mûrissez un projet d’investissement immobilier : en fin d’année 2016, il pourrait être trop tard.

Illustration monnaie, argent liquide

Confier son projet à un chasseur immobilier pour gagner plus encore

Quoi qu’il en soit, il faut négocier encore et toujours avec les banques ou les organismes de prêt, afin d’obtenir le taux le plus avantageux. Les établissements bancaires ont tout intérêt à conserver des taux bas, qui attirent les emprunteurs potentiels et leur permet de faire tourner leur propre économie.

Une fois le taux d’emprunt idéal négocié avec la banque, des économies importantes sont encore possibles. En faisant appel à une agence professionnelle, vous pourrez encore obtenir de belles ristournes sur le prix réel du logement, ce qui fera baisser le coût total.  En effet, si vous confiez votre projet à un chasseur immobilier, celui-ci ne va pas se contenter de vous trouver le bien de vos rêves ; il va également mettre tout son savoir-faire en œuvre pour vous obtenir le meilleur prix d’achat. Bien meilleur que si vous aviez négocié par vous-même.

Alors, entre des taux d’emprunt historiquement bas, de bonnes perspectives pour la rentrée prochaine, et la possibilité de confier les rênes de son projet à un chasseur immobilier, 2016 devrait être l’année où vous investissez dans la pierre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *