Le café : quels sont les dangers, les risques et les effets sur votre santé ?

Depuis sa démocratisation en France au 18ème siècle, le café ne cesse de faire des adeptes. Et en plus de sa saveur caractéristique et de son côté social (qui n’a jamais remarqué que les choses importantes se disaient à la machine à café ?), il tire sa popularité de la présence de caféine, agissant, comme chacun sait, sur l’éveil et la concentration. Mais quels sont les réels dangers du café sur la santé ? Enquête.

Les dangers du café, ses effets et ses risques sur votre santé

Mort aux fausses idées : le café possède-t-il de réels bienfaits ?

Entre sa caféine et ses antioxydants, le café a vite fait d’être paré d’une foule de vertus santé. Anti-cancer d’abord : cancer du sein, cancer du colon, cancer de la peau, mais aussi anti-maladie de Parkinson , ou encore antidépresseur (Ecole Harvard de Santé publique). Sans compter sa capacité à renforcer la mémoire (étude INSERM),

Autant d’études ayant établi ses différents champs d’action. Du moins, en théorie. « Attention, souligne le médecin nutritionniste Laurent Chevallier, on a tendance à chercher à tout prix des vertus santé à des produits qui n’en ont pas forcément. Par qui sont financées ces études, sur qui et sur combien de personnes ont-elles été menées, sont-elles correctement interprétées… On manque souvent d’informations objectives et indépendantes. »

Mais d’abord, qu’est-ce que le café ?

Définition

La caféine est une substances qui appartient à la famille des méthylxanthines. La caféine est un psychostimulant qui a pour principaux effets d’accélérer le rythme cardiaque au bout de quelques minutes puis de provoquer une sensation de réveil. Cette sensation se manifeste par un blocage des récepteurs de l’adénosine, neurotransmetteur inhibiteur. La caféine est largement consommée dans le monde sous forme de café et de boissons type cola.

La caféine masquée

Chaque jour, nous consommons de la caféine sans le savoir. Car si elle est présente dans le café et le thé, elle l’est aussi dans de nombreux autres produits.

La teneur moyenne en caféine en mg pour le café (un mug) :

  • Un Café filtre : 145 mg de caféine
  • Un Café soluble : 107,5 mg de caféine
  • Un Café expresso : 77 mg de caféine
  • Un Café instantané : 57 mg de caféine
  • Un Café filtre décaféiné : 5,6 mg de caféine
  • Un Café instantané décaféiné : 2,5 mg de caféine

La teneur en caféine en mg pour les boissons (1 litre) :


  • Redbull : 240 mg de caféine
  • Pepsi Max : 166,5 mg de caféine
  • Coca-Cola Light : 137 mg de caféine
  • Pepsi et Pepsi Twist : 112,5 mg de caféine
  • Pepsi Light : 108 mg de caféine
  • Coca Cola, Cherry Coke, Lemon Coke et Vanilla Coke : 102 mg de caféine
  • Nestea : 79,5 mg de caféine
  • Ice Tea : 34 mg de caféine

La caféine se trouve aussi dans des aliments du quotidien comme le chocolat (100 mg dans 250 g), et même les chewing-gums. Même les médicaments agissant contre les douleurs ou le rhume (aspirine, paracétamol) peuvent en contenir, ainsi que certains compléments alimentaires.

A partir de quand le café devient-il dangereux ?

Les dangers du café, ses effets et ses risques sur votre santé

Les doses recommandées

Pour les enfants de 12 ans et moins, il est recommandé un apport quotidien maximal en caféine de 2,5 milligrammes par kilo.
Si un enfant pèse 30 kg, son apport quotidien de caféine ne doit pas dépasser 75 mg.

Pour les femmes, l’apport maximal recommandé est de 300 mg de caféine par jour, soit deux à trois tasses de café.

Pour les hommes en bonne santé, le maximum quotidien recommandé est de 400 mg, soit quatre tasses de café.

Attention cependant : une consommation régulière de 350 mg de caféine par jour entraîne une forme de dépendance physique.
Ci-après, nous vous détaillons les symptômes.

Les dangers du café

A court terme

  • La stimulation du travail intellectuel
  • La favorisation de l’éveil, la réduction de la durée du sommeil
  • Une hausse de la tension, de la température du corps, et du rythme métabolique en général
  • La Contraction des vaisseaux sanguins, d’où ses propriétés d’anti-migraines
  • Une stimulation de la sécrétion d’acide gastrique, de bile (par la vésicule biliaire) et de suc pancréatique, d’où ses bienfaits connus pour la digestion
  • Une dilatation des bronches
  • Possiblement, l’apparition de diarrhée

A long terme

  • Des insomnies chroniques : la caféine inhibe la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, jusqu’à 6 heures après sa consommation.
  • Des angoisses, de la nervosité, une déprime persistante. D’après une étude de l’université de Melbourne (Australie), la caféine serait « la drogue psychoactive la plus couramment utilisée » à travers le monde.
  • Des pensées et des propos décousus, un tempérament irrationnel et irritable, voire des hallucinations auditives.
  • Une agitation psychomotrice, des contractions musculaires involontaires, des tremblements des mains, une mauvaise coordination des mouvements.
  • Des troubles gastro-intestinaux, des brûlures ou un dérangement au niveau de l’estomac, selon l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales.
  • Une arythmie cardiaque (irrégularité des battements, battements trop faibles ou au contraire trop élevés), une hypertension transitoire, une incapacité à respirer facilement, selon l’université Carnegie Mellon.
  • Un phénomène de flushing cutané (visage tout rouge).
  • Et en cas de sevrage : anxiété, irritabilité, fatigue, somnolence, mais aussi maux de tête, selon une étude menée par l’American Heart Association.

Les dangers du café, ses effets et ses risques sur votre santé

Et pour ceux qui doutent encore ?

Selon une étude menée par l’université John Hopkins (Etats-Unis), ceux qui boivent du café à haute dose tombent dans un cercle vicieux. En buvant, du café, ils pensent augmenter leur concentration et leur résistance à la fatigue. Mais l’accoutumance au café produit l’effet inverse : étant une drogue addictive, c’est elle-même qui réduit les performances cognitives, et a un impact négatif sur l’humeur, lorsqu’elle fait défaut dans l’organisme ! Seule solution : en boire à nouveau. Il ne s’agit donc pas d’augmenter ses capacités, mais seulement de… revenir à la normale. D’alimenter le cercle vicieux. Restaurer momentanément un certain niveau d’éveil.

Que faire, concrètement, si j’aime le café ?

Comme beaucoup de chose, le café reste une boisson à consommer avec modération. Si les médecins sont d’accord pour dire qu’un verre de vin rouge par jour est bon pour le coeur, cela ne signifie pas qu’il faut boire la bouteille entière !

Vous appréciez boire un café le matin pour vous réveiller et un café après le repas du midi, pour vous aider à digérer et vous lancer dans la seconde partie de la journée : pas de problème. Mais il n’est pas nécessaire de boire deux litres de cette boisson noire sous prétexte que vous adorez ça. Le café doit rester un plaisir sans avoir de conséquences néfastes sur votre vie.

Concernant les personnes sensibles comme les enfants et les femmes enceintes, une vigilance supplémentaire est de mise. Mesdames qui attendez un enfant, limitez-vous à une ou deux tasses par jour. Pour les parents, surveillez l’alimentation de vos enfants, la caféine se cache aussi dans le chocolat et les sodas !

Et vous, le café, c’est à quelle dose et à quels moments de la journée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *