Trouver un emploi avec le BAFA

Quand on pense aux formations permettant de trouver un emploi, on pense surtout à celles de type CAP, BTS ou encore DUT, mais rarement au BAFA. Pourtant, suite aux actualités récentes, le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) permet de trouver un emploi sans trop de difficultés, et pas seulement un job d’été.

Le BAFA, une formation réservée aux jeunes?

Pour la plupart des gens, le BAFA est un stage permettant aux jeunes de dix-sept ans et plus de se faire un peu d’argent de poche en dehors de leur période de cours pendant les mois creux de Juillet et Aout, en emmenant des enfants en colonie de vacances.

Bien entendu, ces jeunes adultes composent la grande majorité des personnes se présentant au BAFA (d’ailleurs, il n’est pas trop tard pour s’inscrire dans un centre de sa région, des places sont encore disponibles sur le site de l’association Cémea.

Deux raisons qui expliquent son succès :

  • Le mentionner sur son CV ouvre des portes dès que l’on souhaite s’orienter vers un métier lié à l’enfance (instituteur, assistante maternelle, puéricultrice, etc.).
  • Cela permet de se faire un peu d’argent chaque année, en évitant ainsi d’envoyer à chaque printemps des centaines de lettres de motivation qui resteront sans réponse – ni positive ni même négative – de la part des recruteurs.

Car le BAFA est un diplôme qui, une fois obtenu, ne nécessite pas de repasser l’examen tous les quatre ans, comme c’est parfois le cas pour certains titres. Ainsi, il est possible de renouveler tous les ans l’expérience d’animateur pour enfants avec le centre de loisir de son choix et même d’élargir son activité professionnelle à toutes les vacances scolaires.

Réforme des rythmes scolaires et BAFA

Mais depuis quelques mois, les villes recherchent des centaines de personnes ayant obtenu leur BAFA, notamment en région parisienne, ainsi que sur toute la partie ouest de la France. En effet, la réforme des rythmes scolaires nécessite l’emploi de personnel apte à assurer l’animation du périscolaire. C’est donc vers le BAFA que les maires se sont tournés, une aubaine pour les jeunes mais pas seulement…

C’est ainsi que des personnes d’une quarantaine d’année, au chômage pour la plupart, se sont inscrites au BAFA, afin de ne pas rester inactives. A la clé: un vrai emploi, et pas un job saisonnier. Un peu surpris au départ, les centres de formation et associations se sont finalement beaucoup amusés à former cette génération en quête de reconversion professionnelle aux différentes animations.

Pourtant, peu diffusées, les offres d’emploi restent encore sans réponse dans certaines régions. Par exemple, il manque encore une cinquantaine d’animateurs périscolaires dans le nord ouest de la France, et les nouveaux rythmes scolaires doivent s’appliquer dès Septembre prochain. Étant donné que la majorité des jeunes possédant le BAFA étant étudiants, ils ne possèdent pas forcément un emploi du temps leur permettant de prendre ces postes, d’où la possibilité pour les personnes à la recherche d’un emploi, de correspondre au profil recherché.

Comment postuler?

Mais alors, quels sont les conseils pour devenir animateur et mettre à profit son BAFA ? Le mieux est encore de se rapprocher de son centre Pôle Emploi pour connaître les postes à pourvoir dans sa région. Toutefois, il est assez répandu de postuler directement dans un centre de loisirs ou bien auprès d’un organisme qui organise des colonies de vacances.

Bon à savoir : certaines associations proposent aussi des aides à la formation aux personnes en reconversion cherchant à passer leur BAFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *