Le Donburi : la nouvelle tendance de la cuisine japonaise

Depuis quelques années déjà, presque toutes les grandes villes ont droit à leurs propres restaurants japonais. En effet, avec le développement des mangas, les fanatiques de la culture japonaise se sont décuplés en nombre. Qui parle de culture parle bien évidemment de gastronomie. Si vous êtes un grand fan de la cuisine japonaise, vous connaissez sûrement ce qu’est un Donburi. Si ce n’est pas le cas, découvrez ici ce grand classique devenu une tendance actuelle de cette gastronomie.

Un plat exquis issu de la cuisine japonaise

Le Donburi est un plat japonais qui a la cote actuellement. Pourtant, ce plat existe depuis le début du XIXe siècle. En fait, « donburi » veut littéralement dire « bol », plus particulièrement « grand bol de riz ». Le nom de ce plat vient du nom de l’assiette dans laquelle il est servi. Son ingrédient principal est le riz, notamment du riz blanc cuit à la japonaise. Beaucoup d’aliments peuvent l’accompagner par la suite. Cela peut être du porc, du bœuf, du poulet ou encore des œufs et des fruits de mer. Il y a de la sauce soja sur presque tous les plats de Donburi. Le nom final du plat sera en fonction de l’accompagnement du riz.

tendance culinaire

Les différents types

Les plats traditionnels de Donburi sont nombreux. Voici quelques-uns des plus connus actuellement :

  • Unadon ou unagidon : Un grand bol de riz cuit à la vapeur est surmonté de filets d’anguille grillés. Ces derniers sont assaisonnés de sauce soja caramélisée. Ce fut le premier plat de Donburi à avoir été créé ;
  • Gyudon : C’est un plat de riz dont on a disposé de la viande de bœuf et de l’oignon au-dessus. Il est assaisonné avec une sauce assez sucrée, du dashi, du vin rouge de riz ou mirin et de la sauce soja ;
  • Tendon : C’est un plat de riz décoré par du tempura (beignets de poisson et de légumes) ;
  • Konohadon : Celui-ci se distingue par l’accompagnement par du kamaboko (purée de poisson blanc en demi rouleau) ;
  • Katsudon : Du porc panné bien frit et de l’oignon passent dans l’œuf battu avant d’être mijotés ensemble;
  • Tenshindon, Tenshin-han ou encore Tianjin (chinois) : C’est une variante chinoise du donburi japonais. Le riz est ici accompagné d’une omelette de crabe.

Il y a encore le Tentamadon, le Tamagodon, l’Oyakodon, le Tekkadon, le Hokkaidon, le Negitorodon, le Kaisendon et le Chukadon.

Bref, le Donburi peut être accompagné par toutes sortes d’ingrédients. C’est un plat traditionnellement composé de viande, de volaille, d’œufs et de fruits de mer, mais même les végétariens peuvent l’adapter à leurs goûts en ce moment.

Une recette facile de Donburi pour les apprentis-chefs

Si vous voulez préparer vous-même votre plat, découvrez ici les ingrédients indispensables pour réaliser un Oyakodon. Ce nom veut littéralement dire « parents et enfants » dans un grand bol de riz. Ce nom désigne tout simplement du poulet et des œufs.

Ce qu’il vous faut :

  • 100 g de poulet découpé en fine lamelle
  • 1 oignon moyen
  • 2 œufs
  • Du poireau ou un autre légume
  • 1 de riz
  • 2 cuillères à café de sucre
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de dashi

La préparation tout entière est bien expliquée sur ce site. Suivez les instructions données et vous allez vous régaler avec votre oyakodon.

Le Donburi est présent dans tous les restaurants japonais comme ici. Après votre grand bol de riz, n’oubliez pas de goûter aux fameux desserts japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *