Dégâts des eaux : 5 étapes pour minimiser les dégâts

Selon Euro Assistance, les dégâts des eaux touchent chaque année entre 50.000 et 100.000 personnes, en France. Et selon la Fédération française de l’assurance, les dégâts des eaux seraient les sinistres les plus fréquents dans l’Hexagone. En tout cas, il convient de réagir rapidement si ce genre de problème se présente. Les dégâts seront ainsi minimisés et les sinistrés pourront bénéficier des aides qui leur sont destinées. Voici les 5 étapes à suivre.

Constater et réparer la fuite

En cas de fuites d’eau, plus vite on réagit, plus vite les dégâts sont maîtrisés. Il convient donc de couper immédiatement l’électricité et l’eau. Arriver à trouver l’origine facilite le travail des professionnels par la suite, quand ils se déplaceront pour la réparation fuite d’eau, mais ce n’est pas obligatoire dans un premier temps. D’ailleurs, il se peut que la fuite ne provienne pas de l’intérieur de l’habitation. La source se trouve dans les logements voisins ou sur les parties communes ? Il faudra informer rapidement le syndic.

Déclarer le sinistre auprès de l’assureur

La déclaration des fuites d’eau auprès de l’assureur doit se faire dans les délais prévus dans le contrat d’assurance. Le délai en question est en général de 3 à 10 jours. La déclaration devra être faite par courrier recommandé avec accusé de réception. Plusieurs informations doivent y être mentionnées :

  • Adresse des fuites d’eau
  • Cause éventuelle
  • Dégâts constatés

Les fuites d’eau en question ont été causées par un tiers ? Mentionnez en plus les coordonnées et l’assureur de ce dernier.

Établir un devis de réparation

L’assureur établit une estimation des coûts à prévoir pour la réparation en tentant compte de la déclaration de sinistre. L’estimation en question est envoyée chez le sinistré par courrier. Il est possible dans certains cas de faire venir un expert indépendant. Il pourra établir une estimation en vue d’indemniser le sinistré à la hauteur des dégâts réels. Mais idéalement, il vaut mieux faire appel à un expert mandaté par l’assureur.

Notez que tous les frais relatifs à la réparation des dégâts reviennent à l’assureur de la personne à l’origine des fuites d’eau. Pour ce faire, les sinistrés doivent être en mesure de prouver que les problèmes proviennent effectivement de tel ou tel logement.

Réparer les dégâts

Les estimations établies par l’expert mandaté par l’assureur doivent être validées par ce dernier avant le début des réparations. Il est possible que les travaux soient réalisés par une entreprise mandatée par la compagnie d’assurance.

Un autre cas de figure est possible :

  • L’assureur s’acquitte d’un versement forfaitaire en faveur du sinistré et conformément à l’estimation de l’expert.
  • L’assuré engage des prestataires pour faire les réparations et règle les paiements par la suite.

Percevoir l’indemnité

Plusieurs cas de figure sont possibles concernant l’indemnisation. L’assureur peut proposer une indemnité à verser à l’assuré si celui-ci est d’accord avec le montant. Le versement se fait bien entendu conformément aux conditions du contrat d’assurance.

Il se peut aussi que l’assureur du sinistré ne couvre pas les frais, notamment si les fuites d’eau ayant provoqué le sinistre résultent d’un défaut d’entretien. Les indemnisations reviennent également à l’assureur du tiers (mais pas celui du sinistré) si les dégâts proviennent d’un tiers.

L’entretien régulier de l’ensemble du système de canalisation et de robinetterie est évidemment de rigueur pour éviter les dégâts des eaux. Certains gestes de vigilance sont à adopter au quotidien pour éviter ce genre de sinistre. En tout cas, les dégâts des eaux sont des sinistres couverts par l’assurance. D’ailleurs, sachez-en un peu plus sur les différents contrats d’assurance à contracter pour anticiper les imprévus. Les plateformes spécialisées comme Magazine Assurance peuvent alors vous être bien utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *