La cellulite, comment s’en débarrasser ?

Cellulite, lipodystrophie superficielle, culotte de cheval, peau d’orange… Quel que soit son nom, vous la détestez. Plus que la perte de poids, c’est souvent la présence de cellulite qui pousse à pratiquer le sport ou à adopter des procédés soi-disant miracles. Ces méthodes sont-elles réellement efficaces ? Quelles sont les meilleures solutions pour se débarrasser de la cellulite ?

Avant toute chose, bien connaître l’ennemi

La cellulite, ce fléau des temps modernes, est un amas formé par les cellules adipeuses (graisseuses) dont les capacités de stockage sont saturées. Comme si votre disque dur d’ordinateur, une fois plein, commençait à présenter des nervures inélégantes. Sauf que votre disque dur, lui, ne déforme pas le derme et n’est pas mal vécu par une majorité de représentantes de notre société actuelle.

Ces cellules bloquent la circulation des liquides, dont la lymphe, qui transporte les toxines vers les organes dédiés. Puisqu’elles ne sont plus évacuées, ces toxines s’accumulent jusqu’à produire une inflammation. La première conséquence, c’est le ressenti d’un gonflement généré par la mauvaise circulation.

Une véritable plaie esthétique

La seconde, et la plus désagréable, est esthétique : comprimée par l’inflammation, la peau perd de son élasticité et adopte cet aspect de peau d’orange propre à la présence de cellulite. Cette apparence matelassée n’est donc autre chose qu’un reflet de ce qui se passe à l’intérieur des cellules.

Les capitons apparaissent principalement sur les hanches, les cuisses ou les fesses : là où les cellules adipeuses sont plus nombreuses. Mais d’autres parties du corps peuvent être concernées : les bras, le ventre, les genoux, la nuque ou les chevilles. Si la cellulite ne représente aucun danger, on lui déclare néanmoins la guerre pour des raisons esthétiques.

Un phénomène qui touche plutôt les femmes

C’est certes une forme d’injustice, mais la cellulite touche avant tout la gent féminine : 9 femmes sur 10 en auront au cours de leur vie, indépendamment de leur poids et de leur pratique sportive. On peut tout à fait avoir des capitons en étant mince, ou n’en avoir pas du tout en étant en surpoids. Tout dépend de la bonne répartition des graisses dans l’organisme.

La faute à qui ? Aux hormones et à la constitution organique. Leurs hormones (les œstrogènes) sont « programmées » pour stocker des graisses en prévision d’une grossesse et de la période d’allaitement qui suit.

Ces graisses représentent 25 à 30% du poids de la femme, contre 12 à 15% seulement chez l’homme, car leurs cellules adipeuses sont deux fois plus nombreuses, plus grosses et plus communément réparties sur le bas du corps.

Cela dit, même si les hommes sont peu atteints par la peau d’orange, tous ne sont pas épargnés. La différence, c’est que leurs cellules graisseuses sont moins nombreuses, plus compactes et petites, et elles sont mieux dissimulées sous une peau plus épaisse.

La cellulite, comment s'en débarrasser 2

Trois types de cellulite

Selon les causes qui en sont à l’origine, on distingue trois types de cellulite :

  • La cellulite adipeuse : causée par un excès de stockage des graisses qui gonflent les cellules. Certaines régions du corps, riches en cellules graisseuses, en subissent plus nettement les conséquences : c’est la fameuse culotte de cheval sur les hanches. Elle est molle, souple et indolore. La consommation de mauvaises graisses et le manque de sport sont en cause.
  • La cellulite aqueuse, œdémateuse ou d’infiltration : liée à une importante rétention d’eau qui gonfle les cellules. Elle est à peine visible et souple, et causée le plus souvent par des problèmes de circulation. Le manque d’activité physique la favorise. On la trouve sur le ventre, les bras, les cuisses, les hanches et les fesses.
  • La cellulite fibreuse ou indurée : causée par un dysfonctionnement des fibres collagènes (la fibrose), qui servent à fixer les cellules sur la peau et les muscles. Elle est dure au toucher, très visible, violacée, douloureuse à la palpation et plus encore au pincement. Elle apparaît sur les cuisses et ne se déloge pas aisément.

