Accueil » Santé » Médecine » Les allergies de printemps, comment maîtriser ses symptômes ?
|

Les allergies de printemps, comment maîtriser ses symptômes ?

Les allergies de printemps reviennent comme chaque année, aussi appelées « rhume des foins », elles déclenchent des symptômes gênants voir vraiment dérangeants. Comment reconnaître les symptômes d’une allergie de printemps et surtout comment éviter de les confondre avec un simple rhume ? Focus sur les allergies dont sont victimes principalement les adolescents et les jeunes adultes dès le début de la belle saison.

Quelles sont les causes des allergies de printemps ?

Lorsque l’on souffre d’allergies de printemps, c’est que notre système immunitaire voit dans l’agent allergène une menace pour le corps et déclenche alors toute une série de réactions destinée à la détruire. La plupart du temps, les allergènes sont présents dans l’air comme la poussière, les moisissures, les squames d’animaux de compagnie et bien sûr le pollen, cause des allergies de printemps.

Il y a plusieurs périodes où le pollen se promène dans les airs :

  • De mars à juin, les arbres et des arbustes libèrent leur pollen
  • De mai à octobre, ce sont les graminées comme le gazon, le blé, le foin, le maïs ou encore le seigle
  • De juillet à octobre, c’est au tour de l’herbe à poux

Il faut savoir également qu’avec le réchauffement climatique, la période s’étend, le pollen des arbres apparaît plus tôt, en février ou en mars pour le noisetier et le bouleau quand aux cyprès cela peut débuter à partir de décembre. Les herbacées quant à eux libèrent un pic de pollen en août en général. La pollution participe également au déclenchement ou à l’aggravation de ces allergies.

LIRE  Comment avoir de bonnes précisions avec un thermomètre infrarouge ?

La période diffère aussi selon les régions :

  • À partir de mars dans le Sud de la France
  • D’avril à juin dans le Centre
  • De mai à juin dans le Nord

Enfin en montagne, la saison pollinique se déroule un mois plus tard qu’en plaine et peut connaître un second pic de pollen de graminées en septembre. Si vous voyagez, vous pouvez consulter la carte des pollens en France. Comme le montre cette vidéo, toutes les régions sont touchées :

Les premiers symptômes

Les symptômes peuvent intervenir directement au « contact » du pollen dans un champ par exemple et provoquer instantanément des réactions violentes voire une crise d’asthme. Cela commence en général par des éternuements à répétition, le nez qui coule et qui gratte puis les yeux et la respiration peuvent être touchés également.

Cette maladie se nomme la rhinite allergique et chez la moitié des allergiques au pollen ces symptômes sont associés à une conjonctive. Dans les cas les plus sérieux, on note la présence de crises d’urticaire. À noter, la rhinite allergique saisonnière est déclenchée par les pollens présents dans l’air alors que la rhinite allergique persistante se contracte au contact d’allergènes comme les acariens, la moisissure ou encore les poils d’animaux.

Les principaux symptômes sont :

  • Éternuements en salve
  • Congestion et écoulements nasaux
  • Démangeaisons à la gorge, au nez et aux oreilles
  • Picotement, rougeur des yeux et larmoiement
  • Perte d’odorat partielle ou totale
  • Maux de tête

Si vous avez des doutes sur vos symptômes, lisez l’article « Rhinite allergique : sachez reconnaître les symptômes ».

LIRE  E-liquide de cigarette électronique Vs. Tabac : quel est le plus nocif ?

Les allergies de printemps, comment maîtriser ses symptômes ?2

Les gestes à adopter

Si vous êtes déjà diagnostiqué, pensez à prendre votre traitement avant l’arrivée des premiers symptômes. Et pour passer un printemps agréable, adoptez des gestes simples :

  • N’ouvrez pas vos fenêtres dans la mesure du possible pendant cette période (pareil en voiture)
  • Évitez les sorties « à risques » comme se balader dans un champ par exemple en particulier lorsqu’il a un beau soleil, du vent ou après un orage
  • Consultez la qualité de l’air pour réduire les expositions au pollen
  • À la maison, veillez à tondre avant la floraison des graminées
  • Faîtes sécher votre linge à l’intérieur
  • Lavez vous les cheveux et changez de vêtements avant d’aller dormir
  • Et à la fin de la saison, prenez l’habitude de rincer votre nez avec du sérum physiologique

Le nombre de personnes allergiques a doublé dans les pays occidentaux ces 15 dernières années. Il s’agit aujourd’hui de la 4ème maladie chronique mondiale. En France, c’est 20 à 25% de la population qui en souffre et cela pourrait atteindre le 50% en 2020. Si vous avez une crise d’allergie ou toute autre question, vous pouvez contacter le numéro vert de l’Association Asthme et Allergies au 0800 19 20 21 ou vous rendre sur leur site.

Publications similaires