Accueil » Alimentation » Apéro dinatoire : quels accords mets et vins choisir ?
|

Apéro dinatoire : quels accords mets et vins choisir ?

Vous recevez vos ami(e)s pour un apéritif dinatoire et vous avez envie de les chouchouter et de leur en mettre plein la vue. Alors pourquoi ne pas leur proposer un apéro dinatoire à base d’amuse-bouches au fromage et de vins assortis ? Finie la simple dégustation de vin et de fromage, désormais, la tendance à la découverte des AOC et des accords de manière conviviale.

Accords mets et vins : quelques conseils de base

Tartelettes, tartines, verrines… On peut élaborer beaucoup de recettes d’apéritifs très simples à partir de fromage. On oublie les éternels feuilletés aux saucisses et on troque son Cabernet d’Anjou contre des vins rouges, blancs, ou rosés que l’on n’a pas l’habitude de boire, et qui colleront parfaitement à nos amuse-bouches. Difficile cependant de choisir le(s) bon(s) vin(s) lorsque l’on a peu de connaissances dans le domaine.

Avant de se lancer il faut tout d’abord garder en tête que les accords mets et vins, et particulièrement fromage et vin, sont avant tout une affaire de goûts. Tous les amateurs de bons vins n’auront pas systématiquement le même avis sur le choix d’un vin ou d’un autre pour accompagner telle ou telle saveur. Cela dépend en grande partie de la créativité et de l’imagination de chacun, qui évoluera sans doute au fil des expériences gustatives.

Terminée la croyance populaire selon laquelle un fromage doit forcément être accompagné de vin rouge, il faut justement oser les contrastes ! Beaucoup de fromages se marient d’ailleurs bien mieux avec le vin blanc que le vin rouge, il suffit d’y goûter pour cette pratique.

LIRE  Comment trouver un maison à Paris ?

On conseille généralement aux novices de choisir des produits issus de la même région. En effet, on a beaucoup moins de chance de se tromper en mariant un produit régional avec un vin de la même région. Encore faut-il choisir la bonne couleur et l’appellation, dont les cépages sauront mettre en valeur un met particulier.

Pour les fromages, il faut surtout être prudent concernant le type de pâte, qui va fortement influencer le choix du vin. On pourra par exemple difficilement choisir le même vin pour un fromage à pâte persillée que pour un fromage frais.

Jurançon et fromage basque : le combo parfait

Pour ceux qui passeront leurs vacances au sud-ouest cet été, impossible de faire l’impasse sur le fromage basque, et notamment le fromage de brebis Ossau Iraty. Pour ce type de fromage, on conseille généralement d’éviter les vins rouges trop tanniques. En effet, associés, le fromage et le vin risquent de perdre tous les deux de leur arôme et de leur personnalité.

Pour ceux qui souhaitent le déguster avec un vin rouge, mieux vaut opter pour un Graves, vin de Bordeaux assez rond. Cependant, l’Ossau Iraty est particulièrement mis en valeur avec un vin blanc, sec ou moelleux, selon vos préférences et la façon de le servir. Ainsi, avec un vin du Sud-Ouest, comme le Jurançon, on est sûr de ne pas se tromper. Et si on opte pour des tartines de fromage basque à la cerise noire, il est plutôt conseillé de se tourner vers une note sucrée, avec le Jurançon moelleux.

LIRE  Comment bien choisir ses compléments alimentaires ?

Le fromage de chèvre : miser sur les vins blancs secs

Les fromages de chèvre sont particulièrement adaptés aux mélanges sucrés-salés. Pour satisfaire les papilles de vos convives, rien de plus simple : des toasts de Sainte-Maure-de-Touraine chaud, surmonté d’une compotée d’oignons caramélisés au miel et balsamique, et le tour est joué ! Le chèvre peut également être servi fourré dans des fruits secs comme l’abricot, ou roulé dans des graines de pavot ou de sésame.

Il se marie également très bien avec la menthe. Ce qui permet d’élaborer des recettes simples mais surprenantes, comme les feuilles de bricks au chèvre chaud, mélangé à quelques feuilles de menthe.

Pour ces recettes, préférez un vin dont l’acidité va apporter du contraste par rapport à la texture douce du fromage de chèvre, comme le Pouilly-Fuissé, un vin de Bourgogne, plutôt léger et charnu, ou le Sancerre blanc, vin sec de Loire très connu.

Le bleu d’Auvergne : opter pour un Jurançon ou un Madiran

Pour les amateurs de fromages puissants, il suffit par exemple de réaliser de petits roulés à l’aide d’une pâte feuilletée, de fromage de roquefort, et de noix en poudre ou en petits morceaux.

Il n’est pas toujours simple de trouver la bonne association avec des fromages à pâte persillée, comme le roquefort ou le bleu d’Auvergne. En effet, la difficulté est de trouver un vin qui pourra mettre en valeur la puissance de ce fromage et s’équilibrer avec sans prendre le dessus. Si vous préférez le déguster avec du vin rouge, mieux vaut donc vous tourner vers un vin assez charpenté, comme le Madiran, vin du Sud-Ouest.

LIRE  Se procurer un foie gras sans gavage, c’est possible ?

Cependant, un vin moelleux, comme le Jurançon – incontournable pour un apéritif fromager, vous l’aurez compris – conviendra également très bien. Attention à bien choisir un vin moelleux, et non liquoreux.

Scoop du jour : les vins ne coûtent pas forcément plus cher en cave qu’en supermarché. Et l’avantage, en passant par une cave à vin, y compris une cave en ligne, c’est que vous pouvez bénéficier de conseils de sommeliers passionnés qui sauront vous guider dans votre choix à partir de vos recettes. Alors, tenté par l’apéro dinatoire à base de vin et de fromage ?

Publications similaires