Ces différentes cellulites joignent trop souvent leurs efforts pour se favoriser l’une l’autre et vous rendre la vie encore plus impossible. On parle alors de cellulite mixte.

La guerre contre la cellulite est déclarée

Aucune recette miracle ne peut venir à bout de la cellulite, et les programmes de ce type qui promettent de perdre sa culotte de cheval en huit semaines sont plus que douteux.

Mais des méthodes existent qui s’avèrent efficaces notamment si elles sont combinées : pratiquer du sport, améliorer son alimentation et appliquer des crèmes, par exemple. Ces méthodes permettent de diminuer les capitons de façon visible, à défaut de pouvoir les éliminer complètement.

Pour lutter contre la cellulite, il faut :

  • Traiter la cellulite en elle-même : la cellulite est une graisse emprisonnée dans un réseau de fibres. Alors partez en charge contre cette Bastille graisseuse ! Libérez-la grâce au sport ! Rendez-la mobilisable et éliminez-la ! Massages et séances en instituts spécialisés peuvent vous aider, ainsi que les crèmes et autres pommades anticellulite drainantes disponibles sur shop-pharmacie.fr
  • Traiter la cause de la cellulite et, une fois diminuée, entretenir le terrain : il s’agit de contrevenir au problème à la base, d’empêcher le stockage excessif des graisses. Des produits drainants aident à éliminer les toxines et à stimuler la circulation sanguine. Puis, il faut adopter une bonne hygiène de vie, avec une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique

Il faut savoir que la cellulite empire avec l’âge (comme notre caractère, d’ailleurs) et qu’il devient de plus en plus difficile de s’en débarrasser avec le temps. Une cellulite installée depuis un bout de temps demande plus d’efforts.

La cellulite, comment s'en débarrasser 3

Prévenir le retour de la cellulite

Le combat ne se limite pas à cacher la cellulite : il faut entretenir son corps et adopter le mode de vie qui permet d’éviter qu’elle ne s’installe et/ou qu’elle ne revienne. Faire du sport n’est qu’une étape.

Voici les principes à suivre pour faire en sorte que l’idée même de cellulite ne soit plus qu’un affreux cauchemar :

  • Pratiquez un sport ou une activité physique régulière
  • Faites-vous masser : les massages stimulent les tissus, tonifient la peau et améliorent la microcirculation
  • Ayez recours à des crèmes anticellulite drainantes pour amplifier les effets des massages
  • Réduisez votre consommation de sucres « rapides », à fort pouvoir glycémique ; l’insuline, produite par le pancréas en réaction à l’ingestion de ces sucres, favorise la circulation et la mise en réserve des acides gras dans les cellules adipeuses, et y autorise l’entrée à l’excès de sucre
  • Faites attention aux produits industriels qui contiennent beaucoup de sel, ainsi qu’à l’excès de protéines animales, qui ont une forte teneur en toxines
  • Suspendez, ou supprimez, votre consommation de gluten et des produits laitiers, deux aliments au fort pouvoir inflammatoire
  • Privilégiez les aliments simples et naturels : riz complet, légumes, fruits, etc. L’énergie qu’ils apportent est plus diffuse, et ils sont plus riches en nutriments essentiels donc contribuent au bon fonctionnement de l’organisme. Vous trouverez par là quelques recettes minceur qui restent très appétissantes
  • Buvez beaucoup et souvent : un corps qui n’est pas suffisamment hydraté a tendance à stocker le moindre apport. À l’inverse, la présence d’eau en quantité suffisante favorise la circulation des liquides, les échanges et l’élimination.
  • Adaptez votre mode de vie : évitez les talons hauts et les vêtements serrés qui gênent la circulation, ne croisez pas excessivement les jambes et levez-vous régulièrement si vous travaillez assis, finissez votre douche par un jet d’eau froide sur les jambes, surélevez les pieds du lit, oubliez le tabac et méfiez-vous des expositions prolongées à la chaleur (soleil ou bains brûlants)

Alors n’attendez pas de voir apparaître les premiers signes de matelassage et de capitonnage sur votre peau délicate pour agir : prenez le sujet à bras le corps dès aujourd’hui. D’autant que ces principes anticellulite vont également favoriser votre hygiène de vie au quotidien, peau d’orange ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *