Combien de jours de convalescence faut-il après une hystérectomie ?

Certaines femmes doivent subir au cours de leurs vies une procédure chirurgicale afin de se faire retirer l’utérus. Dans ce cas, il est important de bien respecter le temps de convalescence d’une hystérectomie pour recommencer une vie normale.

Selon le professionnel de santé, plusieurs techniques peuvent être utilisées. L’une d’elle, la low impact laparoscopy est moins douloureuse pour la patiente et elle nécessite ensuite un temps de repos moins long. Présentation de cette opération chirurgicale.

L’hystérectomie : définition et explications

Plusieurs pathologies peuvent entraîner un retrait de l’utérus lorsqu’il y a un risque important de complications pour la patiente.

C’est notamment le cas lors de la présence de nombreux fibromes utérins. Leurs tailles peuvent provoquer des ménorragies très fortes et des douleurs pelviennes difficiles à supporter. L’hystérectomie doit alors être envisagée suivant différentes techniques comme la low impact laparoscopy.

C’est aussi le cas lors d’une endométriose afin d’améliorer la qualité de vie de la patiente. Une fois l’opération chirurgicale réalisée, il faut respecter le temps de convalescence d’une hystérectomie imposée par le médecin.

En effet, cette intervention chirurgicale peut provoquer des complications à connaître avant l’opération. Cela permet à la patiente d’être au courant des risques potentiels comme toute intervention chirurgicale. En effet, pendant l’opération, la patiente peut faire des réactions à l’anesthésie. Des saignements abondants peuvent aussi être provoqués pendant l’intervention du chirurgien.

Quelques jours après, il est assez courant d’avoir une infection urinaire, notamment si une sonde est posée ou bien une mycose vaginale. Ces infections ne sont pas graves, même si elles nécessitent un traitement antibiotique. Le magazine Astuce Santé vous donne des conseils au niveau médical.

Comment se déroule l’intervention chirurgicale d’une hystérectomie ?

Plusieurs techniques peuvent être réalisées pour la mise en place d’une hystérectomie.

Dans un premier temps, la plus connue est la laparotomie. Cela consiste à pratiquer une incision au niveau de l’abdomen de la patiente. Cette technique facilite l’extraction de l’utérus, notamment lorsque celui-ci est plutôt volumineux. Cependant, la durée d’intervention et la durée de convalescence d’une hystérectomie sont alors plus longues.

Il est aussi possible de pratiquer ce retrait par voie basse. L’utérus est alors retiré par le vagin ; l’opération est moins longue.

Enfin, il existe aussi la technique appelée low impact laparoscopy qui a l’avantage de réduire la douleur sur le corps de la patiente une fois l’opération effectuée. De plus, la durée de convalescence est moindre pour cette technique. Enfin, cette intervention nécessite une prise d’analgésiques plus faibles et les cicatrices sont aussi beaucoup plus petites après l’hystérectomie.

En effet, cette pratique utilise des outils pendant l’opération beaucoup plus petits qui ne nécessitent pas une ouverture aussi grande que pour une intervention classique.

Quelle est la durée de convalescence d’une hystérectomie ?

Généralement, la patiente reste à l’hôpital 3 à 6 jours, selon ses symptômes une fois l’opération de l’hystérectomie réalisée. Cela permet aux équipes médicales de contrôler les risques post-intervention (infections, saignements).

Une fois sortie de l’hôpital ou de la clinique, le médecin impose une durée de convalescence d’une hystérectomie variable suivant les réactions de la patiente comme le précise le site journaldesfemmes.fr.

Dans la plupart des cas, un arrêt de travail est prescrit pour 1 mois environ. En effet, il faut surveiller les analyses de sang de la patiente avec des prises de sang régulières lorsque cette dernière prend des antalgiques et des injections d’anticoagulants. Les analyses doivent alors être réalisées 2 fois par semaine.

Pendant cette durée de convalescence, il ne faut pas porter de charges lourdes et il faut impérativement se reposer. Plusieurs actions sont à proscrire durant la durée de convalescence d’une hystérectomie : les bains, les tampons ou encore les rapports sexuels. Il faut aussi surveiller les symptômes inquiétants comme des saignements abondants, de la fièvre ou bien des douleurs abdominales anormales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *