Comment déjaunir une chemise blanche ?

Quand on porte des chemises tous les jours, dans un cadre professionnel ou non, ou qu’on détient une pièce depuis longtemps, il arrive qu’on finisse par avoir besoin de déjaunir une chemise blanche.

En effet, si l’on ne compte pas les mérites de cette pièce emblématique et intemporelle, il faut bien constater qu’une fois jaunie, même la chemise la plus élégante peut constituer une véritable faute de goût.

C’est le cas, bien sûr, pour les chemises professionnelles, mais aussi pour celles qu’on porte au quotidien. Les taches jaunes ayant tendance à apparaître dans les pliures, comme le pli du col ou le creux de l’aisselle, elles peuvent vite donner un aspect négligé, voire évoquer un manque d’hygiène.

Et pourtant, les lavages répétés contribuent largement à user nos vêtements, ce qui peut se solder par la nécessité de déjaunir une chemise blanche.

Ci-dessous, nous vous offrirons un panel varié de solutions efficaces et naturelles, ayant toutes déjà fait leurs preuves. Mais auparavant, essayons de comprendre pourquoi nos vêtements jaunissent avec le temps. Nous verrons que suivant le type de jaunissement, la démarche à adopter ne sera pas tout à fait la même.

Pourquoi a-t-on besoin de déjaunir une chemise blanche ?

En vérité, le jaunissement des habits n’a pas grand-chose à voir avec l’hygiène. Il s’agit plutôt d’un phénomène optique multifactoriel bien documenté.

Pour bien comprendre le processus, il est nécessaire de revenir quelques années en arrière, en salle de physique-chimie, au collège. C’est là que, pour la plupart, nous avons appris que le blanc était le résultat de la superposition des trois couleurs primaires : le bleu, le rouge et le vert (oui, le vert, car c’est en peinture, et non en optique, qu’on considère le jaune comme une couleur primaire).

C’est bien beau, mais quel est le rapport avec le fait de vouloir déjaunir une chemise blanche ?

On y vient. Ou bout d’un certain temps, et sur la majorité des tissus, l’une de ces trois couleurs primaires, le bleu, a tendance à disparaître. Or, s’il ne reste sur notre chemise que du rouge et du vert, cela nous donne…vous avez deviné, du jaune.

Déjaunir une chemise blanche : les traitements préventifs

Reste à savoir ce qui cause la disparition de la fameuse couleur bleue sur vos vêtements. Cette connaissance n’est pas anodine, elle peut avoir une réelle utilité : stopper préventivement le jaunissement accéléré d’une chemise ou de n’importe quel autre tissu.

Les taches de sueur

C’est celle qu’on aura tendance à incriminer en premier. Et il est vrai que, bien souvent, si les taches apparaissent sur les aisselles, la transpiration n’y est pas complètement étrangère. Cependant, et cela peut être contre-intuitif, c’est justement parce que vous chercher à stopper la sudation que les taches jaunes apparaissent. La première cause de jaunissement du tissu au niveau des aisselles, c’est effectivement le mélange de l’aluminium présent dans votre déodorant et d’une protéine issue de la sueur.

Pour déjaunir préventivement sa chemise blanche, il est donc recommandé de trouver un déodorant sans sels d’aluminium — qui sont d’ailleurs suspectés d’être cancérigènes — ou d’essayer de s’en passer au maximum, en portant des tissus légers, comme le lin, ou en portant un maillot de corps sous sa chemise.

Les détergents de lessive

L’autre cause principale de jaunissement prématuré, c’est le détergent contenu dans les lessives, qui lui aussi a tendance à éliminer cette fameuse couleur bleue avec le temps. Ici, c’est souvent la chemise dans son ensemble qui aura tendance à jaunir. Tâchez donc de trouver des lessives peu agressives, et de laver le blanc avec le blanc.

Vous avez peut-être aussi entendu parler des lessives blanchissantes, celles qui lavent plus blanc que blanc comme dirait Coluche. Elles utilisent des composés appelés azurants, qui permettent au tissu de transformer les rayons ultraviolets du soleil en lumière bleue, donnant l’impression que la chemise est plus blanche. Mais attention, ces procédés, bien qu’efficaces pour déjaunir une chemise blanche ont tendance, à la longue, à abîmer le linge, et peuvent eux aussi être assez nocifs.

Déjaunir une chemise blanche après coup

Si le mal est fait, pas de panique, il utilise un certain nombre de méthodes ayant depuis longtemps démontré leur efficacité.

La plus efficace : le percarbonate de sodium

Pour déjaunir une chemise blanche facilement et avec un maximum de résultat, il suffit de la faire tremper deux heures dans de l’eau chaude mélangée à du percarbonate de sodium (deux cuillères à soupe pour un litre d’eau. À ne pas confondre avec le bicarbonate de soude, lui aussi efficace, mais dans l’eau de rinçage après un lavage main.

La plus naturelle : le savon de Marseille

En plus d’être un allié de poids contre les tâches, le savon de Marseille est aussi un excellent déjaunissant. Il suffit de frotter sa chemise avec un pain, ou de la laisser tremper dans de l’eau où ont été dilués des copeaux de savon, et le tour est joué.

La plus improbable : le jus de citron

Ça y est, on arrive aux méthodes de grands-mères, qui ne sont pas forcément moins efficaces, et sont souvent moins dangereuses. Pour déjaunir votre chemise blanche, laissez-la tremper 12h dans une bassine d’eau chaude avec du jus de citron.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, essayez si vous le pouvez de faire sécher votre chemise blanche au soleil — celui-ci est sans doute le déjaunissant naturel le plus efficace et le moins coûteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *