La vraie recette du Cosmopolitain, roi des cocktails !

Comble du glamour et de la sophistication, le Cosmopolitain (ou Cosmopolitan, pour faire plus english) est un cocktail à la fois simple et efficace qui prouve que les boissons apéritives n’ont pas besoin d’être absurdement complexes pour plaire au plus grand nombre. Propulsé sur le devant de la scène par la série culte Sex & the City, il est décidément revenu à la mode. Voici sa vraie et unique recette !

Cosmopolitain & the City

Il avait quelque peu disparu des écrans radars, remplacé par son grand-frère le vodka-Martini que tous les fans de James Bond ont adopté à la grande époque de l’agent secret britannique. Mais le Cosmopolitain, ou Cosmopolitan en anglais, est de retour et a bien l’intention, cette fois, de rester au sommet. Et de vaincre son grand concurrent, le surestimé mojito !

Sa résurrection est certes cyclique, comme tous ces cocktails que l’on redécouvre à mesure que le temps passe et que les préparations à la mode deviennent ennuyeuses, mais le Cosmopolitain a bénéficié, il est vrai, d’un sacré tremplin : la série culte Sex & the City. Dégusté régulièrement par les héroïnes de ce show glamour, il est rapidement redevenu la star des soirées arrosées.

Les fans de la série ont même lancé, il y a quelques années de cela, le « Cosmopolitan Day », qui se tient le dernier samedi du mois de mai ; un jour spécial dédié à la dégustation de ce cocktail. La date, elle, fait référence à la première diffusion du premier épisode de la série Sex & the City.

Un cocktail détonnant

Les origines du Cosmopolitain sont méconnues. Il serait apparu à la fin des années 50 sous le nom de Stealth Martini (« Martini furtif »). Ce cocktail est réapparu dans les années 70 sous son nom final de Cosmopolitain, époque où il a remporté, déjà, un franc succès auprès des femmes.

La légende veut qu’il ait été créé sur les plages de Miami par une barmaid qui, pour satisfaire des clients à la recherche d’un cocktail qui les rendrait plus sophistiqués et qui serait plus facile à boire que le traditionnel Martini, aurait combiné à la vodka et au triple sec un peu de citron et de jus de cranberry (pour la couleur rose). Mais qui peut vérifier une légende ?

Puis, il est de nouveau revenu au début des années 90, du côté de San Francisco, remplaçant définitivement le Dry Martini auprès du public féminin. Son côté glamour et sophistiqué a séduit Madonna, prise en photo avec un verre à la main lors d’un passage au Rainbow Room, à New York ; il s’est alors imposé dans les soirées de la Grosse Pomme et de Londres.

Mais le Cosmopolitain, c’est plus qu’un cocktail. C’est aussi une boisson qui a eu un impact significatif sur la culture du cocktail en général. Selon cet article (en anglais), la tendance actuelle aux mélanges complexes, au cocktail recherché, avec ses variations et ses nuances, serait née précisément en réaction à la simplicité naïve du Cosmo.

La vraie recette du Cosmopolitain, roi des cocktails 2

La recette du vrai Cosmopolitain

Le Cosmopolitain se prépare dans un shaker, avec des glaçons sous la main. Placez, dans le shaker, les ingrédients dans l’ordre qui suit :

  • 4 cl de vodka
  • 1,5 cl de liqueur d’orange (triple sec, Cointreau, Grand Marnier)
  • 3,0 cl de jus de cranberry
  • 1,5 cl de jus de citron vert
  • 5 ou 6 glaçons

Secouez pendant 8 à 10 secondes. Servez, en filtrant les glaçons, dans un verre à cocktail en forme de cône renversé préalablement placé au congélateur (pour la fraîcheur), agrémentez d’un quartier de lime ou d’un zest d’orange, et c’est parti !

La vraie recette du Cosmopolitain, roi des cocktails 3

Quelques variations

Si la recette du vraie Cosmopolitain est sacrée, il existe néanmoins quantité de variations qui sont tout aussi savoureuses. En voici deux exemples :

  • Cosmopolitain à la pêche : le triple sec est remplacé par du schnaps à la pêche ; le jus de canneberge laisse sa place à du jus de pêche.
  • Blue Cosmo ou Blue Lagoon : le curaçao bleu remplace le triple sec ; on met du le jus de canneberge blanc au lieu du traditionnel rouge.

Rien en vous empêche, en outre, de tester vos propres recettes et de modifier à votre gré les ingrédients. L’important, c’est de conserver la base de vodka et de jouer avec les couleurs. Alors faites-vous plaisir pour les soirées entre amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *